Lubie en Série

PLATANE saison tree : Eric Judor le grand retour !

Eric Judor revient avec une saison 3 de Platane sur Canal +. Six ans après la deuxième saison diffusée en 2013 et neuf ans après la saison 1 qui date de 2010. Un retour attendu par de nombreux fans car vous avez été nombreux à me demander mon avis sur cette saison 3 de Platane. En effet, j’ai eu la chance de venir à l’avant-première présentée par Eric Judor en compagnie deux invités célèbres de la série Florence Foresti et Jamel Debbouze. Vous imaginez bien qu’à eux trois, ils ont fait le show. Les deux épisodes présentés étaient le 6 et le 7 dans lesquels les deux invités ont des rôles chelou.

PLATANE : on en est où 6 ans plus tard ?

Après l’échec cuisant de son film d’auteur (Saison 1), Eric Judor avait tenté de revenir à la comédie et de s’assurer une descendance (Saison 2).
Nous le retrouvons quelques années plus tard. Sa vie personnelle et son ambition professionnelle ont volé en éclats et les jobs de réalisateur de pub qu’il accepte désormais sont purement alimentaires.
En plus, Eric est persuadé d’avoir la poisse à cause d’un terrible et inavouable secret. Pour s’en débarrasser, il part vivre une intense expérience shamanique en Amérique du Sud. Et, effectivement, il devient un homme nouveau. Eric vit avec son ex-beau-frère Flex et sa fille Leonie. Il a aussi une relation amoureuse avec Pauline, une jeune femme qui l’a rencontré dans le milieu de la pub. Pour info, la saison 3 compte 8 épisodes de 45 minutes ce qui est plus long que le format des saisons 1 et 2 plutôt de l’ordre de 30 minutes et quelques.

Personnellement, je n’ai pas vu la saison 1 et 2 de Platane et quand j’ai découvert la série pour la première fois sur grand écran à cette avant-première et je n’étais pas du tout larguée. Même si Eric Judor a fait un bref résumé (et drôlement complique ;)) de la situation pour en arriver à l’épisode 6 et 7, il semble assez simple de se plonger dans Platane saison tree sans avoir vu les saisons 1 et 2. Même si c’est toujours mieux de voir les saisons précédentes.

Alors, si vous adorez l’humour d’Eric Judor, vous allez être servi. L’humoriste est en pleine forme dans cette saison 3 de Platane. Il n’y a pas un instant de répit dans l’humour. Chaque dialogue aussi absurde soit-il est fait pour déclencher le rire. Eric Judor va loin son délire ne serait-ce que le passage avec le fœtus qui je pense restera marquer dans les annales. Alors, si vous ne jurez que par la série H et que vous avez adoré les saisons 1 et 2 de Platane, vous ne serez pas dessus par la suite de Platane.

 

Cependant, pour apprécier Platane, il faut aimer l’humour Eric Judor. Je le reconnais ce n’est pas mon style d’humour même si j’admets qu’Eric Judor s’en sort très bien dans son oeuvre car son délire a une forme de logique et les dialogues sont étudiés pour provoquer le rire. Même si j’ai rigolé à quelques reprises, parfois je suis restée de marbre à des choses qui faisaient, pourtant, rire la salle. Sûrement je ne comprends pas cet humour. Un passage m’a fait rire c’était celui avec Mathieu Kassovitz car il faisait référence à une autre création originale de Canal + que j’adore Le Bureau des Légendes. Là, le fait de prendre en dérision la série avec son acteur principal était bien vu et pour le téléspectateur Canal +, un bon clin d’oeil. Mais, encore une fois mon avis n’est pas universel et je pense sincèrement que les fans d’Eric Judor seront ravis par cette saison 3 de Platane. Moi, je vais concentrer sur d’autres créations originales plus à mon goût comme Engrenages, Le Bureau des Légendes, Hippocrate

Exit mobile version