Site icon Lubie en Série

VAMPIRES : le mythe du vampire vu en série française

vampires netflix série avis

Quand Netflix lance une nouvelle série française, il faut être curieux et la regarder, au moins le premier épisode, pour encourager les productions françaises sur la plateforme américaine. J’essaie de toutes les voir sans jamais trouver celle qui me rendra aussi accro que d’autres séries françaises chez d’autres diffuseurs. Cependant, il y a de bonnes idées. Vampires est une série de 6×40 minutes qui se regarde sans problème mais ne créé pas d’addiction pour autant. L’investissement de 6 épisode n’étant pas trop conséquent, on se laisse embarquer doucement et on regarde les 6 épisodes en une soirée.

 

VAMPIRES à la française ?

Vampires est une adaptation du livre de Thierry Jonquet. C’est un monde où les Vampires existent. Ici, parmi nous. Aujourd’hui dans Paris, la famille de Martha Radescu vit clandestinement. Mais lorsque Doïna, 16 ans, se révèle vampire d’un nouveau genre, leur équilibre fragile explose. Mi-humaine mi-vampire, Doïna apprend à vivre avec sa double nature. Le jour, elle devient un danger pour ses amis. La nuit, elle est convoitée par la communauté vampire fascinée par sa singularité. Benjamin Dupas et Isaure Pisani-Ferry sont les créateurs de Vampires, la série et au casting, on retrouve Oulaya Amamra, Suzanne Clément, Aliocha Schneider et Pierre Lottin (Vingt-Cinq).

Esthétiquement, Vampires est une série élégante. Il y a un véritable effort de la production pour créer une esthétique proche de ce que l’on imagine des univers de vampires. La fête chez la doyenne est un bon exemple de cette esthétique. Dans Vampires, on a plaisir à découvrir des nouvelles têtes dans le milieu des séries comme Oulaya Amamra, une jeune actrice qui monte au cinéma et maintenant aussi dans les séries. Il y a aussi Suzanne Clément qu’on apprécie de voir dans le rôle de Martha où elle est très bien dans ce rôle. Aliocha Schneider et Pierre Lottin sont aussi deux talents qui méritent plus de visibilité à l’écran. Bref, des têtes moins connues à l’écran ça fait du bien.

Cependant, même si l’épisode 1 peut intriguer il n’est pas assez puissant pour créer cette envie irrésistible de continuer. Comme expliqué, on poursuit par peut-être par défaut en se disant 6 épisodes c’est pas cher payer et ça me fait une soirée. En fait, ce qui est dérangeant, c’est qu’on a l’impression que les créatures se cachent mais on ne sait pas pourquoi car on ne sait pas quelle est la réaction des humains face à eux. Est-ce qu’ils connaissent leur identité ? D’après un dialogue entre Doïna et Nasser, je dirai que non mais alors pourquoi quand Martha a été exposé personne a réagi ? Peut-être que je cherche trop loin mais cette impression de confinement visuel sans explication concrète est dérangeante. Puis, pourquoi le sang de Doïna est si particulier surtout si on voit la fin, on se demande pourquoi ? J’ai peut-être loupé un passage ?

La fin qui appelle à une saison 2 et pourquoi pas ? Vampires est une petite série sympathique qui n’est pas révolutionnaire où il y a de bonnes idées. Il y a une tentative de créer un univers et des personnages forts mais c’est encore un peu léger. On succombe qu’à moitié ce qui est le comble pour un vampire, n’est-ce pas ?

VAMPIRES saison 1 disponible sur Netflix

Ma note :
Exit mobile version