Lubie en Série

The Good Fight saison 3 : une bataille engagée !

The Good Fight est le spin-off d’une série culte, The Good Wife, qui peut se vanter de surpasser sa série mère en qualité. The Good Wife était et restera une série incroyable mais The Good Fight fait encore mieux. Comme si le spin-off avait puisé dans tout ce qu’il y avait de bons dans The Good Wife pour proposer une série qui va au-delà. Cette affirmation est totalement valable pour la saison 1 et 2 de The Good Fight mais pour la troisième, c’est plus mitigé…

 

The Good Fight : la guerre politique est ouvertement déclarée !

Je viens de finir les 10 épisodes de la saison 3 de The Good Fight qui sont plutôt bons dans l’ensemble même si beaucoup plus inégaux en terme de qualité. Encore une fois, les créateurs Michelle et Robert King ont su utiliser leurs qualités de showrunner pour construire un scénario captivant avec un art du dialogue époustouflant, le tout servi par des acteurs toujours aussi excellents dans leurs rôles.

Pourtant, il y a quelque chose de moins fluide dans cette saison 3 de The Good Fight. Autant la saison 1, on revient dans l’univers des King avec la nostalgie de The Good Wife sans problème. Puis, la saison 2 monte le niveau et on est véritablement happé par l’intrigue tout en continuant à apprécier de plus en plus les personnages d’épisode en épisode. Mais, la troisième il y a une brisure qui fait que la saison reste bonne mais pas aussi bonne que les deux précédentes.

On le sait, les King ne l’ont jamais caché, leur aversion pour Donald Trump est explicite et ce dès le pilote. Rappelez-vous de cette scène avec Diane Lockhart face à son poste de télévision effondrée et agacée par l’élection au poste de président de Trump. Dans la saison 3, leur haine du Président des Etats-Unis monte sérieusement d’un cran. The Good Fight décide réellement en saison 3 de rentrer dans la bataille d’où le slogan des affiches de la saison 3 “Join The Fight”. Mais, les King ne vont-ils pas trop loin se laissant aveugler par leur animosité pour Trump au détriment de la cohérence de leur série ? Par exemple, l’épisode 6 de la saison 6 intitulé “The One With The Celebrity Divorce” apparaît comme un épisode excessif. Une histoire autour de Melania Trump qui souhaiterait un divorce avec monsieur. Je ne parviens pas à savoir si c’est un imposteur ou pas mais cet épisode me paraissait surréaliste. Tout comme la fin de la saison avec la scène finale qui me paraît surréaliste (Le S.W.A.T sérieusement ?!) et emmener The Good Fight dans des sphères peut-être trop hautes qui ne valent pas forcément le coup d’être explorer avec nos personnages. On verra bien comment la saison 4 va se dépatouiller de cette situation improbable. Déjà, l’orage dans ce dernier épisode m’avait agacé car je n’étais dit ça y est les King, nous font une version de l’épisode catastrophe de Grey’s Anatomy. Ouf, on y échappe mais la fin nous emmène quand même trop loin…

Avec cette saison 3, The Good Fight s’est affichée clairement comme une série anti-Trump et c’est assumé mais à la longue ça devenait trop présent dans le scénario. On regrette les intrigues plus tournées autour des affaires de justice défendus à bras le corps par nos avocats favoris. Je ne dis pas qu’il ne faut pas parler de Trump et pointer les dysfonctionnements de cet homme mais il y a quand même un sentiment d’overdose au fur et à mesure que les épisodes s’enchaînent. Par exemple, d’autres thèmes comme la place des afro-américains dans la société américaine ou le #meetoo mouvement ont été abordés avec plus de réalisme et de justesse, sans exagération. Parce que les King savent aussi subtilement mettre en avant des sujets de société importants. Disons que sur Trump, ils se sont un peu trop emportés sur le sujet…

 

The Good Fight : les clips animés récurrents

Le premier clip animé apparaît dans l’épisode 7 de la saison 2 de The Good Fight avec une chanson entêtante et surtout pleine de sens. Les paroles sont évidemment politiques et soigneusement travaillées afin que le message soit clair pour le téléspectateur. Alors quand on voit un de ces petits clips animés en saison 3, c’est sympa. Mais, quand il est présent à chaque épisode, cela devient pénible. Personnellement, je préfère le live à l’animé. Je préfère voir les performances de nos super acteurs comme Cush Jumbo (Lucca), Christine Baranski (Diane),Delroy Lindo (Adrian), Audra McDonald (Liz), Sarah Steele (Marissa) et bien d’autres, s’exprimer à l’écran. En plus, cela coupe la narration de l’épisode pour une pause qui n’arrive pas forcément au moment opportun comme l’épisode 7 où Lucca fait une recherche sur Monsieur Downton Abbey, Gary Carr. Les clips de temps en temps pourquoi pas mais pas pendant toute une saison. D’ailleurs, CBS ne semble pas trop apprécié ces clips car celui de l’épisode 8 a été censuré par la chaîne parce qu’il s’attaquait aux lois de censure de la Chine que  les grands studios comme CBS accepterait pour pouvoir atteindre le marché chinois, source de profit. Les King étaient visiblement furieux de cette décision, ce qu’on peut comprendre et c’est peut-être le seul clip animé de cette saison 3 que je serai curieuse de voir ;).

 

The Good Fight est une excellente série, engagée certes, mais surtout excellente. Même s’il est plus difficile de rentrer dans la saison 3 de The Good Fight par rapport aux saisons précédentes, la série garde toujours un niveau de qualité dans son jeu, ses dialogues et la mise en scène. Rien ne vaut une bonne bataille au sein du cabinet Reddick – Boseman & Lockhart !

Ma note :

Même si Rose Leslie manquera à l’appel et dire que je commençais à peine à apprécier son personnage.

Exit mobile version