Lubie en Série

Souviens-Toi : un thriller français bien sombre comme il faut !

Lors de la cérémonie d’ouverture du 19ème Festival de la fiction de La Rochelle, M6 présentait en avant-première le premier épisode de sa série SOUVIENS-TOI. Une série française qui s’inscrit dans cet élan positif de la sixième chaîne de produire davantage de fictions originales françaises et de les diffuser en primetime. Si l’excellente Quadras optait pour la comédie, Souviens-toi est un pur drame policier. Une série bien noire pour M6 qui n’avait pas jusque-là franchi la limite et encore moins en primetime. Contrairement à ses homologues, M6 était resté très sage jusqu’à présent. Avec Souviens-Toi, on sent encore une fois une volonté de changer et rattraper un certain retard sur les séries françaises. De toute façon, c’est un bon créneau car les français plébiscitent les séries made in France.

 

Souviens-toi : l’histoire

Un couple et leur bébé sont retrouvés assassinés dans leur maison. Madeleine, leur fille de 8 ans, a survécu à cette tuerie. La scène de crime ne présente aucune trace d’effraction et il n’y a aucun témoin mis à part cette enfant, retrouvée choquée, totalement amnésique et mutique. En charge de l’enquête, le commandant Benoît Belgarde (Sami Bouajila) décide de confier à Marie Kempf (Marie Gillain), une ancienne psychiatre, la lourde et indispensable tâche de rendre à Madeleine la parole et la mémoire. La psychiatre, dont la fille adolescente s’est suicidée quelques années plus tôt, accepte cette mission sous haute tension à une seule condition : que Belgarde réouvre l’enquête sur le présumé suicide de sa fille Lila.

Un personnage hypnotisant

Même si je note une réelle volonté de proposer un contenu original dans un genre classique, Souviens-Toi a des airs de déjà vu comme si la série emprunté aux critères de succès du thriller anglosaxon, en ce sens, je ne l’ai pas trouvé originale. Mais, il faut souligner l’envie de M6 de vouloir faire original et sortir de ses habitudes et en ça, c’est original.

En fait, plus que l’enquête sordide à laquelle on assiste, ce qui m’a captivé c’est la petite Madeleine interprétée par Zélie Rixhon. Cet enfant m’a fasciné tout le long de l’épisode. Non seulement par son mutisme angoissant et par ces regards très expressifs. C’est une vraie force dans la série, cette toute jeune actrice a un effet hypnotisant qui vole la vedette aux deux têtes d’affiche que sont les acteurs Marie Gillain et Sami Bouajila. Les deux acteurs font leur travail correctement juste sans éclat particulier.

Ma note pilote : 
Exit mobile version