Site icon Lubie en Série

THE HEAD : Mission fatale sur la banquise !

the head series avis

La station Polaris VI située en Antarctique accueille une mission scientifique de haute importance. Après des mois d’enfermement en huis clos, la plupart des membres de l’expédition ont été assassinés sauf Maggie Mitchell, traumatisée par les événements. Que s’est-il réellement passé ? Qu’est-ce que Maggie a vu de si terrible ? C’est tout l’enjeu de la série THE HEAD ! C’est une série internationale imaginée par les espagnols de Mediapro Studio. Certains d’entre vous peut-être fan de football ont déjà entendu de Mediapro, le géant des médias espagnol qui cherche à s’imposer à l’international à travers le football mais aussi la fiction. The Head participe à cette expansion internationale. La série a été pensée pour un public international.

Elle a été produite par Mediapro Studio en association avec Hulu Japan et HBO Asia et en France, la série est diffusée sur Canal +. Qui dit série internationale, dit casting international avec les comédiens suivant : John Lynch, Katharine O’Donnelly, Alexandre Willaume, Laura Bach, Tomohisa Yamashita, Richard Sammel, Chris Reilly, Sandra Andreis, Amelia Hoy, Tom Lawrence, & Álvaro Morte. Parmi eux deux grosses pointures respectifs Álvaro Morte très connu pour son rôle du Professeur dans la série La Casa de Papel et Tomohisa Yamashita très populaire au Japon (je l’ai appris au Mipcom où la publication d’une photo sur Twitter m’a valu l’acquisition d’une vaste communauté japonaise soudaine :p). Il y a aussi Richard Sammel que l’on connaît bien en France. Au sein de la série, on parle à la fois anglais, danois, suédois et espagnol. Le tournage s’est déroulé sur l’île de Tenerife aux Canaries où la station de recherche Polaris VI a été créée de toute pièce sur 2000m². Il faillait imaginer le froid au milieu du chaud ! La série a été écrite Alex et David Pastor et réalisée par Jorge Dorado. À présent, vous savez tout pour partir en Antarctique sur Canal + !

 

Pourquoi regarder THE HEAD ?

Isolation glacé ! Suivez un groupe enfermés dans une station de recherche en Antarctique où les températures sont négatives. Sortir ne serait-ce que pour prendre l’air est une véritable expédition en soi. Comment ce groupe va se souder au sein de la station ou au contraire se dessouder, c’est un enjeu de la série ! Arthur Wilde, le biologiste surdiplômé et chef de la mission, a-t-il formé le groupe idéal ?

Enquête sur la vérité ! Tous ces morts et une survivante ! Maggie va essayer de se souvenir de ce qui s’est passé malgré le traumatisme vécu. Mais ses souvenirs sont-ils fiables ? Peut-on croire Maggie sur parole ? Que s’est-il passé au sein de Polaris VI pour déclencher cette folie meurtrière ?

Jeu des apparences ! 10 protagonistes et 10 histoires de vie différentes. Il semblerait que tous les membres de la mission du Polaris VI ne sont pas ceux qu’ils prétendent être… Qui ment ? Pourquoi ? Il y a des choses à découvrir sur ces personnages.

Panel The Head MIPCOM avec Tomohisa Yamashita, John Lynch, Katharine O’Donnelly, Jorge Dorado, Alexandre Willaume, Lura Bach & Ran Tellem

Dès le départ The Head m’a fait pensé à Fortitude ou Helix saison 1. Fortitude pour le côté isolé en zone glacière avec un meurtre et Helix pour le côté mystérieux de cet assassinat car au final, rien nous dit au départ que c’est un être humain qui pourrait être à l’origine de ce massacre. C’est d’ailleurs, une des forces de la série de jouer sur l’ambiguïté du mystère entre réel ou surnaturel. Si dans l’ensemble, l’intrigue est menée correctement avec des cliffhangers assez puissants à chaque fin d’épisodes, on sait que la fin sera de découvrir le coupable et basta. On est dans un classique Whodunnit. Mais au final pas si classique car la fin va se révéler brillante ! Une fin sans morale, une fin où le coupable s’en sort avec brio et surtout les motifs et actions sont tout à fait crédibles. Même si The Head faiblissait à partir de l’épisode 4, les 10 minutes de la fin ont réussi à elles seules à redonner de la saveur à cette série qui en somme proposait un classique whodunnit en Antarticque. Alors, le titre de la série prend davantage de sens à la fin (The Head signifie en français “la tête” mais aussi dans le sens “tête pensante”/”chef”). The Head, une des rares séries internationales pas trop mal réussies et nous fait pas perdre la tête !

 

Ma note :

 

The Head à voir sur Canal + et premier épisode gratuit ici

Quitter la version mobile