Site icon Lubie en Série

SERIES MANIA 10 : Bilan et palmarès !

palmarès séries mania 2019

C’est avec émotion que j’achève mon 10ème festival SERIES MANIA. Un festival qui ne cesse de s’agrandir et même dans sa seconde vie à Lille. Ainsi, Laurence Herszberg, directrice du festival se réjouit de cette augmentation de fréquentation : “+ 50% dans les projections est notamment dans les projections de la compétition. La compétition pour le grand public, c’est très clairement une découverte, il ne sait pas du tout ce qu’il va voir“. Encore une belle année riche en découvertes en séries ! J’ai vu environ une vingtaine de séries sur place entre projections en salle et vidéothèque le soir pour rattraper les loupés de la journée.

 

Le palmarès Séries Mania 2019 – saison 10

COMPÉTITION INTERNATIONALE

COMPÉTITION FRANÇAISE

PRIX DU PUBLIC

PRIX DU PANAROMA INTERNATIONAL

PRIX SERIES WEB ET DIGITALES

 Talking People

Bilan de mon festival !

Cette deuxième édition lilloise était un peu plus chaleureuse que la première et peut-être plus ambitieuse. J’ai été ravie de présenter deux séries The Cry et Manifest que je ne peux que vous recommandez. Ces présentations m’ont permis de me sentir plus intégrée dans le festival que je suis quand même depuis le début. Puis, c’est la dixième saison pour moi, c’est tout de même un cap ! Imaginez le nombre de séries découvertes chaque année, j’ai un catalogue personnel assez bien fourni avec 10 ans de Séries Mania.

Cette année encore, je n’ai pas le vrai coup de coeur même si je l’ai presque pour Le Grand Bazar, série familiale, drôle, touchante, moderne et bien jouée. Un nouveau Fais Pas Ci, Fais Pas ça ? Le Grand Bazar, c’est une série de la compétition française et avec Mytho issue de la compétition officielle, ces deux séries françaises m’ont beaucoup plu. De manière générale, le niveau était bon dans les séries françaises. Il y a un renouveau et on se détache de ce foutu polar pour raconter autre chose de plus sensible, plus authentique et plus juste.

Dans la compétition officielle, j’ai vu de belles choses sans avoir le coup de coeur. Ces séries sont souvent anglosaxones que ce soit les Etats-Unis avec Chambers, le Royaume-Uni avec The Virtues et Baghdad Central ou bien l’Australie avec Lambs of Gods. Comme dit les françaises se défendent et le reste est correct. Je crois surtout qu’en plein Peak TV, le coup de coeur est plus difficile à atteindre et c’est sûrement ce qui m’arrive de plus en plus en festival.

Cette année, la meilleure masterclass revient à Charlie Brooker et Annabel Jones, le duo survolté et complice de Black Mirror qui sait mettre l’ambiance et qui est également généreux dans ses réponses.  Enfin, Je remercie l’ensemble des équipes du festival pour m’avoir accordé leur confiance et pour avoir organiser un beau festival une année de plus. Je reviendrai assurément pour la prochaine décennie à venir 😉

 

Photos de festival

Quitter la version mobile