Site icon Lubie en Série

SEX EDUCATION saison 2 : une éducation sexuelle plus adulte ?

sex education saison 2 netfflix avis

Dès la première scène avec Otis et son sexe en pleine morning glory*, vous savez que vous êtes bien dans la série Sex Education il n’y a pas de doute ! La saison 2 de Sex Education sur Netflix reprend le concept des petits conseils sexe au lycée. Même si le gang se réduit plus à un duo Otis et Eric car Maeve a d’autres priorités en cette saison 2. Dans ce deuxième volet de Sex Education, le concept a légèrement changé parce que c’est Jean Milburn, la mère d’Otis et sexologue de profession, qui prend en main les consultations sexuelles du lycée.

 

Gillian Anderson prend le pouvoir !

Voir Gillian Anderson en mère célibataire cheveux courts affichant un blond peroxydé exerçant le métier de sexologue, c’est assez magique. Son personnage, bien loin de Dana Scully de X-Files, avait fait mouche en saison 1 et en saison 2, l’actrice est encore plus présente. Son rôle a vraiment évolué entre la saison 1 et 2. Elle n’est pas que la mère ultra-intrusive d’Otis, elle se montre vulnérable en amour et elle rejoint l’arène de son fils, le lycée pour écouter les jeunes parler de leur sexualité et les conseiller. Elle fait légalement ce qu’Otis a fait illégalement en se faisant payer gracieusement.

C’est assez intelligent de la part des auteurs de continuer le concept ainsi, avec la vraie sexologue qui entre en scène pour donner des conseils peut-être plus professionnels et aussi ce qui va engendrer un conflit entre la mère et le fils.

 

Cocorico ! Un français dans Sex Education

Sami Outalbali © Netflix

Sex Education a très bien marché en France sur Netflix, alors, on a eu le droit à notre personnage français. C’est Sami Outalbali qui a été choisi pour jouer le rôle de Rahim, un nouveau lycéen français qui va en faire voir de toutes les couleurs à Eric. Sami Outalbali, je l’ai vu tout jeune dans Les Grands et je l’ai vu grandir avec cette série. C’est un acteur très prometteur et il est nickel dans Sex Education pour le petit rôle qui lui a été confié. Malheureusement, Rahim a un peu le rôle de bouche-trou dans la relation Eric-Adam. C’est un peu dommage. C’est d’ailleurs fait de façon un peu grossière car c’est comme si Rahim était imposé à Eric et de manière précipitée. Bref, ce défaut d’étoffement du personnage de Rahim n’empêche pas au monde entier de découvrir le talent de Sami Outalbali qui a également joué dans 3 épisodes de Mortel pour Netflix aussi.

 

Maeve s’écarte du jeu

Emma Mackey est bien moins présente dans cette saison 2 et ça se ressent dans le temps de présence de Maeve à l’écran et sur son intrigue. Loin d’Eric et d’Otis, la jeune fille est recalée au rang d’histoire secondaire avec le soudain retour de sa mère et sa petite soeur. Elle se dit amoureuse d’Otis mais elle ne traîne plus vraiment avec lui. Elle cède sa place sans le vouloir au personnage d’Ola qui prend beaucoup plus de place en saison 2 et plus de place dans le coeur d’Otis au détriment de Maeve. L’histoire que vit Maeve avec sa mère accro à la drogue est une intrigue classique vue et revue dans plusieurs séries. Pas plus efficace, la Maeve pro des quiz de culture g ! Le personnage de Maeve a un vrai potentiel mais en saison 2, il est un peu gâché. On a l’impression que le fait de faire revenir la mère de Maeve c’est un moyen de montrer le côté sensible de la jeune femme mais ça ne marche pas car ce n’est pas la Maeve que le téléspectateur veut voir. J’ai cru comprendre qu’Emma Mackey est engagée dans de nombreux projets depuis sa révélation dans Sex Education. Elle semble avoir moins de disponibilités pour la saison 2 de Sex Education ce qui pourrait expliquer son temps de présence à l’écran ?

Autres  remarques sur la saison 2 de Sex Education

– Le personnage de Viv est vraiment très drôle ! La scène dans les toilettes avec son temps de masturbation est hilarant.
– Un épisode même si c’est pas le meilleur avec James Purefoy, le père d’Otis, ça fait plaisir.
– La traitement d’Aimee et son agression était intéressant et nécessaire sur une série qui parle de sexe.
– Ola et Lily, c’était tellement prévisible !
– Adam sert à rien dans cette saison 2 sauf peut-être à la fin même si pas convaincue par ce choix final.

Sex Education reste du même niveau que la saison 1. C’est une comédie british sur le sexe qui marche mais qui n’a rien de révolutionnaire. Le passage de la saison 1 à la 2, c’est fait de façon intelligente en exploitant le concept sous un autre angle et ça fonctionne surtout grâce au talent de Gillian Anderson qui porte cette saison 2 de Sex Education.

Sex Education saison 2 disponible sur Netflix

Ma Note :

*morning glory : érection matinale

Exit mobile version