Site icon Lubie en Série

Tous au CAMPING avec Jennifer Garner et David Tennant

Camping series hbo avis jennifer garner david tennant

Le camping en France est très tendance vu les nombreux reportages sur le sujet et c’est pas Patrick Chirac qui dira le contraire. Mais aux Etats-Unis, c’est tout aussi fun mais à leur manière où plutôt à la manière de Lena Dunham et Jennifer Konner avant leur séparation professionnelle. Grâce à OCS, j’ai eu la chance de voir les 4 premiers épisodes de cette série HBO et je dois dire que je serai bien restée au camping pour les quatre autres suivants. Je patienterai en guettant la suite sur OCS.

Séjour au camping pour un groupe d’amis afin de célébrer l’anniversaire de Walt. Kathryn Sorley-Jodell, son épouse, a tout organisé aux millimètre près mais bien sûr rien ne suit ses plans et dès le premier épisode tout est chamboulé ce qui a de quoi mettre Kathryn à cran.

 

Le show de Jennifer Garner

Jennifer Garner est tout simplement géniale. Même si son personnage de Kathryn est insupportable, le genre de personne qui casse l’ambiance et qui a un besoin maladif de tout contrôler, l’actrice joue cette excentricité à la perfection. A tel point de maudire les scènes où elle n’est pas présente. Jennifer Garner a adopté pour ce personnage  un pas très pressé à la limite du déhanchement très caractéristique du marathonien qui donne encore plus de folie à celui-ci.  Kathryn est irritante mais en même temps, elle donne le ton de cette série. Parce que derrière cette femme ultra organisée, il y a une profonde tristesse celle d’une femme qui a eu une hystérectomie cinq ans plus tôt et ne se sent plus femme. D’ailleurs, son couple en pâtit même si Walt tente tant bien que mal de lui signifier. Etre ultra organisée, tout contrôlée, un moyen de cacher sa détresse. Même si à chaque fois qu’elle évoque le sujet car elle le répète à qui veut, on a envie de se moquer d’elle. En effet, elle se met en victime d’une manière tellement exagérée que la compassion n’est pas au rendez-vous. Mais chaque rappel de Kathryn est un cri du coeur. Jennifer Garner parvient à transmettre cette ambiguïté du personnage. Kathryn n’est pas ce personnage caricatural que l’on pourrait imaginer au premier abord bien au contraire.

 

Les autres campeurs

Jennifer Garner est bien entourée. David Tennant comme mari à l’écran, Juliette Lewis comme baba-cool empêcheuse de tourner en rond, Brett Gelman comme beau-frère du côté de Walt et Chris Sullivan (Toby dans This Is Us) comme beau-frère du côté de Kathryn. Un très beau casting pour une joyeuse aventure de camping plutôt rigolote ! En effet, tous ces personnages burlesques se mêlent bien et rendent le camping plus fun.  Le plus surprenant est de voir Juliette Davis dans le rôle Jandice, l’actrice très sérieuse en détective dans la série Secrets and Lies, est totalement libérée dans Camping et c’est peu de le dire. Son personnage de femme sans foi ni loi est plus classique et elle donne du fil à retordre à Kathryn même si elle est prévisible. Mais bon, il y a tous les genres et styles au camping !

 

Comparaison avec la série anglaise d’origine

Lena Dunham et Jennifer Konner sont allées pêcher cette idée de Camping chez leurs amis anglais. Lena Dunham a dit : « Quand nous avons vu la série Camping de Julia Davis, nous savions que c’était un concept des plus hilarants pour les écrivains comme pour les acteurs ». Une mini-série de 6 épisodes du même nom a été diffusée sur Sky Atlantic et créée par Julia Davis qui joue également dans sa série, elle campe le rôle de Juliette Lewis version US.

Après avoir vu les 4 épisodes de Camping version américaine, je suis allée voir par curiosité le pilote anglais. Je dois dire que les similitudes sont nombreuses même s’il y a plus de personnages dans la version américaine, la trame reste similaire. Disons que les anglais voient plus petits et ils ont des tendances scato entre le vieux qui nettoie des excréments, les allusions en tout genre  autour du sujet et le jeune Davey qui découvre sa sexualité tout seul, voici les principales variantes. Chacun des deux programmes a ses qualités et l’idée reste bonne dans les deux cas. Néanmoins, Vicki Pepperdine qui joue Fiona, rôle équivalent de celui de Jennifer Garner est plus antipathique que sa consœur américaine. L’affection pour le personnage n’est pas immédiat que pour celui de Kathryn aux US.

 

Camping version américaine est une comédie sympathique. Les mauvaises langues diront que c’est une perte de talents pour les grands noms au casting, il est vrai que David Tennant ne montre pas tout ses capacités. Mais, Camping n’a pas cette prétention. Jennifer Garner est au top de sa forme dans son rôle et on passe un moment sympathique en pleine nature avec cette tribu.

Ma note : 

 

Quitter la version mobile