Lubie en Série

Transparent : saison 2, épisode 1

Tous réunis pour la photo du début de saison !

TRANSPARENT – SAISON 2 EPISODE 1 “Kina Hora”

Rien de mieux que de commencer une nouvelle saison avec un mariage qui permet de réunir tous les protagonistes autour d’un événement et de nous faire une piqûre de rappel après quasiment un an d’absence de la famille Pfefferman. La photo de famille au mariage de Sarah est un excellent début pour nous rappeler pourquoi cette famille est si attachante.

Le temps passe et Sarah, l’ainée de la famille concrétise sa relation avec Tammy en se mariant religieusement et assumant ainsi, son homosexualité. Enfin, pas tout à fait car même si dans la saison 1, Sarah avait l’air convaincu de sa relation avec Tammy de là à franchir le pas de l’engagement à vie, elle doute. Un doute retranscrit par une exagération de la situation avec des effets de caméra pour traduire l’angoisse de la future mariée. Cette angoisse est déclenchée par la petite fille de Sarah qui lui demande pourquoi, son père n’est pas présent au mariage. Une simple phrase de la part d’une enfant innocente et le doute s’installe.

C’est alors, que Sarah réalise qu’elle n’aime pas Tammy et l’avoue violemment devant son frère et sa sœur. Comme si on l’avait embrigadé de force dans cette histoire de mariage, le personnage se réveille et réalise que ce n’est pas ce qu’elle désire. D’où l’effet mauvais rêve vécu par Sarah lors de la cérémonie. Surprenant retournement de situation car le mariage entre Sarah et Tammy ne semblait pas une aberration. Sarah a des mots très durs envers Tammy :

Sarah: I’m not okay. I don’t want to be married. I don’t want to be married. Oh, my God, I’m fucking stuck with her for the rest of my fucking life. Like, legally bound to that fucking woman.

Sarah : Ca ne va pas du tout. Je ne veux pas être marié. Je ne veux pas être marié. Oh, Mon Dieu, putain, je suis coincée avec elle pour le restant de ma vie. Je veux dire, je suis légalement lié à cette putain de femme.

Mais, il y a une échappatoire ! C’est un mariage religieux et non légal. D’ailleurs, question religion, les références ne manquent pas dans cet épisode. On s’y perd presque quand on ne connaît pas toutes les traditions ou tous les termes appropriés.

Puis, les mariages, c’est l’occasion de réunir la famille et il y a toujours ces invités que l’on apprécie moyennement mais que l’on invite par politesse comme tante Brina, Alors, oui Sarah ne l’a pas invitée par compassion ou politesse mais juste pour gonfler le nombre de gens de son côté car Tammy, a en croire la photo, a une famille assez impressionnante et bien moins dissipé que les Pfefferman. Mais, tante Brina, c’est la soeur de Mort et elle rencontre pour la première fois Maura. Une rencontre douloureuse car même si Maura se sent totalement accepté par sa famille proche : son ex-femme et leur trois enfants, son autre famille d’avant le mariage ignore qu’il y est.

Ainsi, cette situation nous rappelle le sujet principal de la série : l’impact d’un changement d’identité au sein d’une famille. Si Maura a convaincu les siens en saison 1, le travail d’acceptation n’est pas finie et avec sa soeur et sa mère le chemin semble être chaotique. Une nouvelle épreuve pour Maura.

Ce premier épisode de la saison 2 s’achève avec dernier plan sur les chambres des membres de la famille Pfefferman : Josh et Raquel sont tendus par rapport à un éventuel bébé, Sarah annonce à Tammy son impossibilité de se marier avec elle, Shelly conforte Maura, Ali regarde le monde de son balcon de chambre d’hôtel et le personnage d’Hari Nef apparaît comme un rêve.

Pour information car je n’avais pas non plus la référence. Hari Nef est une actrice et mannequin américaine transexuelle. Son apparition à la fin de l’épisode fait référence au flashback à Berlin en 1933. Il s’agirait du passé de la fameuse grand-mère Rose, la femme en fauteuil roulant qui ne pouvait pas venir au mariage. Ce flashback laisse suggérer que dans la famille Pfefferman, Mort n’est pas la seule transexuel. Affaire à suivre dans le reste de la saison 2 de Transparent à découvrir sur OCS.

Exit mobile version