Site icon Lubie en Série

Sur le tournage des Petits Meurtres d’Agatha Christie

Bienvenue sur les traces d’Agatha Christie non loin de Lille, dans les décors où résident Swan Laurence, Alice April et Marlène au fil des saisons. Véritable voyage dans le temps, j’ai pu découvrir les coulisses de la série et l’envers du décor des Petits Meurtres d’Agatha Christie.

Visite guidée avec le chef décorateur

De son nom Moundji Couture est un passionné de déco et il nous a guidé mes collègues journaliste/blogueur dans les décors de la série. Ainsi, grâce à lui on découvre les moindre recoins de l’univers des Petits Meurtres d’Agatha Christie. Voici les petits secrets des coulisses :

L’aviez-vous remarqué Alice est fan de cinéma turc pour la simple et bonne raison que Moundji Couture a un assistante décoratrice turc.

Vers une modernisation de la Voix du Nord avec du mobilier plus métallique et doucement la série se dirige vers les 1965.

Le secret de Moundji pour commencer une ambiance : « Au départ, c’est les formes et les couleurs » et « Notre seul mérite, c’est de se lever tôt et chercher » car lui et ses équipes en ont déniché des objets pour la série en huit ans que ce soit sur les brocantes d’Hollande, Belgique et plus rarement en France car on reste les plus chers.

Voici les images du tournage, reconnaissez-vous les décors ?

Interview des acteurs

Pause déjeuner, discussion informelle avec les trois acteurs : Samuel Labarthe (Swan Laurence), Blandine Bellavoir (Alice Avril) et Elodie Frenck (Marlène).

          

La vraie histoire de Bubulle 1

Elodie Frenck : « En fait, il y a une histoire où il meurt et le vrai Bubulle est mort deux jours avant la fausse mort. L’accessoiriste a eu l’idée de le congeler, d’en racheter un et de le décongeler et de le remettre dans le bocal comme mort ».

D’un duo Laurence/Avril à un trio Laurence, Avril et Marlène

Blandine Bellavoir : « Les scénaristes essaient davantage d’équilibrer l’enquête policière et les relations. Avant on faisait sirtout avancer l’intrigue policière mais aussi parce que le public est tombé amoureux des personnages et donc, effectivement, notre trio prend beaucoup plus de place. Presque plus que l’intrigue policière. L’enquête devient presque un prétexte ».

Elodie Frenck : « Puis, ils se sont rendus compte que c’est assez rare les trios à la télé ».

Quand Marlène sous les projecteurs

Elodie Frenck : « Dans un épisode, Marlène est sorti de son bocal puis, les scénaristes se sont rendus compte que ça pouvait interéagir. Ca démultiplie les possibilités narratives aussi ».

Laurence en voiture des scènes mythiques

Samuel Labarthe : « Les gens adorent les scènes en voiture. J’arrête pas de le dire car c’est des scènes jouissives ».

Le cocktail à succès des Petits Meurtres d’Agatha Christie

Samuel Labarthe : « Il y a  3 choses que les gens aiment : évidemment, ce côté policier car c’est quand même des enquêtes, la comédie qui est assez rare dans le genre policier et un côté glamour d’époque avec les voitures, les décors. Ce petit cocktail fonctionne bien ».

Des personnages archétypes ?

Samuel Labarthe : « Ils sont ce qui sont, ce sont des archétypes, je ne les vois pas vraiment évoluer dans leur caractère. Les rapports chiens/chats il faut qu’on les entretienne ».

Alice Avril : « Les rouages de nos personnages ne peuvent pas vraiment changer. Juste s’attacher davantage les uns et les autres. Nos personnages évoluent malgré nous ».

Préférence pour le non-feuilletonant ?

Elodie Frenck : « Oui qu’on les plonge dans une histoire à chaque fois. Et qu’est-ce qui se passe chimiquement quand on plonge Alice dans cabaret par exemple ».

Samuel Labarthe : « On dit ‘série’ mais c’est une ‘collection' ».

Elodie Frenck : « Nous, on n’a pas besoin d’un climax pour le public nous suive. Le public veut savoir quelles sont les nouvelles aventures de nos trois héros ».

Pour info, l’épisode en tournage s’appelle le « Cheval pâle » à découvrir bientôt sur vos écrans TV !

Restez connectés !

Retrouvez toutes les infos sur les Petits Meurtres d’Agatha Christie :

 

Quitter la version mobile