Lubie en Série

The Defenders, réunis pour de super aventures !

the defenders avis

Après avoir œuvré pour le bien en solo, ils sont enfin réunis, nos héros, The Defenders ! Ainsi, Matt Murdoch alias Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Danny Rand alias Iron Fist vont s’unir pour défendre leur ville New-York et non plus un quartier de la “Grosse Pomme”.

L’union fait-elle vraiment la force en série ?

 

Quand Netflix a lancé son idée de The Defenders en commençant par créer une série propre à chacun de ses personnages du Comics Marvel, l’idée était novatrice dans le milieu des séries. La tradition était plutôt de créer des séries autour de super-héros et après jouer au jeu des crossovers. En plus, Netflix donne un coup de neuf au genre moins contraint par la censure, la plateforme de streaming a opté pour des univers plus sombres, plus violent se distinguant ainsi du genre network ou de celui de la CW, reine du genre super-héros avec ces Smallville, Arrow, Flash & co. Puis, les Defenders, ils sont bien moins connus que les autres héros Marvel comme Iron Man, Thor, Hulk et autres. Donc, il y a également une incitation à la découverte de l’univers Comics.

 

Ce sont les éléments cités précédemment qui m’ont excité autour de ce projet Netflix. Depuis bien trop longtemps, blasée par les super-héros en séries, je trouvais la démarche intéressante, d’autant plus, que j’ai cette passion inexpliquée pour le team spirit (esprit d’équipe) américain, en tout cas, en série. Dans The Defenders, j’allais rencontrer une équipe de super-héros.

 

Au départ, j’ai joué le jeu avec Daredevil en premier. Netflix avait clairement proposé un style différent des séries habituelles disponibles sur le genre. Malgré une saison complète, je n’étais pas assez accro à ce justicier des temps modernes. Même si j’ai poursuivi quelques épisodes en saison 2. Pour Jessica Jones, une autre histoire déjà le choix de l’actrice Krysten Ritter que j’adore dans Veronica Mars ou Apartment 23 et le pilote est très prenant. Comme Jessica Jones avec le pouvoir enivrant de Kilgrave sur elle, vous êtes attiré par la suite. Même si ça fonctionne bien pendant l’ensemble de la saison, la fin joue la carte de la facilité et casse un peu le mythe. Pour Luke Cage et Iron Fist, je n’ai pas dépassé le pilote. Le premier par manque de temps, ces muscles n’ont pas assez retenu mon attention et le second, son poing magique ne m’a fait aucun effet. Mais, curieuse, j’avais hâte de voir le résultat de The Defenders !

 

 

Un avis sur le premier épisode The Defenders !

Grâce à Netflix, j’ai eu la chance de voir en avant-première The Defenders. Après avoir visionné le premier épisode, ma première réaction a été de l’étonnement, ils ne sont pas encore réellement réunis ! En fait, on voit chaque héros dans sa vie et des petites connexions discrètes se dessinent comme Foggy qui se retrouve à défendre Luke Cage comme client. Coïncidence ? Bien sûr que non. Chaque héros est replacé dans son milieu et la grande méchante Alexandra interprétée par Sigourney Weaver commence sa transformation doucement mais sûrement. Même si l’humour est toujours de la partie, merci Jessica Jones, et que le côté sombre est toujours présent, merci Daredevil et Iron Fist avec son passage dans les égouts en introduction, cet épisode ne claque pas vraiment. Certes, on les voit chacun utiliser leur pouvoir comme un rappel de leur super identité mais rien qui donnent envie de se dire, ça y est, c’est parti pour l’aventure. Je m’attendais à ce qu’on m’en mette plein la vue histoire de dire attention les Defenders arrivent !

Un épisode introductif très léger mais dans un élan d’esprit d’équipe je me suis sentie l’envie de continuer les épisodes suivants proposés par Netflix. Au moins pas de surprises pour les amateurs du genre super-héros, le job sera fait quoiqu’il arrive, tous les ingrédients y sont : super-pouvoirs, justice, ville et équipe. Avantage supplémentaire, les acteurs sont plus que supers dans le rôle.

 

Pilote Mitigé
Voir la classification des pilotes ici

 

Ma note pilote :

 

Exit mobile version