Site icon Lubie en Série

THE LOUDEST VOICE : une trop grosse envie de pouvoir !

The Loudest Voice série avis

Connaissez-vous Roger Ailes ? Peut-être connaissez-vous la chaîne Fox News ? Vous avez le droit de ne pas connaître les deux et The Loudest Voice vous propose de vous raconter la naissance de Fox News et l’histoire de son patron. Fox News est une chaîne connue pour créer la polémique aux Etats-Unis, surtout en matière de politique. C’est une chaîne dite pro-républicain, ce qui correspond à notre parti de droite en France. Roger Ailes a été nommé en 1995 président de la chaîne Fox News, filiale de News Corporation, le groupe media de Rupert Murdoch. Il régnera sur la chaîne jusqu’en 2016 où il décide de démissionner suite aux plaintes de harcèlement sexuel dont il a été accusé. En France, on connaît un peu Roger Ailes au titre de conseiller média de Jacques pour sa campagne de 1995 au RPR. La mini-série The Loudest Voice retrace le parcours de cet homme puissant américain de son arrivée à la tête de Fox News jusqu’à la fin de son règne sur la chaîne. Il s’agit de l’adaptation du livre du journaliste Gabriel Sherman intitulé à l’origine “The Loudest Voice in The Room”. The Loudest Voice est à voir sur Canal +.

 

I know what people are going to say about me. I can pretty much pick the words for you. Right-wing, paranoid, fat. And I’m not gonna argue with them. I am a conservative I do like to eat, and I believe in the power of television. Giving the people what they want even if they don’t now they want it.
Je sais ce que les gens vont dire sur moi. Je peux pratiquement choisir les mots pour vous. De droite, paranoïaque, gros. Et je ne vais pas polémiquer dessus. Je suis un conservateur, j’aime effectivement manger et je crois en le pouvoir de la télévision. Donner aux gens ce qu’ils veulent même s’ils ne le veulent pas maintenant.

 

Voici les premiers mots prononcés par le personnage Roger Ailes dans The Loudest Voice. Le téléspectateur a une présentation assez claire, de qui est l’homme que l’on va suivre durant 7 épisodes et encore ce n’est qu’une partie de cet affreux personnage. Un homme qui a existé et que le mouvement #MeeToo a heureusement fait tomber de son pied destale quoique quand on apprend qu’après sa démission de FOX News, il est devenu conseiller de Donald Trump, on se demande s’il y a une justice dans ce monde ? Mais, il décède en 2017. Pour incarner cet homme de pouvoir, il fallait un acteur avec une prestance et une vraie carrure. C’est Russell Crowe, l’ex-gladiateur, qui a accepté le défi. Pour y parvenir, il a subi une métamorphose impressionnante. La première pose de maquillage et de prothèses aurait duré 6h et l’épreuve a été réduite à 2h17. L’acteur a remporté un Golden Globes pour cette performance et c’est plus que mérité. Russell Crowe est bluffant dans ce rôle. Il opère une transformation physique alliée à un jeu de qualité. on oublie rapidement que derrière ses traits se cachent Russell Crowe. On découvre peu à peu la personnalité sombre de Roger Ailes. Tout est suffisamment suggérer pour comprendre le monstre qu’était cet odieux être humain. Les troubles du personnage de Laurie Luhn nous font imaginer le pire et le téléspectateur en devient aussi malade qu’elle. Russell Crowe est aidé dans son jeu par des acteurs de talent que ce soit Naomi Watts dans le rôle Gretchen Carlson, Seth McFarlane dans le rôle de Brian Lewis, Annabelle Wallis (Peaky Blinders)  dans le rôle de Laurie Luhn ou bien Sienna Miller dans le rôle de Beth Ailes. Tous ces acteurs participent à la qualité de cette mini-série et serve une vérité. Il ne faut pas l’oublier mais c’est une histoire vraie. Roger Ailes a fait de l’abus de pouvoir et violer de nombreuses femmes qui ont pu témoigner.

Cette mini-série, tout comme le film Scandale (Bombshell) sorti quasi en même temps, permet de mettre en lumière le comportement d’un homme dangereux et à qui on a attribué trop de pouvoir. Dans la même veine qu’un Harvey Weinstein, Roger Ailes a vu sa vie basculée du jour au lendemain. The Loudest Voice raconte intelligemment l’ascension de cet homme et sa chute vertigineuse. On n’a pas une once de compassion pour Roger Ailes durant toute la mini-série mais on est quand même fasciné, choqué de voir comment cet homme a pu agir ainsi pendant des années et en toute impunité. Le seul petit reproche que je fais à la série, c’est la fin avant d’avoir les textes qui nous expliquent que sont devenus les personnages principaux. La scène finale est un peu simpliste. C’est le seul bémol de The Loudest Voice car sinon, c’est une mini-série à voir et captivante avec une vraie performance d’acteur pour Russell Crowe.

Ma note :
Quitter la version mobile