Site icon Lubie en Série

Quantico : analyse saison 1

Revoir le pilote de Quantico chez M6 et rencontrer la talentueuse Priyanka Chopra m’ont donné envie de voir la saison 1 dans son entier car étant curieuse, je voulais savoir qui était le traître. Maintenant, je sais tout et je peux aussi déterminer les forces et faiblesses de ce programme.

Séjour prolongé à Quantico ?

Le pilote vu juste après la diffusion américaine est convaincant et fait de Quantico, une valeur sûre des nouveautés de la rentrée 2015 sur la chaîne ABC. Comme Priyanka Chopra l’a expliqué, elle avait signée pour une série de 13 épisodes qui s’est transformée en 19 épisodes pour atteindre 22 épisodes au final. Cette extension d’épisodes se ressent sur l’intrigue étirée qui en devient parfois alambiquée et sur l’écriture qui s’effrite au fur et à mesure des épisodes ajoutés. Priyanka Chopra disait que les acteurs étaient soumis à rude épreuve mais les scénaristes aussi, ils doivent être rincés.

Même si au final, la saison 1 est cohérente (du moins si on s’attarde pas aux détails de trop près) et que l’importance est portée sur le divertissement qui lui est au rendez-vous. En effet, dans Quantico pas de pause pour réfléchir (sûrement une volonté), tout s’enchaîne avec une action rapide, une bonne dose de drama et des cliffhangers efficaces et quasi systématiques à chaque épisode.

L’effet de groupe

Alex Parrish, c’est notre héroïne et c’est elle qui est accusée à tort de l’attaque de Grand Central à New-York. Cependant, il ne faut pas oublier ses petits camarades de classes sont tout aussi intrigants que l’héroïne. Ils ont tous un passé trouble et quelque chose à cacher. C’était prévisible mais afin de trouver la taupe, tous passent sous le radar. Tous sont accusés à la place d’Alex à un moment où un autre et chacun a son épisode d’accusation.

Ils sont un groupe et le téléspectateur apprend à connaître chaque personnage en plus de celui d’Alex car parmi eux se trouvent la taupe. Ce traître ne peut pas être un illustre inconnu ce qui risquerait de nuire à la crédibilité de la série. Le téléspectateur doit savoir qui il est. Ainsi, tout comme Alex, les autres recrues du FBI deviennent attachantes et il en devient encore plus difficile de définir le coupable.

Quantico rend parano car le téléspectateur se met à soupçonner tout le monde à un moment où un autre de quoi devenir fou. Tous ont des motifs plus ou moins valables mais quand on sait qu’il faut si peu pour déclencher la haine, tout est imaginable.

Romances et trahisons

En plus de jouer avec notre mental, Quantico joue avec notre coeur ! Dans ce rythme infernal d’entraînement militaire sur la base de Quantico, les amours se font et se défont. Les couples Alex/Ryan et Shelby/Caleb en sont la preuve. Combien de fois, ils se sont déchirés pour mieux se rabibocher ?

Des couples qui n’hésitent pas à se mettre des poignards dans le dos comme Caleb et Shelby assez forts en la matière. Quant à Alex et Ryan, c’est moins dans le coup bas mais dans l’impossibilité d’être ensemble. À chaque fois qu’ils se retrouvent et que potentiellement, ils peuvent partager quelque chose ensemble, l’un des deux flanchent. La dernière en date est Ryan acceptant un poste loin de sa belle…

Ils sont beaux, forts et courageux et c’est une série de divertissement donc la romance était inévitable puis, la scène d’après sexe entre Ryan et Alex du pilote laisse bien sous-entendre que nos recrues n’auront pas que des relations platoniques pendant toute la durée de l’entraînement. Un peu de romance ça fait pas de mal mais parfois aussi de la stabilité dans la romance serait bien car typiquement Alex et Ryan en deviennent agaçant à force de se la jouer je te quitte puis non puis oui…etc.

La Révélation !

Attention ! En poursuivant, vous risquez d’apprendre des informations cruciales sur l’intrigue de la saison 1 de Quantico.

Le final de la saison 1 se passe en deux temps, la révélation a lieu à la fin de l’épisode 21 avec le visage du traître en fin d’épisode et l’épisode 22 a pour vocation de stopper la nouvelle bombe mise en route. Même si un instant, on croit que c’est Drew qui lui avait un vrai motif, le fait qu’il est perdu sa fiancée à cause du FBI, cette idée est décevante. En effet, le jeune homme arrive parmi les recrues lors de l’épisode 12 et ça aurait été trop évident que ce personnage soit amené juste pour jouer les traîtres alors qu’on ne le connaît pas depuis le départ.

Il fallait que ce soit quelqu’un vu dans l’épisode 1 et qui est un motif, même si celui-ci semble avoir été créé à la va-vite. Une impression confirmée par Priyanka Chopra qui avoue avoir découvert le nom du coupable à l’épisode 21 et elle pense que les scénaristes l’ont su que deux-trois épisodes plus tôt.

C’est Liam le traitre ! Désabusé par tant de magouilles pour dissimuler des affaires, il voulait faire payer le FBI comme il explique d’où sa volonté :

 kill the cancer that is the FBI before it takes the country with it.

tuer le cancer qu’est le FBI avant qu’il prenne le pays avec.

Beaucoup d’ambitions pour une seule personne et un poids bien trop lourd à refourguer à une fille intelligente comme Alex Parrish car la jeune femme n’a pas du tout suivi les plans prévus pour elle. Cette révélation n’est pas très satisfaisante car ça aurait été plus intéressant que ce soit une recrue du noyau dur comme Brandon par exemple. Quelqu’un du corps enseignant, on n’est pas assez proche d’eux et ça fait de ce retournement quelque chose de trop manigancer. De plus, Liam a un motif très léger.. Il tue des centaines et centaines de personnes sous-prétexte qu’il a mal vécu son job au FBI ?!

Néanmoins, sans s’attarder sur le traître ce qui était beau dans cet épisode, c’est le sacrifice de Simon. Ces derniers échanges avec ses camarades au téléphone sont touchants. Le jeune homme accepte de conduire à toute vitesse avec la bombe à son bord, se jeter dans l’eau et mourir avec cette bombe. Un sacrifice horrible et mis en scène de façon émouvante. Un bon moment de télévision comme l’ensemble de la saison 1 qui parvient à divertir le public sans prises de tête car chercher de la cohérence enlève tout le charme de la série.

Exit mobile version