Site icon Lubie en Série

THE UNDOING : On ne connaît jamais vraiment ses proches !

the undoing série avis

Connait-on tous les secrets de ses proches ? THE UNDOING, la mini-série de David E.Kelley, créateur d’Ally McBeal et Big Litte Lies, s’interroge sur la confiance que l’on peut accorder aux gens de sa famille. Ainsi, à travers le couple Grace et Jonathan Fraser, le téléspectateur va découvrir que les apparences sont parfois bien trompeuses. Grace est une thérapeute réputée et elle est l’épouse d’un oncologue pour enfant, Jonathan Fraser. Tous les deux, ils ont un fils merveilleux Henry. Mais, quand l’une des mères d’élève de l’école d’Henry est retrouvée assassinée sauvagement, Jonathan a soudainement disparu. Alors, Grace fait des découvertes surprenantes et inimaginables pour elle sur cet homme avec qui elle partageait sa vie depuis tant d’années… Pour jouer ce couple, un duo parfait l’australienne Nicole Kidman et le britannique Hugh Grant accompagné du magistral Donald Sutherland dans le rôle du père de Grace. The Undoing est l’adaptation en série du livre Premières Impressions (You Should Have Known) de l’americaine Jean Hanff Korelitz. C’est une série estampillée HBO et bien sûr disponible en US+24 sur OCS.

 

Pourquoi regarder THE UNDOING ?

Le duo idéal Nicole Kidman et Hugh Grant ! Deux acteurs brillants pour incarner un couple fascinant à l’écran. Nicole Kidman nous touche par sa sensibilité et son rôle d’épouse totalement désorientée par la situation. Hugh Grant, quant à lui, joue le faux gentil. Le téléspectateur ne sait pas s’il doit le croire et se laisser séduire ou au contraire, se méfier de ce personnage déroutant. Le duo Kidman/Grant fonctionne à merveille et 6 épisodes, c’est bien trop court à leurs côtés.

Parce qu’on ne connaît jamais vraiment sa famille et leurs secrets ! Quand on arrive dans cette mini-série, on a un portrait idyllique de la famille Fraser à tel point qu’on s’incrusterait bien pour être le deuxième enfant. Mais, tout va voler en éclat en une fraction de seconde. Grace ne va cesser de découvrir des révélations de la part de ses proches de plus en plus perturbantes. Comme si elle ne connaissait pas ses proches famille ou amis. Comme si elle était dans une bulle et n’avait pas vu des évidences. Ce qui est d’autant plus ironique quand on sait que le métier de Grace est thérapeute et elle est reconnue pour voir les vices des gens et les réparer. Son sixième sens ne fonctionne visiblement pas bien pour les gens les plus proches d’elle.

Une enquête mystérieuse et complexe ! Le meurtre d’Elena Alvez n’est pas le genre d’enquête ennuyeuse que l’on pourrait voir dans un polar. Déjà le personnage d’Elena est ambigu. Qui est cette femme ? Dans cette quête de vérité, on ne sait qui croire et il y a tellement de faux-semblants dans les protagonistes que trouver le meurtrier devient une véritable obsession pour le téléspectateur. En plus, chaque cliffhanger d’épisode remet en doute les affirmations précédemment établies comme vraies.

Hugh Grant, Noma Dumezweni & Nicole Kidman © 2020 Home Box Office, Inc. All Rights Reserved.

Grâce à OCS, j’ai eu la chance de voir 5 épisodes de The Undoing sur les 6. Dès les 15 première minutes, cette mini-série a piqué ma curiosité. Dès les 5 premières minutes, j’étais conquise par le couple Hugh Grant/Nicole Kidman et dans les 10 minutes qui suivent j’avais envie de comprendre qui était le personnage de Jonathan Fraser, ce médecin si parfait, si charmant, père aimant et mari accompli. Puis, le personnage d’Elena Alvez avait aussi quelque chose de fascinant. Qui était cette femme trouble ? Beaucoup de questions passionnantes qui démontrent les signes d’une bonne mini-série en perspective. Cinq épisodes plus tard, l’intérêt pour cette intrigue de thriller psychologique est toujours aussi vif et je rêve de voir l’épisode 6 au plus vite. Il faut dire que le cliffhanger de l’épisode 5 est assez dingue. Mais avant d’en arriver à cet épisode, je vous encourage à regarder The Undoing. C’est une série bien écrite, bien interprétée et avec une excellente réalisation signée Susanne Bier (dont c’est la deuxième réalisation de mini-série après The Night Manager). Il y a une scène touchante avec Donald Sutherland qui m’a personnellement bouleversée. Peu importe son âge, Donald Sutherland reste toujours un grand acteur. Mention spéciale de Noma Dumezweni qui joue l’avocate, cette actrice est remarquable. Pour info, The Undoing se traduit en français veut dire « la perte » et je vous invite à voir la perte de la famille Fraser, elle est captivante.

 

LA Fin de The Undoing !

C’est certains que tous ceux qui s’attendaient à une fin à en être bouche bée, c’est raté ! Mais, ce n’est pas pour autant que cette mini-série est moins bien. En fait, ce qui est très fort, c’est d’avoir laissé le téléspectateur s’imaginer plusieurs suspects potentiels dans sa tête en écartant très rapidement l’évidence. Quand Jonathan nous dit que ce n’est pas lui et que Grace approuve, le téléspectateur l’élimine d’emblée de la liste des potentiels suspects. Alors, on se concentre sur tout le monde même le fils de 12 ans Henry (oui j’avoue j’ai douté du gamin😱). Même si quelques indices pouvaient nous faire encore douter,comme cette histoire de soeur décédée. L’hypothèse de Jonathan  comme coupable sort rapidement de nos esprits parce qu’on refuse de croire à l’évidence et parce que Hugh Grant a fait un excellent travail. On a tous cru à son numéro de charme et on s’est fait avoir. C’est là aussi qu’on reconnaît un grand acteur ! Il a réussi à nous convaincre que son personnage n’y était pour rien dans ce meurtre, il était innocent. Bien joué, Hugh ! Je suis tombée dans le panneau et je pense que je ne suis pas la seule. The Undoing offre certainement pas la fin attendue mais une fin tout de même intéressante.

Ma note :

 

The Undoing à voir sur OCS

 

Quitter la version mobile