Lubie en Série

THE SPANISH PRINCESS : Georgie Henley, reine d’Écosse

Le saviez-vous ? Le célèbre Henry VIII d’Angleterre est issue d’une fratrie de 7 enfants et seul lui et deux de ses soeurs ont survécu à l’âge adulte. Une soeur aînée Margaret Tudor et une soeur cadette de Marie Tudor. Margaret, la soeur aînée, aussi surnommée Meg, a été envoyée en Écosse pour consolider les alliances Tudors et elle a épousé Jacques IV d’Écosse.  Quand on retrouve Meg dans la saison 2 de The Spanish Princess sur Starzplay, la jeune reine a perdu son roi de mari et elle est en position de faiblesse mais son pouvoir, c’est d’être la mère du futur roi Jacques V. Pour parler de ce personnage méconnu de l’histoire d’Angleterre, j’ai eu la chance d’interroger l’actrice Georgie Henley. Une jeune comédienne qui s’est fait principalement connaître avec Les Chroniques de Narnia et The Spanish Princess est sa première série.

 

Georgie Henley est Margaret Tudor, soeur ainée d’Henry VIII !

À quel point connaissiez-vous votre personnage historique avant de le jouer dans The Spanish Princess ?

Georgie Henley : “Je ne le savais même pas qu’Henry VIII avait une sœur. Donc, je ne sais pas si c’est parce que je n’écoutais pas en cours d’histoire, pourtant, je pensais avoir écouté … Il y a tellement de Marie, tellement de Margaret !  Alors oui, c’est un peu un champ de mines. Donc, j’avais l’impression que je venais à la rencontre de cette personne avec le sentiment que je n’avais pas vraiment d’idées préconçues sur elle, ce qui était en fait très libérateur. J’avais un peu l’impression que le public ressentirait la même chose. En fait, il y avait un peu de pression parce que j’imaginais que c’était peut-être la première fois qu’ils étaient présentés à cette personne. Je veux faire un très bon travail et je veux qu’ils sentent qu’ils savent qui elle est. Mais oui, il y avait tellement de choses dans le script auxquelles je me sentais connectée et je pourrais aimer extrapoler de temps en temps. Puis,  il est toujours bon de faire une bonne recherche Google, vous ne pouvez jamais faire trop de recherches sur Google. Mais, c’était assez incroyable de voir que certaines des choses qu’elle a faites et que je pensais avoir été peut-être un peu exagérées étaient, en fait, bien réelles et se sont déroulées de la manière dont nous le montrons dans la série, donc c’était plutôt amusant. Mais oui, je l’ai approché complètement novice et c’était super de tout apprendre sur elle.

 

Dans la saison 2 de The Spanish Princess, Meg est un personnage plus présent qu’en saison 1. Elle semble avoir plus de temps d’écran, une joie pour vous actrice, j’imagine ?

Georgie Henley : “Oui, bien sûr, j’étais vraiment excitée quand nous en sommes arrivés là. Je savais que nous explorerions davantage l’histoire de Meg et c’est une histoire tellement fascinante. Et je pense que cela fonctionne très bien comme une sorte d’intrigue parallèle à Catherine parce que c’est si différent, mais aussi si semblable à certains égards et j’étais super contente et tellement reconnaissant envers Emma et Matthew de m’avoir donné cette opportunité.

L’intrigue de Meg est juste épique et il y a en fait certaines choses que nous devons laisser de côté parce qu’il y a tellement de choses qui se sont passées dans sa vie et elle a tant fait. Et je pense aussi que ce sera vraiment génial pour le public d’avoir une sorte d’échantillon de l’Écosse, et j’aime vraiment les univers que nous avons créés en Écosse, je pense que cela fonctionne comme étant très différent de ce que vous voyez dans la cour d’Angleterre, et c’est vraiment excitant d’avoir ces deux histoires qui se déroulent en même temps et se renvoient la lumière l’une sur l’autre. Et j’étais vraiment très excitée”.

 

Nous voyons Henry VIII se battre avec ses deux sœurs, et comment voyez-vous la relation entre Henry et Meg ? Pensez-vous qu’il a une sœur préférée ?

Georgie Henley : “Oui, je pense que c’est une excellente question. Je pense que la raison pour laquelle Henry et Meg se battent, c’est parce qu’ils sont si similaires. Je pense que dans un autre monde, Meg serait née mâle, et elle aurait été comme son frère préféré. Même si c’est une femme, ils sont tout de même toujours si similaires. Ce qui irrite Henry, c’est qu’elle se comporte comme un homme, et elle ne se comporte pas comme une femme, et il sent qu’elle s’élève en quelque sorte au-dessus de son rang. Elle devrait lui montrer plus de déférence et Meg n’en a tout simplement pas de temps pour ça. Elle est si têtue et comme il l’est aussi, il y a une vraie friction entre eux parce qu’ils sont si similaires. C’était vraiment génial, la plupart de mes scènes étaient avec Ruairi (O’Connor) dans la première saison, et j’étais inquiète quand j’ai vu que j’allais être en Écosse.  Je me disais, Oh, c’est tellement dommage parce que je vais manquer les scènes avec Ruairi et j’étais si heureuse que nous ayons encore de superbes scènes ensemble dans cette série. Mais oui, je dirais que Meg est sa sœur préférée, j’ai le sentiment que Meg est la sœur préférée de tout le monde. C’est la meilleure soeur. Elle est géniale”.

Georgie Henley © Starzplay

 

Quand Meg chante !


Vous chantez dans l’épisode 3 de cette saison 2 de The Spanish Princess ! Quel chant merveilleux. Racontez-nous cette expérience ?

Gerogie Henley : “J’étais très très nerveuse à ce sujet. Je n’avais pas réalisé qu’il fallait que je prenne en considération à quel point le corset affecterait réellement la façon dont je chanterais  car si j’avais su je me serais entrainée avec, mais évidemment je me suis pas entrainé avec le corset et ensuite quand nous y sommes arrivés. Le jour J c’était très très tôt le matin, ce qui n’est pas idéal si vous êtes chanteur, et il faisait très très froid ce qui n’est pas idéal si vous êtes chanteur. Et je portais un corset alors je pensais que le rendu serait catastrophique alors je suis contente que vous pensiez que ça allait”.

 

The Spanish Princess est une série avec une équipe majoritairement féminine et le point de vue de la série est féminin à travers les yeux de Catherine d’Aragon. Pensez-vous que cette vision féminine révolutionne le genre de la série historique et fait de The Spanish Princess, une série unique en son genre ?

Georgie Henley : “Je pense que c’est une excellente question. Oui, je pense vraiment que c’est la voie à suivre. Je pense que la plupart de ce que nous savons de l’histoire a été façonné par des narrateurs masculins, qu’il s’agisse d’historiens ou de personnes qui réalisent des drames d’époque. Et je pense que c’est vraiment merveilleux qu’Emma et Matthew aient aussi fait le travail dans les coulisses pour s’assurer qu’ils embauchent des femmes réalisatrices et plus de femmes chefs de département, car je pense que parfois la représentation peut sembler dénué de sens, si cela se passe juste devant la caméra, je pense que c’est intéressant, que cela se passe aussi derrière la caméra, et c’est vraiment génial de faire partie de quelque chose qui, espérons-le, pousse les choses un peu plus loin dans la bonne direction”.

 
The Spanish Princess saison 2 à voir sur Starzplay
 
Exit mobile version