Site icon Lubie en Série

The Night Manager : un jeu d’espion à la sortie de l’hôtel

Tom Hiddleston et Hugh Laurie s’affrontent dans un jeu d’espion !

Tom Hiddleston as Jonathan Pine, Tom Hollander as Major Corkoran, Elizabeth Debicki as Jed Marshall, Olivia Colman as Angela Burr, and Hugh Laurie as Richard Roper – The Night Manager _ Season 1, Gallery – Photo Credit: Mitch Jenkins/The Ink Factory/AMC

Je n’ai pas lu les livres de John Carré et je me suis contentée de regarder les six épisodes de la mini-série The Night Manager.

Malgré un casting étoilé Tom Hiddleston face à Hugh Laurie et deux actrices talentueuses telles que la brillante Olivia Coleman et l’australienne Elizabeth Dibicki, l’histoire de The Night Manager n’est aussi captivante. D’une lenteur extrême, les épisodes en deviennent soporifiques d’ailleurs j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois car mon attention baissée.

En mode James Bond !

Disons qu’une fois sorti de son hôtel du Caire, The Night Manager perd de son pouvoir d’attraction. Tom Hiddleston prend un faux air de James Bond. La partie espionnage peut plaire à certains mais accrochez-vous car à suivre ce n’est pas aussi limpide et l’action n’est pas dominante. D’ailleurs, le personnage principal celui de Hiddleston Jonathan Pines change de nom régulièrement rien que ça, on s’y perd dans ses nombreuses identités.

En fait, il s’est passé un phénomène étrange. J’ai vu les deux premiers épisodes au Festival Séries Mania et la suite quelques mois après. Quand j’ai regardé l’épisode 3, je me suis dit que j’avais atterri dans une autre histoire que celle commencée. Jonathan Pines se retrouvait dans un lieu paradisiaque chez Richard Roper et aller devenir son nouvel homme de confiance.

Mention spéciale pour Olivia Coleman

L’actrice est présente dans tous les succès anglais de Broadchurch à Fleabag, tout style confondu, Olivia Coleman efait évidemment partie du casting de The Night Manager et propose une performance encore remarquable. D’autant plus qu’elle est réellement enceinte dans la mini-série comme dans la vie au moment du tournage. Un drôle d’histoire à vrai dire ! L’actrice a décroché le rôle d’Angela Burr, agent des services secrets britannique, après Broadchurch. Un rôle masculin dans le livre adapté en personnage féminin dans la mini-série et une adaptation qui a demandé encore plus de travail quand Olivia Coleman a annoncé sa grossesse de cinq mois déjà à Susanne Bier, la réalisatrice. Ainsi, davantage de scènes avec des chaises ont été écrites afin que la comédienne puisse se reposer et ne reste pas trop longtemps debout. Elle avoue que son état de femme enceinte lui facilitait pas la vie pour retenir ses répliques, un exercice qui ne lui pose pas de problème habituellement.

Quand on n’est pas au courant de cette info, ça apparaît étrange de voir une femme du renseignement britannique enceinte jusqu’au cou recruter un homme comme Jonathan Pines pour jouer les espions. On se dit mais qu’est-ce qu’elle fait sur le terrain et puis, après on s’habitue de cette drôlerie.

Olivia Coleman a une scène assez marquante dans cette série et qui concrétise sa haine de Richard Roper. Même si cette scène vient tardivement dans cette mini-série, elle est tout à fait sublime avec une Olivia Coleman touchante en pleurs en parlant de son époux. Le seul moment qui m’a marqué dans cette mini-série.

Bref, The Night Manager peut avoir son charme si on n’est pas avide d’action et pressé par le temps. Cette mini-série est une sorte de mini James Bond avec Tom Hiddleston dans le rôle du super agent. Si le cinéma cherche un James Bond, l’acteur a prouvé qu’il avait la tête de l’emploi !

The Night Manager sur France 3 !

Quitter la version mobile