Site icon Lubie en Série

Rencontre Ming-Na Wen – Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D

Ancienne médecin urgentiste dans la série Urgences, Ming-Na Wen est agent spécial dans Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. Rencontrée autour d’une table ronde au Festival de la télévision de Monte-Carlo, l’actrice évoque son personnage de badass Melinda May !

© Festival de Télévision de Monte-Carlo

Derrière le bouclier, qui est Melinda May ?

Comment vous êtes-vous préparé pour ce personnage ?

Ming-Na Wen : « C’est un des jobs les plus difficiles de ma carrière. Je suis dans le milieu depuis deux-trois décennies maintenant et c’est un des rôles les plus difficiles à travailler. Ce n’est pas uniquement sur le texte, les longues heures de tournage, c’est vraiment physique : apprendre à faire des combats en cascades, apprendre des chorégraphies en peu de temps et les rendre crédibles. Nous avons une super équipe de cascadeurs et des doublures qui m’aident mais je fais quand même 80% de mes cascades. Donc, j’ai beaucoup de bleus et je prends beaucoup d’anti-douleurs. Sans aucun doute l’ibuprofène est mon ami » 🙂

Ne trouvez pas que votre personnage Melinda May est un peu autoritaire surtout envers Coulson ?

Ming-Na Wen : « Je ne la vois pas comment autoritaire et c’est son boss (Coulson). En revanche, elle a son opinion sur ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Ce qui est appréciable avec ce personnage, c’est qu’elle peut prendre faire un  choix, prendre une décision en s’appuyant sur ce qu’elle pense juste ou pas sans être autoritaire. Elle fonce et puis, c’est tout. Elle est inexpressive mais ce qui est génial avec elle, c’est que vous savez où son coeur se trouve sans avoir besoin de le montrer ».

Une saison 2 sombre !

Ne ressentez-vous une certaine pression d’être dans un projet signé Marvel, le poids de la franchise et les attentes des fans ?

Ming-Na Wen : « J’ai tout simplement stressé à l’idée d’auditionner devant Joss Whedon car je suis une fan de lui et savoir qu’il allait réaliser le pilote et qu’il était dans la pièce, j’étais vraiment nerveuse. Une fois que j’ai eu le job, la pression était de correspondre à l’attente des fans car il a indéniablement une réelle attente sur ce qu’ils veulent voir à l’écran. Dans la saison 2, on résout pas mal de problèmes douloureux et il y a un élément ajouté avec le film Captain America : le soldat de l’hiver où le S.H.I.E.L.D est dissolu et cela crée une dynamique différente plus sombre, un ton plus sérieux ».

Dans la saison 2, Melinda et Skye sont en moins bons termes pouvez-vous nous en dire davantage ?

Ming-Na Wen : « Dans la saison 1, agent May ne faisait pas confiance à Skye, elle ne croyait pas en ces compétences et ne comprenait pas pourquoi Coulson voulait qu’elle rejoigne l’équipe. Comment peut-elle contribuer car elle n’avait pas l’impression qu’elle ait des atouts ou capacités. Dans la saison 2, elle commence à comprendre qu’il y a quelque chose de spécial chez Skye et elle la prend sous son aile et lui apprend à devenir un bon agent. C’est toute cette dynamique de professeur à élève, de mère à fille qui s’installe et très fun pour nous. Et tout est suggéré, il n’y a pas des moments d’émotions comme des embrassades, des pleurs, des hurlements ou des cris ce genre de choses que je fais avec ma fille adolescente. C’est vraiment une superbe relation et avoir un sentiment de trahison par la suite, c’est fun à jouer et c’est également une surprise car on ne sait pas d’un épisode à l’autre ce qu’il va se passer. On découvre les dynamiques entre les personnages et leurs changements à peu près en même temps que le public. Ils nous disent rien du tout. Poutant, on essaie tout le temps en s’introduisant dans pièce d’écriture et on essaie de poser des questions au milieu de conversation en espérant qu’ils lâchent une information. Ils sont vraiment bons. Nos scénaristes font partie du S.H.I.E.L.D ! C’est certain, ils sont niveau 10 ».

Twitter et la TV

On vous connait pour votre rôle de Jing-Mei Chen dans Urgences, maintenant la télévision a changé avec les réseaux sociaux entre autres, comment voyez-vous cette évolution ? Et en particulier avec Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D ?

Ming-Na Wen : « Pour moi, c’est plus de travail. La première que j’ai entendu parler de Twitter, c’était lors de Stargate Universe et c’est un de mes co-stars qui m’a montré. Mais ce que je trouve génial avec Twitter, c’est comme du théâtre. Vous avez une réponse instantanée des téléspectateurs. Avant on vivait dans une bulle, on ne savait pas grand chose avant d’avoir les audiences mais on ne savait pas vraiment ce que les fans avaient apprécié ou pas. C’est une manière d’avoir un public devant vous lors que la série est diffusée à l’écran. En tant que personne du théâtre, c’est appréciable d’avoir cette connexion avec les fans ».

Les secrets de Ming-Na ?

Ming-Na Wen écrit un livre sur le lifestyle car beaucoup de gens se demandent le secret de sa jeunesse éternelle. Figurez-vous que l’actrice est née en 1963, faites le calcul et vous serez choqué ! Alors, j’ai essayé de me procurer son secret en vain mais elle me recommande son livre.

L’actrice est également une joueuse de poker hors pair. Elle ne sait pas si son goût pour le jeu sera intégré dans la série mais voici un pitch qu’elle a imaginé sur le moment : « Ça serait génial qu’on revienne à Monte-Carlo et faire une sorte de scène à la James Bond. Je vais pitcher l’idée ».

Melinda May est un personnage très différent de son actrice qui rit aux éclats et fait beaucoup de blagues comme ci-dessus dans l’interview. Ming-Na Wen nous a confié que quand elle essaie de mettre un peu plus de sa personnalité dans son personnage, les scénaristes la rappelle à l’ordre avec une phrase rigolote : « Moins Ming, plus May ».

La comédienne rappelle qu’un film prend un an en tout à être mis sur pied environ alors qu’à la télévision pour assurer le 22-23 épisodes, c’est bien plus rapide ainsi Ming-Na dit : « J’ai l’impression de faire un mini-film chaque semaine car en huit jours accomplir ce que l’on accompli est assez incroyable ».

Ming-Na Wen says !

« Our writers are S.H.I.E.L.D »

« Less Ming, more May »

« I would mind being hanging out with Thor »

Ming-Na Wen
Quitter la version mobile