Lubie en Série

Thirteen : 13 ans de vie volée racontés avec brio !

I’m Ivy Moxam. / Je suis Ivy Moxam
I was taken 13 years ago. / J’ai été enlevé il y a 13 ans.
I’ve just escaped. / Je viens de m’échapper
Please help me. / S’il vous plaît aidez-moi.

Ce sont les premiers mots d’Ivy Moxam prononcés depuis une cabine téléphonique à Bristol et le début d’une nouvelle vie pour elle…

Les deux premiers épisodes de Thirteen m’avait captivée lors de la projection à Séries Mania saison 7 et voir la suite grâce à France 2 valait le coup. La chaîne a mis du temps à diffuser cette jolie mini-série et mon coup de coeur de Séries Mania saison 7 mais je peux vous assurer que vous n’allez pas être dessus par l’histoire d’Ivy Moxam. Un récit poignant celui d’une jeune fille séquestrée par un homme (psychopathe) pendant 13 longues années…

Ivy a été enlevée à l’âge de 13 ans et s’échappe 13 ans plus tard. La petite fille est devenue jeune femme puisqu’elle a 26 ans quand elle parvient à s’échapper. Dans un contexte particulier, celui de l’enfermement, Ivy n’a pas grandi mentalement et reste avec l’état d’esprit d’une jeune fille de 13 ans dans le corps d’une femme de 26 ans. L’interprète d’Ivy Moxam, l’actrice anglaise Jodie Comer joue à la perfection le personnage et aussi ce décalage entre cette femme à l’esprit d’une petite fille de 13 ans mais, qui une fois revenue en société doit assumer ces 26 ans et donc accepter d’avoir perdu 13 ans de sa vie. Les plus belles années, certains diront.

 

Thirteen : plus qu’une recherche du coupable, une histoire humaine

Ivy découvre que son monde a changé sans elle et qu’elle n’a malheureusement pas participé à ces changements : ses parents sont divorcés,  sa petite sœur, qui a vécu dans l’ombre de sa disparition, est fiancé à Greg qui vit chez sa mère, son petit copain de l’époque est marié et sa meilleure amie ne veut pas lui parler. Sa disparition a eu évidemment des effets sur ses proches alors qu’elle avait imaginé retrouver tout comme avant. A 13 ans le monde est encore merveilleux. La disparition d’un enfant pendant 13 ans peut effectivement détruire une famille qui au fil du temps perd peu à peu l’espoir de retrouver son enfant. Est-ce que Ivy peut vraiment leur en vouloir ? A quel moment cesse-t-on d’espérer ?

En plus, de devoir retrouver ses repères, Ivy doit répondre aux questions incessantes de la police et celles-ci sont encore plus insistantes quand une petite fille est enlevée à son tour par le même ravisseur. Néanmoins, ce qui est appréciable avec Thirteen, c’est qu’en dehors de la pression mis sur les épaules d’Ivy pour retrouver son kidnappeur et celui de la petite Phoebe, cette mini-série se concentre sur le personnage qui doit réapprendre à vivre avec sa famille et retrouver ses marques dans un monde qui a avancé sans elle. Elle doit accepter au fur et à mesure qu’elle ne retrouvera pas ses années de jeunesse perdues. C’est appréciable que toute la série ne se focalise pas que sur la recherche du kidnappeur et que la psychologie des personnages prennent le pas sur le policier. L’évolution d’Ivy et sa redécouverte de son espace est fascinante. Se réapproprier ce qui a évolué sans elle.

Après avoir vu l’ensemble des épisodes, je modère un peu plus mon coup de coeur Séries Mania 2017 parce que le dernier épisode n’est pas le plus réussi. La fin choisie n’est pas à la hauteur des ambitions proposées dès l’épisode 1. Cependant, les 4 épisodes précédents sont vraiment bons et rattrapent un final en demi-teinte. Thirteen reste une mini-série à voir et qui est réellement intéressante avec des personnages captivants et surtout Ivy Moxam qui ne vous laissera pas indifférente.

 

Ma note mini-série Thirteen :

A voir sur France 2 !

 

Exit mobile version