Site icon Lubie en Série

Pourquoi vous avez l’impression qu’il y a trop de séries à voir ?

Rien de plus rageant en société quand vous vous déclarez calé en séries, sériephile, et que l’on vous cite les seules séries que vous n’avez pas vues !

Mais maintenant, il y  a une explication officielle et chiffrée (parfait comme en politique parlons chiffres) qui peut vous servir d’excuses ! Comme le souligne, le graphe ci-dessous publié par le site Vulture,  le nombre de séries proposées sur le câble américains a sérieusement augmenté allant de 23 séries en 1999 à 180 en 2014 ! Clairement les séries dramatiques ont la côte, peut-être la crise est passée par là, va s’en dire que le proportion ne cessent de s’accroître au fil du temps. A toutes ces séries du câble, il faut ajouter les séries des networks (ABC, CBS, FOX et NBC) et la CW qui elles produisent chaque année plusieurs séries : environ 25 pilotes diffusés lors de la rentrée en septembre à elle cinq. En plus, la mi-saison et la saison estivale ont largement augmenté leur quota de séries.

A vrai dire, faire une pause télévisuelle ou plutôt « sérielle » est devenue quasi impossible aux États-Unis. Beaucoup d’entre vous comptent sur la pause estivale pour rattraper les séries manquées de l’année ou bien certains espèrent avoir le temps pendant la trêve hivernale. C’est fini, ce temps-là ! Pour la mi-saison, dès le premier dimanche après le nouvel an, les nouveautés arrivent par exemple cette année Galavant le 4 janvier 2015 suivi de l’Agent Carter le 6 janvier. Côté saison estivale, l’été 2013 semble avoir été décisif plusieurs nouveautés ont été diffusées et ont rencontré un franc succès comme Under The Dome, Devious Maids ou Orange is the new black.

Vulture http://www.vulture.com/2015/01/why-you-feel-like-theres-too-much-tv-to-watch.html

 

Par ailleurs, les anglais sont pas au même niveau que les américains mais ils assurent en proposant régulièrement des séries originales. D’autant plus que les Anglais ont l’art du bijou en matière de séries donc difficile de passer à côté comme par exemple Broadchurch. Il faut donc rajouter les séries britanniques à la liste des séries à voir.

Du côté de chez nous, la fiction française paraît plus florissante qu’il y a quelques années et les français la plébiscitent (42% des français regardent des fictions françaises) de plus en plus comme le montre cette infographie TOUCH by Médiamétrie. A rajouter à la liste aussi ! En plus, en dehors de Canal Plus et Arte qui prennent les paris les plus risqués en matière de séries, les chaînes hertziennes s’y mettent doucement mais sûrement à souligner les efforts de France 2 avec Fais Pas Ci, Fais Pas Ça ou Les Témoins à venir.

Sans compte qu’Amazon et Netflix ont bouleversé la donne et comme le disait Gub Neal au festival Totally Serialized, maintenant le public ne regardent pas une série pour la chaîne de diffusion mais pour « la marque » de la série.

Et n’oublions pas tous les autres pays qui eux aussi ont un savoir-faire remarquable en matière de séries. On pense tout particulièrement à l’Australie (The Slap ou Devil’s Playground), Israël (Hatufim ou Hostages) et les pays scandinaves (Brön ou Real Humans).

En résumé, les séries sont nombreuses et leur présence est de plus en plus importante et franchissent plus facilement les frontières. Tout voir est quasi impossible même en se concentrant sur un seule pays la tâche n’est pas évidente. Même en tant que blogueuse, je ne parviens pas à relever le défi car parfois, malgré la curiosité, j’aime à suivre mes séries préférées en temps et en heure. Il y aura toujours une série qui échappera à vos filets, l’essentiel c’est de les aimer ses séries !

Quitter la version mobile