You are currently viewing The Looming Tower : un autre regard sur le 11 septembre ?

The Looming Tower : un autre regard sur le 11 septembre ?

Fin des années 90, Oussama ben Laden et Al-Qaïda représentent une menace grandissante. La rivalité incessante entre la CIA et le FBI à l’époque aurait pu involontairement ouvrir la voie à la tragédie du 11 Septembre. Plusieurs agents de l’équipe I-49 à New York et de l’unité Ben Laden à Washington, unités antiterroristes respectives du FBI et de la CIA, parcourent le monde et s’écharpent sur la propriété de leurs informations, tout en prétendant œuvrer pour un objectif commun, à savoir empêcher un attentat imminent sur le sol américain.  

The Looming Tower infos

Pour présenter la série l’acteur américain Jeff Daniels et le français Tahar Rahim sont venus personne à la fin de l’avant-première des deux premiers épisodes de The Looming Tower. Ils incarnent tous les deux des personnages existant dans la réalité : John O’Neill et Ali Soufan. Tahar Rahim a d’ailleurs été convaincu par Ali Soufan en personne pour jouer son rôle. En effet, le comédien croyait que c’était un projet où il devait jouer le terroriste de base. Il s’est heureusement trompé grâce à l’instance de son agent entre autre.

En parlant de Jeff Daniels qui a rencontré le jour du tournage, Tahar Rahim dit :« Quand on est face à un grand acteur, on devient meilleur, on évolue ». Un dynamique qui s’est installée assez facilement et rapidement entre eux. Il faut savoir que Tahar Rahim a pris des cours intensifs d’anglais et le résultant est sensationnel à l’écran, un anglais irréprochable !

Jeff Daniels nous explique que la série lui a proposé une version différente de la tragédie du 11 septembre : « Je pensais savoir ce qu’il s’était passé le 11 septembre 2001, puis, vous lisez le livre de Lawrence Wright, The Looming Tower, vous découvrez John O’Neill, Ali Soufan, vous ne savez rien. Vous ne connaissez pas la véritable histoire ».

L’humour dans The Looming Tower

Tahar Rahim : « Il y a des moments d’humour et heureusement parce que je crois qu’on s’enterre avant la fin de la série. C’est comme dans la vie, quand on vit des moments extrêmement tragiques, que ce soit par l’histoire de notre pays ou que par notre histoire personnelle, à un moment on a besoin de ce sas soit il s’impose soit il se crée mais un moment donné, ça vient parce que sinon, ça serait trop difficile de vivre et ce qui fait la grande écriture de ce scénario. Sans ça, c’est moins fort, nous, spectateurs, on s’identifie moins ».

Jeff Daniels : « Deux choses : nous ne savons pas ce qui va arriver, vous savez mais nous, on ne sait pas. Donc, c’est dangereux mais nous croyons que nous allons réussir. L’autre point, êtes-vous déjà allé à un enterrement ? Quelqu’un quelque part dira quelque chose de drôle parce qu’ils ne peuvent pas supporter le deuil, la dépression et la tristesse. Je pense que c’est tout simplement dans la nature humaine. Les scénaristes écrivent tout simplement la réalité. Pour un scénariste, si vous êtes trop sombre, il y a qu’une voie et les Grecques à l’époque tenaient deux masques dans leur main. Tous les bons scénarios que j’ai eu la chance de jouer, ils trouvent l’humour, c’est la nature humaine tout simplement.[…] L’humour est un formidable outil pour un auteur en particulier quand c’est le contre-pied du personnage, de l’histoire ou de ce qui se passe. Les blagues, utilisez-les parce que c’est ce qui implique le public. Vous souhaitez que le public soit au rendez-vous lors des premières quinze minutes peu importe ce que vous écrivez, l’humour est un bon moyen juste des petites touches stratégiques. Dès qu’il y a de l’humour, ils commencent à se relaxer et rentrer dans la série ».

Le saviez-vous ? The Looming Tower, c’est le titre du livre de Lawrence Wright dont la série a fait l’adaptation.

Pourquoi regarder The Looming Tower ?

  • Si vous aimez Homeland, The Looming Tower est pour vous.
  • Les coulisses du 11 septembre 2001 avec la guerre entre le FBI et la CIA
  • Jeff Daniels et Tahar Rahim à l’écran, c’est juste parfait !

The Looming Tower avis

L’écriture de The Looming Tower est bluffante ! En effet, les scénaristes parviennent à nous parler d’un sujet déprimant comme les terrorisme en y ajoutant la touche d’humour qu’il faut et le tout toujours bien calibré. Comme le dit Jeff Daniels, l’humour est un moyen d’attirer la sympathie du téléspectateur et ça marche ! L’histoire que l’on nous raconte, on la connaît du moins, on croyait… Cette incursion dans les coulisses est tout simplement passionnante. Après deux épisodes, vous en ressortez limite dégoûté, des actions n’ont pas été mises en place pour contrer la tragédie. La rivalité entre le FBI et la CIA est à la fois révoltante et en même temps délicieuse car les échanges entre Jeff Daniels qui joue le personnage de Jack O’Neill et Peter Saarsgard qui joue Martin Schmidt sont extraordinaires. C’est une autre vision du 11 septembre 2001 qui ne laisse pas si indifférent. Mais, on ne peut pas refaire l’histoire, c’est ainsi, aussi frustrant soit-il, The Looming Tower met le doigt là où ça fait mal et avec brio. Le casting est étoilé et Tahar Rahim, notre petit frenchy est très juste dans son rôle d’Ali Soufan.

Ma note épisode 1 & 2 : 

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Cet article a 3 commentaires

  1. lolo

    Bonjour,
    ton article est très bon et très intéressant mais tellement plein de fautes (de grammaire, d’orthographe, de frappe) que c’en est un peu pénible à lire et c’est tellement dommage car tu as une belle plume… La preuve, tu m’as convaincue de m’intéresser à cette série…
    Amicalement,
    Lolo

    1. Lubiie

      en effet, vous avez raison, je n’étais pas dans mon assiette visiblement. J’ai corrigé et toutes mes excuses 🙂

Laisser un commentaire