Site icon Lubie en Série

Votez Alphonse, Président surtout si vous aimez l’esprit français !

alphonse président série avis

On a enlevé le président de la République française !!! Mais chut ! Il ne faut pas le dire. Pour être plus politiquement correct, Amandine Barzati, première ministre en charge du gouvernement, préfère ne pas affoler le peuple et dire que le président de la République a attrapé le virus chikungunya. Mais impossible d’avoir un état sans président à sa tête ! Que dit la loi ? En vertu de l’article 7 de la Constitution, le premier ministre, en l’occurrence ici madame la première ministre, doit saisir le Conseil Constitutionnel qui constate la vacance du pouvoir et nomme le Président du Sénat pour assurer l’intérim. Et voici comment, Alphonse Dumoulin, professeur d’Histoire à la retraite devient le Président de la République. Sachant que son élection à la tête du Sénat n’était pas non plus prévue, magouilles en sa faveur, on fait de lui le président du Sénat et dans les heures qui suivent Président de la République française. Alphonse Dumonlin en haut de la pyramide du jour au lendemain, arrivera-t-il à assumer les responsabilités de la fonction ? Petit détail et non des moindres, il manquerait 200 milliards pour boucler le budget ! Fonce Alphonse, il y a du boulot !

Au départ appelée French Touch puis, rebaptisée Alphonse, Président, cette série comique à de l’esprit. Idéale pour les déçus de la politique, elle vous redonnera foi en elle et/ou vous fera sourire sur un sujet pas très rigolo en soit. C’est également une belle satyre sur nos institutions mais réalisée avec esprit, en ce sens, les dialogues sont très bien écrits et fins avec des références à la culture française que ce soit des références politiques ou bien sur nos auteurs célèbres. En effet, Alphonse maitrise avec brio les plus grandes citations de notre littérature. Les échanges entre Alphonse et Amandine sont courtois, certes, pour faire illusion, et bourrés de références culturelles et politiques subtilement intégrées dans la conversation. Personnellement, j’ai eu l’impression de me refaire une petite culture personnelle en me rappelant des grands moments de notre histoire française. D’ailleurs, Alphonse veut faire de l’histoire la matière principale !  Même si on se moque de la politique à la française, la France reste au centre de cette série et elle réveille notre côté patriote.

 

Alphonse, Président, une série d’esprit

Cependant, même si Alphonse, Président est une série appréciable et qui se regarde bien. Le manque de moyen se fait sentir par moment surtout vers la fin. Heureusement, utiliser les archives de l’INA est une très bonne idée pour créer l’illusion sur les hauts lieux de la République. Mais, ce détail, on peut s’en passer. Il y a deux personnages sur lesquels j’ai quelques réserves c’est le personnage de Philippe Danglard, ministre de l’intérieur, qui joue un peu trop le bouffon machiavélique. Il a des airs de Gargamel parfois. Un personnage avec un peu plus de sérieux et un réel stratège aurait été plus fin même si son interprète Jean-Michel Lahmi joue le rôle demandé à la perfection. Bison aussi fait un peu bouffon ce qui est caricatural aussi. L’autre personnage qui me titille, c’est Amandine Barzati, interprétée avec brio par Nabiha Akkari. Le personnage est très intéressant mais il y a une volonté permanente de la sexualiser un peu trop. Ainsi, elle passe pour une femme au pouvoir frustrée sexuellement et prête à tout pour un petit coup. C’est dommage car le personnage avait un peu plus à raconter pour la seule femme avec un rôle récurrent dans la série. Son clip pour la dette devient sexuel, son batifollage devient une sexe tape dans laquelle, elle se trouve trop parfaite, c’est trop.

En revanche, ce casting est excellent à commencer par Michel Vuillermoz que l’on ne présente plus et qui est brillant dans le rôle d’Alphonse Dumoulin. Ces interactions avec la talentueuse Nabiha Akkari sont un délice à écouter. Mention spéciale pour deux talents : Bruno Gouery qui joue Julien, le directeur de cabinet d’Amandine Barzati, cet homme est hilarant avec des mimiques farfelues et ses réactions face aux tâches que lui imposent en dernière minute sa chef. Puis, il y a Alexandre Blazy qui nous joue le garde du corps corse du président. Avec son accent et son côté simplet, Jeff nous fait bien rire surtout quand il doit séduire une dame avec de la poésie ou apprendre un texte pour vendre la France.

Bref, Votez Alphonse, Président. C’est une série d’esprit qui vous fera aimer les coulisses du pouvoir le temps de 10 épisodes. Néanmoins, ce n’est pas le genre de série qui va vous créer un désir d’attente de dingue, d’ailleurs, je recommande de voir l’intégrale d’une traite car on passe un bon moment avec Alphonse et sa clique.

 

 

Ma note saison 1 :

 

A voir sur OCS MAX !

 

Quitter la version mobile