Synopsis : Un groupe de jeunes gens appelés les « Tomorrow People » représentent la prochaine étape dans l’évolution de l’humanité : ils possèdent des pouvoirs, comme celui de communiquer entre eux par télépathie, de lire dans les pensées ou de se téléporter. Lorsque Stephen Jameson, un ado perturbé en pleine mutation, est recueilli par Cara et John, deux des siens qui maîtrisent déjà leurs capacités extraordinaires, il découvre l’histoire complexe de sa famille et son importance au sein de la guerre secrète qui oppose les « Tomorrow People » aux « ULTRA », un groupe qui veut les capturer pour le bien de l’humanité… (source : allociné)

Avis : Le pitch ressemble fortement à Heroes, donc déjà vu et un peu léger pour lancer une intrigue sur vingt-deux épisodes. La construction du pilote est assez classique : Stephen pense souffrir d’un mal, il découvre ses pouvoirs et un petit twist pour la fin pour motiver le public à voir la suite. Le retournement est prévisible et comme on a vu Mark Pellegrino trop de fois dans le rôle du méchant rien que sa première apparition amène le doute. Robin Amell joue correctement l’ado dépassé par la situation même s’il ne fait pas d’étincelles. La menace gouvernementale est voulue pour le côté dramatique mais ça plombe le show qui se prend, alors, un peu trop au sérieux. Après c’est le style « The CW » et il est fort possible que la série séduise le public de la chaîne du moins il y a tous les ingrédients pour. Cependant, il sera intéressant de voir si la série va suivre le schéma Smallville/Arrow ou bien d’emprunter une autre voie. Le pilote uniquement ne permet pas de juger complétement la série.

Pourquoi regarder The Tomorrow People ?

  • Les supers pouvoirs
  • Les effets spéciaux

Pilote mitigé
voir la classification des pilotes ici