Site icon Lubie en Série

The Long Road Home : les deux premiers héros

the long road home avis série

4 avril 2004. Ce jour-là, un peloton restreint de soldats de la 1ere division de cavalerie venant de Fort Hood (Texas), tombe dans une violente embuscade à Sadr City, banlieue labyrinthique de Bagdad, un jour connu désormais comme le « Dimanche noir » dans les annales militaires américaines.

Le saviez-vous ?

Pourquoi regarder The Long Road Home ?

Mon avis sur les deux premiers épisodes de The Long Road Home

La tendance du moment est claire, les séries militaires ont le vent en poupe. Un genre auquel on adhère ou pas mais avec The Long Road Home même les plus récalcitrants à la thématique peuvent s’y retrouver. Déjà le côté authentique de cette histoire permet de l’ancrer dans une réalité que tout le monde ne connaît pas forcément donc il y a une forme d’apprentissage d’un fait historique. Certes, cela reste très américain comme fait historique mais important à savoir.

The Long Road Home ne vire pas dans l’héroïsme américain à outrance et les personnages sont vrais, pas des machines de guerre. Chaque soldat bénéficie d’un focus sur sa vie avec des flashbacks ce qui permet de s’attacher à ce personnage et de comprendre son attitude sur le terrain. Enfin, dans l’enfer de l’Iraq, le téléspectateur fait des pauses du côté de Fort Hood aux Etats-Unis en présence des familles des soldats. Ainsi, avec le point de vue des familles, on imagine, on comprend mieux l’angoisse que cela peut-être de savoir un proche à la guerre et que chaque nouvelle est une source d’inquiétude. The Long Road Home dépeint avec émotion cette tragédie du « dimanche noir » avec des personnages bouleversants interprétés par des acteurs remarques comme Michael Kelly (House of Cards), Jeremy Sisto (Six Feet Under, Ice), Noel Fisher (Shameless), Sarah Wayne Callies (Prison Break, The Walking dead) ou Kate Bosworth (Blue Crush).

Le pilote lui seul est convaincant
Voir la classification des pilotes ici

Ma Note :
Quitter la version mobile