Site icon Lubie en Série

Teen Wolf saison 5 : pléthore de chimères !

teen wolf saison 5 avis

La morsure est toujours profonde, je continue mon marathon Teen Wolf avec la saison 5 composée de 20 épisodes. Une fois le dernier épisode visionné, je me suis faite une reflexion sur Teen Wolf, quelque chose que j’ai pu constater cette saison et les saisons précédents. En fait,  j’apprécie cette idée qu’un personnage du passé n’est jamais vraiment oublié. En ce sens, ce n’est pas parce que Kate Argent est morte à la fin de la saison 1 qu’elle ne peut pas revenir en saison 4 et ce n’est pas parce que Deucalion est remercié en saison 3 qui ne peut pas réapparaître en saison 5. Ces petites évidences pour certains, moi me paraissent pas obligatoires et me donne cette illusion que Jeff Davis (Showrunner) et ses équipes ont imaginé la série sur le long terme. Dès lors, une saison de Teen Wolf peut sembler bouclée mais vous n’êtes jamais certains que celle-ci soit finie complétement. On est jamais à l’abri d’un retour du passé. Comme si tout était interconnecté et jamais définitif dans ce monde surnaturel. Je trouve cela de plus en plus rare ou il faut attendre des milliers de saisons avant que ça se produise (ou c’est un caprice d’acteur qui s’en va et revient). Bref, tout ça pour dire que c’est une des forces de Teen Wolf, cet univers construit où même les ennemis sont adorés.

Pour revenir sur la saison 5, celle-ci n’est pas ma favorite après une saison 4 plutôt bonne. Étrangement comme la saison 3, la saison 5 souffre de la longueur. En effet, certains épisodes ont une intrigue plus lente et le fil conducteur est parfois bien trop étiré. L’affaire des Médecins de l’horreur (découverte de la traduction des Dread Doctors) et leurs chimères est un peu floue surtout quand ça vire à la fin en mythe surnaturel français avec la bête de Gévaudan. Curieuse, je fais des recherches sur le sujet et c’est bien un mythe en France qui a eu lieu au 18ème siècle. Certains y ont vu une bête, d’autres pensent à un tueur en série et tout ceci se déroule à Gévaudan, ancienne contrée qui correspondrait globalement au département de la Lozère actuel. L’association des médecins psychopathes et cette légende m’est apparu un peu surréaliste, heureusement que Teen Wolf est une série fantastique. Mais, au-delà de la construction du mythe, c’est la construction narrative qui m’a dérangée. La liaison entre les deux ne se fait pas correctement et les chimères, il y en a un peu trop au final qu’on ne sait plus ou donner de la tête. La menace de la saison n’est pas assez convaincante mais c’est un détail car il y a eu quand même de bonnes scènes pour nos personnages. Comme dirait Mason : c’était “intense”!

 

Scott et Stiles : une amitié écorchée

La menace planait en ce début de saison 5 et elle s’est confirmée. Dès le premier épisode, j’ai senti que les scénaristes avait introduit une distance entre Scott et Stiles. Ils avaient un objectif mettre en péril, cette amitié que l’on affectionne tellement. C’était l’occasion de semer le doute entre les deux parties de saison. Est-ce que l’amitié de Scott et Stiles mise à très rude épreuve survivra ? Bien sûr, que la réponse est oui mais j’ai senti un Dylan O’Brien moins impliqué surtout en partie B de la saison 5. Déjà Stiles apparaît moins à l’écran et il fait moins usage de ce charme qu’on aime temps chez lui des saisons précédentes. Si je me réfère à sa filmographie, en effet, il sortait deux films lors de la saison 5 de Teen Wolf. Même en dehors du temps de présence, j’ai trouvé Stiles un peu plus calme pas à son habitude. Alors, cela peut s’expliquer par la terrible épreuve qu’il a affronté en tuant un homme Donovan qui devenu alors un wendigo pour sa défense. Scott, lui, loup-garou, n’a jamais tué quelqu’un, c’est pourquoi c’est un “vrai alpha”. Lui et ses amis ont toujours essayé de ne pas tuer leurs ennemis mais trouver une solution pour les sauver. Stiles, être humain a alors tué un homme même si mutant, derrière la bête, il y avait un homme… Cela vaudra à Stiles, une déclaration poignante, un cri du coeur face à un Scott désemparé :

 

Stiles : Yeah, because you’re Scott McCall! You’re the true Alpha! Guess what? All of us can’t be true Alphas.
Some of us have to make mistakes.
Some of us have to get our hands a little bloody sometimes.
Some of us are human!

Stiles : Ouais, parce que tu est Scott McCall ! Tu es le vrai Alpha ! Devines quoi ? Nous ne pouvons pas tous être de vrais Alphas.
Certains d’entre nous font des erreurs.
Certains d’entre nous ont un peu de sang sur nos mains parfois.
Certains d’entre nous sont humains.

Teen Wolf et son côté français

Depuis le début de la série, les références à notre chère langue française étaient multiples mais cette saison 5, on va un cran plus loin en explorant le mythe français. Comme expliqué au-dessus la bête de Gévaudan est un mythe du 18ème siècle en France plus ou moins vrai, les sources de l’époque sont plus ou moins fiables. Dans les saisons précédentes les références frenchy étaient nombreuses déjà le choix du nom de famille “Argent” est français et ce n’est pas un pur hasard. En saison 3, le “coup de foudre” a été cité à plusieurs reprises. A vrai dire, j’apprécie ce petit côté français que la série assume d’autant plus qu’entendre les acteurs parler français est un plaisir auditif.

 

DVD TEEN WOLF SAISON 5

Synopsis : A la veille de leur entrée en Terminale, Scott et ses amis font face à la possibilité d’un avenir sans les uns et les autres. Ils ne se doutent pas que des forces extérieures complotent pour les séparer bien avant la remise des diplômes. Alors que Théo réapparait en ville, une nouvelle menace plane sur Beacon Hills : les « Dreads Doctors » ou « Médecins de l’Horreur » transforment des étudiants en chimères, mi-humains, mi-créatures, dans un but inconnu…

Bonus DVD : Bêtisier, Construire une scène, Construire un protagoniste, Une Jeep retournée, La peur ultime – Les créatures de la Saison 5

Langues : Français et Anglais 5.1 / Sous-titres : Français

Ma note :

 

 

 

Exit mobile version