Site icon Lubie en Série

Vikings saison 5 : une nouvelle ère ?

vikings saison 5 série avis critique review

Pour préparer le retour de Vikings sur Canal +, j’ai regardé les 7 épisodes diffusés aux Etats-Unis de la saison 5. C’est la première saison sans Ragnar. La saison 4 marquant son décès, les quelques derniers épisodes sans notre héros étaient plus douloureux. Maintenant en saison 5, c’est acté, Ragnar est à Walhalla aux côtés de dieux…

 

Vikings une saison sans Ragnar

Même si la mort de Ragnar fait partie de l’ordre des choses, Vikings accuse un peu le coup. Tout d’abord, La saison 5 démarre assez lentement et il faut quelques épisodes pour réellement rentrer dans l’intrigue. Puis, il faut aussi prendre du temps pour se familiariser avec cette abondance de nouveaux personnages vus en saison 4 mais qui prennent de plus en plus de place. En fait, on n’a pas un peu l’impression qu’au lieu d’une nouvelle saison, on assiste à une nouvelle série. Seuls Floki, Lagartha et Bjorn sont nos points de repères récurrents présents dès le début. En plus, cette saison 5, on ne les laisse pas assez briller. Floki s’est trouvé une nouvelle lubie sur une nouvelle terre miraculeuse, Lagertha continue ses jeux de pouvoir et Bjorn voyage vers l’orient loin des contrées vikings qui nous intéresse dans cette série.

Du coup, d’autres personnages prennent du galon comme Ivar, Ubbe, l’archevêque Heahmund, Herald Finehair (roi de Norvège) ou Astrid. Même si Ivar sort du lot et devient réellement un personnage fascinant. Ce qui s’explique par le jeu épatant de l’acteur Alex Hogh Andersen. Les autres personnages de la liste cités ne créent pas autant d’attachement et alors, les anciens nous manquent et quand Bjorn Lagertha et Floki apparaissent à l’écran, on ne peut esquisser qu’un sourire de contentement. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir choisi de grand acteur comme l’excellent Jonathan Rhys Meyer qui, pour rappel à jouer le roi Henri VIII dans Les Tudors, série imaginée par le même créateur de Vikings, Michael Hirst. Même si il remplit le job avec son personnage Jonathan Rhys Meyer, l’acteur se repose un peu sur ses acquis et dans le tempérament fougueux de Heahmund, on voit quelques réminiscences de son passé Tudor. Personnellement, je n’arrive pas à m’attacher à son personnage et pourtant, j’apprécie le travail de l’acteur.

Alors oui, Ragnar et Rollo manquent et la série se réinvente dans une ère peu être moins captivante qu’auparavant. D’ailleurs, une part de sa réinvention passe par la présence de scènes de sexe plus nombreuses quasi une par épisode. La chaîne History aurait-elle besoin de booster les audiences de Vikings ? En tout cas, n’étant pas habitué à ce procédé chez Vikings, on sent que l’auteur Michael Hirst a été un peu poussé dans ce sens. On voit bien que ce sont des scènes dites de démonstration soi-disant faites pour faire plaisir au téléspectateur. En tout cas, cela dénote des saisons précédents où le sexe était bien moins présent dans la série.

Pour conclure, la saison 5 de Vikings démarre un peu doucement et la mise en place de l’intrigue un peu longue mais une fois monter à bord, l’esprit Vikings fonctionne merci Ivar le désossé ! Cette saison 5 est un peu en dessous des autres mais très correctes quand même.

Vikings saison 5 sur Canal +

Quitter la version mobile