Lubie en Série

True Detective saison 2

Les vrais détectives et l’enfer de la Californie !


Comparer la saison 2 de True Detective à la saison 1 serait une erreur. Il faut réellement aborder la série comme une anthologie, en ce sens, accepter une histoire totalement différente mais sur un même thème. D’ailleurs, pour véritablement apprécier l’intrigue et plonger dedans, mon conseil : le binge watching. Justement HBO vous propose de télécharger légalement la saison 2 !

Téléchargement légal

Personnellement, ayant fait un mix de raccord avec la diffusion US et de binge-watching, je me suis un peu perdue dans l’histoire et je pense que j’aurais préféré tout voir d’une traite pour être adsorbée par l’intrigue ce qui n’a pas été le cas. En effet, Le pilote est lent, long et décousu et la suite des épisodes mettent du temps à se focaliser réellement sur l’intrigue. Le superflu de personnages n’aide pas à se concentrer sur l’essentiel et l’intrigue policière en devient laborieuse et confuse.

© HBO

Rien à dire sur le casting remarquable ! Cependant, un acteur se détache du lot, c’est Colin Farrell. Son personnage de Ray Velcoro est le plus attachant et captivant. Les autres acteurs assurent dans leurs rôles mais n’arrivent à capter l’attention comme a su le faire avec brio Colin Farrell comme si on ne voyait que lui dans la série. Ses coéquipiers policiers sont de bons acteurs mais pas du même calibre si j’ose dire. Les histoires de famille hippie des Bezzerides ne sont pas aussi passionnantes alors que Ray et son souci de paternité l’est. D’ailleurs, la première scène avec son fils est touchante et donne envie d’en savoir plus surtout quand on voit la méthode Velcoro pour régler une histoire de bizutage. Quant à Woodrugh, le personnage a des problèmes existentiels mais pas assez explorés pour susciter un véritable intérêt. Par exemple, sa tentative de suicide vaine en moto à fond la caisse sur la route laisse supposer un mal-être mais mal identifié et pas assez creusé par la suite.

Du côté obscur et hors la loi, Vince Vaughn dans le rôle de Frank Seymon en mode gangster. Même si l’acteur remplit son contrat dans ce rôle, il ne suscite pas assez la peur ou de l’intérêt mais bien plus que sa femme Jordan. Kelly Reilly, actrice connue et reconnue, est quasi insignifiante dans le rôle de Jordan faisant office de plante verte. Le peu de temps, où elle apparaît à l’écran, elle échange avec Frank sur ses désirs d’enfant. Des passages soporifiques même pas assez convaincants pour se sentir concerner par la problématique du couple.

Même si le générique de “Nevermind” de Leonard Cohen est entêtant, la saison 2 de True Detective ne parvient pas à emporter le téléspectateur malgré un superbe casting. Colin Farrell a beau crever l’écran, il ne peut pas porter l’ensemble de cette seconde saison sur ses épaules. Dans une ambiance chaude et chaleureuse, l’intrigue se déploie trop lentement et laborieusement ne parvenant pas à agripper son public à temps ou bien trop tard. Même la résolution  de l’énigme (pas plus prestigieuse que la saison 1) n’est pas assez savoureuse pour justifier les 7 épisodes précédents. De plus, la mort de Ray Velcoro y ajoute un goût amer alors que celle de Woodrugh est presque dérisoire.

Pour ma part, même si je reconnais la qualité de la saison 1 (scénario, atmosphère, casting et réalisation) de True Detective, cette série ne m’a jamais réellement fait vibrer et pour cause, le côté policier est trop présent à mon goût. La saison 2 me donne la même impression sauf que le scénario est bien moins qualitatif et très confus. Une véritable sensation de m’être égaré en Californie dans une intrigue alambiquée. Peut-être que la pression sur cette saison 2 était trop grande ?

Petite Anecdote !

Lors de l’interview d’Abigail Spencer qui joue dans la saison 2 de True Detective, l’actrice a demandé son avis sur cette saison à un des participants de la table ronde ayant vu les trois premiers épisodes. Ce dernier confus de ne pas l’avoir reconnu dans l’épisode 2 et 3 mais l’actrice en était ravie car son objectif était de ne pas être reconnaissable et elle dit : “je voulais être sûre qu’elle l’ait l’air totalement différente” en parlant du rôle Gena Brune, l’ex-femme de Ray Velcoro en comparaison à son rôle de Amantha Holden dans Rectify. Quand on l’interroge sur son rôle de Gena, elle répond : “Je joue l’ex-femme de Colin Farrell et on a un enfant ensemble et je participe à une partie importante de son histoire”. Abigail Spencer reconnaît que pour cette saison 2 de True Detective : “les attentes sont trop élevées”.

Exit mobile version