Site icon Lubie en Série

Show Me A Hero

 Agir pour le bien de tous coûte cher au politicien !

Synopsis : Yonkers, dans l’état de New-York  : Nick Wasicsko est le jeune maire de la ville. Une décision de la cour fédérale l’oblige à construire des logements sociaux dans le quartier blanc de la ville. Ses efforts pour appliquer cette décision vont déchirer la ville et paralyser le conseil municipal. Son avenir politique ne s’en remettra jamais  ! David Simon dresse ici le portrait d’une Amérique aux rêves brisés.

Durée : 60 minutes
Épisodes : 6 épisodes
Pays : USA
Chaîne : HBO

US+24 sur OCS !

Le saviez-vous ?

Pourquoi regarder Show Me A Hero ?

Mon avis : J’ai eu la chance de voir 4 épisodes sur 6 et donc, j’ai pu me faire une idée de cette mini-série signée David Simon et William F. Zorzi.

Le sujet principal de cette mini-série est loin d’être sexy car elle traite de la politique des logements sociaux dans la ville de Yonkers en 1987. Un sujet complexe et qui peut devenir vite ennuyeux. Pourtant, tout est une question d’angle et celui de David Simon et William F. Zorzi est captivant. En effet, ce n’est pas la politique en elle-même qui est mise en avant mais les Hommes et l’impact de cette politique sur la société. A petite échelle dans une ville comme Yonkers, le téléspectateur voit à la fois, la lutte politique Nick Wasicsko pour imposer la décision et les réactions des habitants opposants ou partisans du projet.

Une ville se déchire et Nick Wasicsko doit trinquer pour appliquer la loi. Cet homme politique n’a pas marqué l’histoire avec un grand H et pourtant, ce qu’il a fait dans la ville de Yonkers est une véritable avancée pour les États-Unis et sur le racisme ambiant de cette époque. La preuve, Nick Wasicsko a une page wikipédia très succincte et pas d’équivalent dans d’autres langues.

Cette mini-série n’est pas facilement abordable car le sujet traité est profondément américain et il est conseillé de se renseigner en amont sur le contexte. Le téléspectateur est rapidement plongé dans des conflits politiques pas évidents à saisir d’autant plus si on est pas tout à fait au point sur la politique de logements sociaux aux États-Unis. Mais, au fur et à mesure de l’avancée des épisodes, les enjeux politiques deviennent plus compréhensibles et Nick Wasicsko devient votre héros.

Néanmoins, il n’y a pas que l’histoire de Nick Wasicsko et de ses déboires politiques, il y a les habitants de Yonkers : Norma, Mary, Buddy, Billie, Doreen… Comme à son habitude David Simon s’intéresse aux populations et aux enjeux sociaux. Des portraits touchants et émouvants qui proposent un autre angle au conflit. Peut-être, des hommes et des femmes plus proches de nous. Une réalité pas forcément belle à voir mais fascinante.

Show Me A Hero montre le sacrifice d’un homme pour le bien de la communauté, un petit héros de l’univers politique mais héros quand même.

Personnellement, je n’ai rien contre l’univers de David Simon et je reconnais son travail de qualité sur des séries comme The Wire et Treme. Cependant, c’est un style avec lequel je n’accroche pas et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Pour Show Me A Hero, je constate que la qualité est au rendez-vous mais c’est uniquement à partir de l’épisode 4 que j’ai pu vraiment rentré dans l’histoire. Je recommande cette mini-série, ce n’est juste pas mon style.

Exit mobile version