Site icon Lubie en Série

UN SI GRAND SOLEIL : secrets de fabrication d’un feuilleton !

un si grand soleil tournage

Quand France 2 m’a contacté pour me rendre sur le tournage du feuilleton UN SI GRAND SOLEIL, j’ai été étonnée car ce n’est clairement pas ma spécialité et j’y ai vu une opportunité de découvrir les coulisses d’un feuilleton en access prime time. Comment fabrique-t-on un feuilleton ? Quel est le rythme d’un feuilleton par rapport à une série en prime time ? Quel est le savoir-faire français en matière de feuilleton ? Autant de questions auxquelles les équipes d’Un Si Grand Soleil ont répondu avec grand plaisir et en plus, j’ai eu la chance de faire connaissance avec le merveilleux comédien Yvon BacK qui m’a accompagné presque toute la durée de ma visite sur place.

Tout d’abord, je vous fais part de mon point de vue sur les feuilletons. Je ne les couvre pas sur ce blog par manque de temps principalement. Cependant, je trouve cela totalement normal et il était temps que nos chaînes françaises diffusent des feuilletons en en access prime time. Ce format présente de nombreux avantages : cela créé de l’emploi notamment en région, les productions sont délocalisées car tout ne peut pas rester concentrer autour de Paris et sa région, cela permet à des jeunes scénaristes, acteurs ou réalisateurs de débuter avec une formation exigent en terme de timing et puis, la fiction française a le droit à son access prime. Elle contre-balance avec les talks shows ou jeux ou les émissions de divertissement ou la télé-réalité proposés sur d’autres chaînes ce qui créé du choix pour le téléspectateur. Puis, même si on adore les séries américaines, les rediffusions à n’en plus finir en acces prime time ça n’avait plus de sens. Il faut savoir qu’Un Si Grand Soleil réunit en moyenne depuis septembre 3,9 millions de téléspectateurs et 16% de PDA. Le feuilleton, c’est un peu le made in France de l’audiovisuel sachant que Plus Belle La Vie et ses 18 saisons avait déjà bien déblayer le chemin 🙂

 

Visiter les studios d’un feuilleton

Pour se rendre sur le tournage d’Un Si Grand Soleil, direction de Montpellier et plus précisément Vendargues où se situe les 16 000m² de studios inaugurés en mars 2018. Il y a un studio en intérieur et 3 en extérieur. J’ai passé ma journée dans le studio intérieur où j’ai pu voir les différents décors repartis entre le studio A et B :

Mais sur les 16 000 m² de surface globale du bâtiment, il n’y a pas uniquement des décors sachant que le studio A et B font chacun 1 100 m². Le reste contient une menuiserie pour tous les décors France TV studio mais pas uniquement dédiée à Un Si Grand Soleil quand j’y étais les menuisiers travaillaient sur un plateau télé pour les territoires Outre-Mer. Il y a également les loges des comédiens où j’ai pu voir les acteurs se préparer entre ceux qui rigolent avec les coiffeurs et maquilleurs et ceux qui révisent leur texte pendant qu’on les bichonne. Les costumes se trouvent également dans cet espace avec plus de 5 000 pièces rangées soigneusement par personnage. Une vraie petite ruche où des costumières s’affairent à trouver les bons vêtements pour chaque rôle sachant que certains comédiens sont plus impliqués dans le style de leur personnage que d’autres. Par exemple, l’actrice Élisabeth Margoni qui joue Maryline, porte parfois ses propres créations en bijoux. Enfin, le studio abrite une vraie caverne d’Ali Baba, en effet, c’est une énorme zone de stockage de décors et accessoires. Tout n’est pas destiné à Un Si Grand Soleil mais il y a de quoi faire ! On y trouve des objets insolites et même des cercueils et de tous styles. Ces studios sont impressionnants et deux autres studios sont en construction pour y installer notamment la post-production. France TV studio voit grand à Vendargues ! Il faut savoir que sur Montpellier, c’est environ 200 personnes participent chaque jour à la fabrication d’Un Si Grand Soleil. Chaque année, c’est 2.500 collaborateurs (dont 1.400 figurants) qui participent à la production d’Un si grand soleil. Soit chaque jour environ 230 salariés, sur 52 semaines.

 

 

Tourner un feuilleton

Un feuilleton, c’est une mécanique bien huilée qui se joue principalement entre l’écriture et la réalisation. Une vingtaine d’auteurs et une vingtaine de réalisateurs œuvrent sur Un Si Grand Soleil. Il faut savoir que l’écriture que l’écriture a environ 6 mois d’avance sur la diffusion et la réalisation deux mois et demi sachant que l’actualité peut amener quelques changements de dernière minute mais pas trop conséquents pour pas que la machine se dérègle. En terme de minutage, un épisode par jour est réalisé. Une session de tournage comporte deux semaines de tournage (du lundi au vendredi) soit 10 épisodes tournés. Par exemple, une nouvelle session de tournage commence le lundi 18 octobre 2021 (épisodes 816 à 825) alors la diffusion de l’épisode se fera à partir du 12 janvier 2022. Chaque jour , 4 équipes de tournage donc 4 réalisateurs.

J’ai eu l’occasion d’échanger avec l’un d’entre eux, Jérôme Portheault, qui était en préparation de tournage au moment de ma venue sur le tournage. Le réalisateur m’a expliqué le rôle des quatre équipes de tournage : « Il y a quatre équipes : il y a une équipe qui est en studio, il y en a une qui est en extérieur, c’est l’équipe 2 qui fait plutôt les décors récurrents la maison d’Elisabeth, la maison de Janet. L’équipe 3 qui est aussi en extérieur mais qui fait soit les petites scènes d’arrestation, les petites scènes qui sont à un seul endroit donc elle bouge beaucoup plus. Et il y a une équipe 4 qui fait les rouling voitures au téléphone, des choses qui prennent beaucoup de temps à faire pour assez peu de minutage ». C’est l’équipe 4 qui travaille le plus avec Les tontons truqueurs , une société que France TV studio a racheté et qui fait tous les effets spéciaux sur le feuilleton (fonds verts, rouling…). Ils permettent notamment au réalisateur de visualiser le décor du fond vert sur caméra pendant la prise ainsi le réalisateur a une meilleur idée du rendu à l’image lorsqu’il tourne en direct. J’ai pu voir le travail de cette société d’effets spéciaux et ils font des trucs incroyables comme vous reconstituez l’avenue Foch de Paris alors que la comédienne n’est pas allée tourner la scène à Paris. C’est bluffant et soigné !

Jérôme Portheault a également détaillé son organisation : « On est par session de 10 épisodes. Donc, moi je prépare mes 10 épisodes, je les séquence sur 10 épisodes. Sur toutes les séquences que j’ai, j’ai des retardés de la session d’avant parce que le comédien n’était pas disponible par exemple, qu’on me réintègre. Quand on m’intègre des sessions, on m’en enlève d’autres. Si j’ai un décor comme la cellule, on a assez peu de décor en cellule. On regarde si dans la session d’après j’ai des sessions cellule, si j’en ai une je la prends et je la récupère pour en avoir deux ou trois. Donc, il y a des retardés et des anticipés ». Anticiper c’est le maître-mot pour un réalisateur de feuilleton car tout s’enchaîne, en effet, il dit : « Mes 15 jours de tournage seront les 15 jours de préparation du prochain réalisateur et ça s’enchaîne ». C’est assez remarquable et admirable cette organisation. En plus, ça fonctionne super bien puisque chaque jour, on voit de nouveaux épisodes à l’antenne !

 

 

Jouer dans un feuilleton

Même si Yvon Back (alias le commissaire Becker) n’est pas pour la distinction entre un comédie de feuilleton et les autres comme les comédiens de séries prime time, j’ai découvert qu’il y avait un sacré investissement et travail des acteurs qui est différent de la série. C’est un peu un art à part car on cumule la rapidité de la série et l’impossibilité d’un quelconque retard qui a des conséquences sur l’ensemble de la chaîne de production. Les sessions de tournage sont parfois encore plus intenses notamment quand le comédien est dans une arche. Yvon Back dit lui-même : « Quand on est personnage principal d’une arche, c’est chargé ». C’est surtout une joie pour l’acteur de jouer ces arches. L’acteur Alban Aumard, qui interprète le rôle de Gary, détaille le process : « En gros, les arches c’est en 4 et 6 semaines quand c’est une grosse histoire. Après hop vous sortez plus ou moins du feuilleton après vous pouvez toujours être un petit peu là de temps en temps. Mais après les histoires, elles se suivent et ça passe d’un personnage à l’autre ». Il ajoute que lorsque un personnage est le héros de l’arche : « On tourne tous les jours. Il y a une cinquantaine de scènes ». Mais il faut faire une distinction entre l’histoire A et B dans l’arche, Alban Aumard dit : « On suit toujours une histoire A qui est la plus importante et la B qui aère l’épisode. Moi, j’ai fait beaucoup de B ». Mais lui son personnage de Gary est particulier car comme Alban Aumard le dit en rigolant : « Moi, je suis un peu le looser de la série, il lui arrive entre guillemets plein d’histoires, plein de trucs ».

En fait, les comédiens apprennent environ deux mois et demi à l’avance s’ils feront partie d’une arche ou pas. Cela correspond à la réception des textes. Alban Aumard explique : « Les textes je les ai deux mois avant, ce n’est pas une version définitive. Il y a des petites retouches, ça se fait beaucoup en prépa. Quinze jours avant de tourner une équipe prépare l’endroit comment ils veulent tourner, les plans et c’est à ce moment-là où ils reprennent un peu les textes ». Les comédiens signent un contrat chaque année où ils sont rémunérés par cachet. Ce contrat peut être modifié et des cachets sont ajoutés en fonction des besoins du personnages dans l’intrigue. Les comédiens sont prévus un peu en amont lorsqu’une arche est consacrée à leur personnage afin qu’ils puissent s’organiser en amont et se libérer. En effet, chaque acteur a le droit de proposer ses services ailleurs tant que celui-ci est disponible pour Un Si Grand Soleil quand le scénario le demande.

Au total sur le feuilleton, il y a près de 50 comédiens récurrents et depuis le début du tournage 510 comédiens sont passés par Un Si Grand Soleil. Il faut aussi compter 1400 figurants. Enfin, j’ai constaté une excellente ambiance sur le plateau ! Laurent Frattale, qui interprète Serge Levars et vient principalement du théâtre dit retrouver l’esprit de la troupe de théâtre sur le plateau : « Il y a vraiment une version troupe ». Pour ma part que ce soit de l’équipe technique ou les comédiens, j’ai été accueillie très chaleureusement et j’étais ravie de découvrir les coulisses d’un feuilleton.

 

 

Un Si Grand Soleil, c’est du lundi au vendredi en access prime time sur France 2.

Quitter la version mobile