Lubie en Série

Vice Principals : compétition et vices

Vice Principals s’intéresse à la compétition entre deux proviseurs adjoints qui convoitent tous les deux le poste de proviseur du lycée. Or, aucun des deux obtient le poste qui est donné à une femme. Dès lors, les deux ennemis deviennent alliés afin d’éliminer l’obstacle qui mène au pouvoir… Bien sûr, tous les coups sont permis !

Grâce à OCS, j’ai eu la chance de voir les quatre premiers épisodes en avant-première même si j’en avais six à ma disposition, l’humour de la série n’est pas à mon goût donc en 4 épisodes j’avais vu l’essentiel pour me faire une idée de la série. Pour info, je n’ai pas vu la série Eastbound & Down, série à succès de Danny McBride donc toutes références à son personnage de Kenny Powers m’échappent.

Le pilote s’ouvre avec un visage familier celui de Bill Murray hissant le drapeau américain pour la dernière fois dans son lycée. Derrière lui, nos deux héros : Neal Gamby (Danny McBride) et Lee Russell (Walter Goggins) qui déjà donnent l’ambiance en se chamaillant avec des gamineries. Ils ont tous deux le rôle de vice-principals ce qui équivaut à proviseur adjoint dans un lycée français. Alors, première découverte le poste est tenu par deux personnes un en charge de la partie discipline et l’autre de l’excellence.

Neal et Lee sont tous les deux à l’opposé l’un de l’autre et pourtant, leur alliance pour évincer la proviseure est crédible. C’est en parti grâce à l’alchimie qu’il y a entre Danny McBride et Walter Goggins formant un duo détonnant à l’écran. Mais, les deux personnages ne sont pas assez creusés en profondeur pour qu’on s’y attachent surtout celui de Lee qu’on suit moins dans sa vie personnelle que Neal. D’ailleurs, est-ce que Neal est le personnage principal ? Il y a un doute et cette inégalité déséquilibre le duo.

Il faut savoir que Vice Principals c’est un humour potache avec le mot “fuck” prononcé pratiquement à chaque réplique. Parfois, ils se prennent pour des surhommes avec des yeux lasers qui détruisent tout sur  leur passage. Un humour entre réalité et illusion c’est parfois difficile à suivre comme délire.

La série laisse d’autant plus perplexe quand Danny McBride interrogé sur le futur de Vice Principals répond : “La série complète contient uniquement 18 épisodes et c’est tout. Nous voulions faire un très long film. C’est une année scolaire et une histoire complète“. (source : Variety.com). Encore une sorte de séries hybrides et cette notion de long film toujours aussi agaçante… (Lire mon papier sur le sujet ici).

Bref, si vous adhérez à l’humour de Vice Principals dès le pilote plutôt bien construit cette série sera vous faire rire. Mais, c’est de l’humour de lycée pas pour tous.

Si l’intrigue peut faire penser à Veep, sachez que cette dernière est bien plus subtile et propose un humour complétement différent de Vice Principals. C’est un art “la vice attitude” !

Durée : 26 min
Saison 1 = 9 épisodes
Saison 2 = 9 épisodes
Pays : USA

Vice Principals à découvrir sur OCS !

Degré de Lubie

Vice Principals
10%
Exit mobile version