Lubie en Série

Tunnel saison 2 vue de la côte française !

Brön pour les suédois et danois, The Bridge (annulée) pour les américains et mexicains et Tunnel pour les français et les anglais. Même si le temps a été long entre la saison 1 et 2, les agents Karl Roebuck et Elise Wassermann se retrouvent à enquêter ensemble de nouveau. Tunnel saison 2, c’est une nouvelle affaire différente de la première saison mais toujours un enjeu qui réunit deux pays : la France et le Royaume-Uni.

Élise est toujours aussi décalée par rapport au reste du monde avec des répliques bizarres mais qui font sourire et Karl est toujours dans une situation familiale éprouvante, cela fait un an que son fils Adam est mort et l’arrivée des jumeaux bouleverse son quotidien sans enlever le poids de la perte d’un enfant. Quand Élise et Karl se retrouvent sur l’affaire Fournier : une petite fille traumatisée par l’enlèvement brutal de ses parents lors de leur voyage dans le tunnel sous la Manche. Toujours cette zone hybride, le tunnel, administré par deux pays mais dont les lois restent obscures.

Cette nouvelle enquête peut se suivre sans avoir vue la saison 1, il y a tout de même quelques allusions aux faits précédents vécus en saison 1 mais pour avoir vu les deux premiers épisodes de la saison 1 en Suisse, je n’ai pas été déroutée. La saison 2 de Tunnel nous emmène plus loin que le train du Channel dans les airs avec un crash d’avion spectaculaire. C’est pourquoi, j’ai rencontré trois des comédiens de la série, Thibault de Montalembert (alias Olivier Pujol), Cédric Vieira (alias Philippe Viot) et Nicolas Wanczycki (alias Thibaut Briand) dans une cabine d’avion qui sert d’entraînement au personnel d’Air France.

Où retrouve-t-on vos personnages en saison 2 de Tunnel ?

Nicolas Wanczycki : “Pour moi, ça se termine assez vite car je fais des conneries. En tant que terroriste dans la série, je n’ai pas eu le loisir d’aller jusqu’au bout de son action. Mais dans l’écriture, ils avaient le souci de ne pas en faire des clichés, de faire respirer les personnages et de faire exister les bonhommes en dehors de ça. Pas uniquement dans leurs fonctions dans la série. Ça se développe par petites touches et c’est la force du scénario”.

Cédric Vieira : “Dans la première saison, j’avais pas grand chose, j’étais là pour mettre l’ambiance. Dans la seconde saison, c’était intéressant de retrouver ce personnage et de le voir évoluer. C’est un plaisir de retrouver une équipe comme une espèce de petite famille. On m’a changé mon bureau d’ailleurs”.

Thibault de Montalembert : “Mon personnage a pas mal changé entre la première et la seconde saison puisqu’Elise Wassermann prend ma place. Elle devient commandant et moi, je suis nommé à Paris. Je travaille pour les renseignements anti-terroriste. Il est forcément amené à être plus politique ce qu’il n’était pas dans la première partie. Changement de costume, changement de ligne un peu. Ce que j’aime dans le personnage, c’est qu’il y a une espèce de solitude. On ne sait pas s’il est marié et s’il a des enfants a priori pas. Il a décidé un jour que cette fille, il s’en occuperait et qu’il la protégerait quoiqu’il arrive. C’est un peu comme une fille d’adoption. Même s’il est loin, il garde toujours un oeil. Il y a ce rapport qui est assez beau et qui me plaît avec Élise”.

Comment se déroule le tournage : c’est 50% en Angleterre, 50% en France ?

Cédric Vieira : “Je dirais plus en Angleterre”.

Thibault de Montalembert : “Déjà tous les décors du commissariat sont en Angleterre. En fait, une grosse partie des intérieurs sont en Angleterre”.

Cédric Vieira : “Et l’autre partie, on est dans le Nord Pas de Calais”.

 La saison 2 comporte 8 épisodes au lieu de 10 pour la saison 1. Cédric Vieira est favorable à cette réduction du nombre d’épisodes car selon lui du point de vue de l’action c’est beaucoup plus dense et rapide. 4 réalisateur se succède sur 8 épisodes : Mike Barker (ép. 1 et 2), Gilles Bannier (ép. 3 et 4), Tim Mielants (ép. 5 et 6) et Carl Tibbetts (ép. 7 et 8).

Est-ce un avantage pour vous en qu’acteur d’avoir des réalisateurs différents ?

Cédric Vieira : “C’est génial ! À chaque fois, c’est une nouvelle façon de travailler, une nouvelle vision, nouvelle direction d’acteur pour certains ou pas d’autres”.

Leur chouchou Tim Mielants, réalisateur belge connu pour la réalisation de la série belge Cordon et Peaky Blinders saison 2.

Les prochains projets des acteurs :

Tunnel saison 2 sur Canal +

[yop_poll id=”9″]

 

Exit mobile version