Site icon Lubie en Série

THE AFFAIR la fin

the affair fin expliquée

Mon sentiment à la fin de The Affair : Noah “F***ing” Solloway mais il s’en sort toujours celui-ci dans cette affaire. Parce que oui cette affaire se finit par un happy ending et tout particulièrement un happy ending pour Monsieur Noah Solloway. Un des personnages les plus agaçants du monde des séries a le droit à une fin heureuse ! Quelques moments de repenti au cours de la saison 5 suffisent pour garantir une fin heureuse à ce personnage détestable. En plus, il les enterre tous Alison, Cole et Helen et se permet de prêcher la bonne parole auprès de Joanie ! Quel culot ! C’est limite admirable !

 

The Affair : La fin d’une affaire qui a mal tourné !

Alors, oui cette fin de The Affair est plus qu’amère à mon goût ! J’ai davantage eu l’impression d’assister à un épisode de This Is Us que de The Affair. Il faut dire que la saison 4 était limite déjà ça sentait la fin et la saison 5 essaie laborieusement d’amener le téléspectateur vers une fin. Seuls quelques épisodes se démarquent mais il faut tout de même attendre le 9 pour avoir un épisode à peu près intéressant et concrètement il y a seulement le 9 et 10 qui valent le coup. C’est bien trop peu sur une saison de 11 épisodes avec un final de 90 minutes. Mais surtout The Affair s’inscrit dans ces séries qui n’ont pas su assurer à son fidèle téléspectateur une saison finale correcte avec une fin satisfaisante. A vrai dire, cette fin heureuse ne correspond pas à l’ADN de la série et d’ailleurs, un de ces points forts les points de vue différents sur une même situation vole totalement en éclat dans la saison 5. Comme si les auteurs avaient oublié leur projet initial.

Pour rappel, The Affair est un drame qui débute avec une relation extra-conjugale entre Noah Solloway et Alison Bailey. Cette relation va détruire leurs couples : Noah avec Helen et Alison avec Cole. Ce dernier qui manque tout de même en saison 5 car le personnage a été un peu évincé du jour au lendemain. Selon la co-créatrice Sarah Treem, c’est parce : “Tout ce que nous avions à lui offrir aurait été si limité parce que nous concentrions sur Noah et Helen” et l’acteur avait aussi des opportunités plus valorisantes à saisir. Passons, le but de la série était d’avoir une étude minutieuse des points de vue de ces quatre personnages sur les conséquences de cette relation entre Noah et Alison. Tout ça pour nous dire qu’au final, une petite relation extraconjugale ça peut, certes, ébranler un couple mais rien de grave car il est toujours possible de s’aimer de nouveau mais une fois l’une morte et l’autre évaporé dans la nature. Sérieusement ?! C’est un peu l’idée qu’il en ressort quand on voit que Noah et Helen se sont remis ensemble et qu’ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours. Amis, à la rigueur ça aurait été acceptable mais de nouveau en couple, amoureux et amants ? ça frise le n’importe quoi ! C’est l’homme qui a brisé le coeur d’Helen et lui a fait endurer les pires atrocités pour cette femme qui demandait juste à vivre une vie de famille épanouie. Helen n’avait rien demandé. Mais, c’est justifier par une dépendance limite maladive d’Helen à Noah sur laquelle on insiste subitement à travers le personnage de Whitney. L’autre justification, c’est le repenti de Noah. Certains verront peut-être un personnage qui a évolué en cinq saisons, moi, je vois toujours cet homme égoïste et prédateur envers les femmes. J’ai jamais vraiment cru à ses soi-disant atouts de père attentionné. Néanmoins, je n’ai rien contre l’acteur Dominic West qui joue le rôle de Noah Solloway à la perfection, c’est juste ce personnage qui est insupportable. De toute façon, ce personnage n’a ému une seule fois dans toute la série, c’était les cinq dernières minutes de l’épisode 8 de la saison 4. Sinon, j’ai passé mon temps à le maudire et je ne voulais pas une fin heureuse pour lui. Pour Helen et Cole oui mais pas Noah et en plus, à Montauk ! Lieu du sacrilège où quand il est arrivé, il a bouleversé la vie d’un couple sans histoire Alison et Cole. Le vieux Noah Solloway dansant les pas du flashmob du mariage de Whitney, sa fille, sur une version de “The Whole of The Moon” non pas de The Waterboys mais de Fiona Apple qui signe la chanson du générique. Scène qui est un peu grotesque, non ?

Non seulement, The Affair a renié son passé avec cette saison 5 mais les auteurs sont aussi allés trop loin dans le futur. L’histoire de Joanie, interprétée par Anna Paquin, ne colle pas à l’essence de la série. A part la confrontation avec Ben qui n’aboutit à rien de concret, cette arche narrative est d’un ennui profond. Alors, oui Joanie est la digne fille de sa mère avec ses problèmes existentiels. Mais, là où Alison pleurait Gabriel, Joanie semble avoir des motifs un peu légers pour justifier son mal-être. Mais, heureusement papi Solloway trouve les bonnes paroles pour la remettre dans le droit chemin auprès de ses enfants et son tendre époux. Parfois, quelques mots changent une vie… Mais, on est dans The Affair est rien n’est censé être blanc ou noir, tout est dans la nuance… sauf en saison 5 et encore moins pour le final qu’il faut vite achever. Là, encore un moyen pour les auteurs de prouver que Noah Solloway est devenu un homme bon.

Pourtant, moi, fidèle téléspectatrice de la première heure, je n’y crois pas. Comment cela se fait-il ? Tout est fait pour me montrer un homme meilleur. Peut-être que moi, je n’ai pas oublié le passé et les 4 saisons précédentes. La saison 5 de The Affair est à découvrir en intégralité sur Canal + !

Cependant, pour finir sur une mot positive je vous propose de voir ou revoir le seul moment bien du final de The Affair, le flashmob au mariage de Whitney :

 

 

Quitter la version mobile