You are currently viewing Warrior, la série de Bruce Lee

Warrior, la série de Bruce Lee

Si Bruce Lee avait fait une série, elle s’appellerait Warrior ! Présentée en avant-première au festival Séries Mania, Warrior est une série au destin particulier. En effet, la légende dit qu’en 1971, Bruce Lee (décédé en 1973) a développé un concept de série appelé Warrior sur un artiste des arts martiaux plongé en pleine Conquête de l’Ouest en Amérique. Mais, Bruce Lee a rencontré des difficultés pour pitcher son projet à Warner Bros et Paramount. Selon, la veuve de Bruce Lee, le concept a été retravaillé et renommé Kung Fu avec David Carradine dans le rôle principal. Kung Fu a été diffusée la chaîne ABC entre 1972 et 1975 comptant 3 saisons et 63 épisodes au total. Mais aucun crédit pour Bruce Lee, le studio ayant affirmé travailler sur ce type de projet depuis longtemps au moment où Bruce Lee a proposé son concept…

Même si l’acteur hong-kongais n’est plu là pour voir son projet réalisé, c’est sa fille Shannon Lee qui a récupéré un maximum de notes écrites à la main par son père afin d’essayer de reconstituer le projet. Associé à Justin Lin et Jonathan Tropper crédités comme créateurs de la série, le trio a présenté le projet à Cinemax. Un choix de diffuseur peu étonnant comme dans Banshee, le sexe et la violence, ce sont les créneaux de Warrior. Ainsi,cela correspond tout à fait à la ligne éditoriale de la chaîne Cinemax qui est connue pour son goût très prononcé pour les films pour adultes (à caractère sexuel). La chaîne fait depuis peu des séries et tout a commencé avec Banshee en 2013. Personnellement, je ne connais pas plus que ça l’oeuvre de Bruce Lee mais je découvre son penchant très marqué pour le sexe ou ce n’était pas écrit dans les notes de ce dernier mais on adapte aux temps modernes et à la chaîne de diffusion. Oui, parce que sachez-le certaines chaînes du câble exigent des scènes de sexe à chaque épisode même aussi inutiles soient-elles pour les enjeux de l’histoire. Je n’ai rien contre les scènes de sexe, il faut juste qu’elles ne soient pas forcées pour faire de l’audimat. Chez nous, la série est à découvrir sur OCS.

 

Avis Warrior

Suivre les aventures d’Ah Sahm devient rapidement ennuyeux. Alors, le paquet est bien emballé dans de beaux décors du San Francisco des années 1800 et l’image est belle ainsi que les scènes de combats. Mais, à part alterner entre scènes de sexe et scènes de combats d’arts martiaux, l’histoire qui nous est racontée est bien lente et sans grands enjeux. L’une des toutes premières scènes de combats entre le grossier américain moustachu qui veut s’attaquer à plus faible que lui, un chinois tout apeuré, qui va être évidemment défendu par Ah Sahm qui lui fera une démonstration d’arts martiaux est tellement prévisible même la chorégraphie du combat est prévisible. C’est aussi une scène ridicule ! Aucun des personnages n’est attachant même pas le héros qui à part faire son regard « ne me cherchez pas des noises » en permanence ne semble exprimer aucune émotion. Le seul artifice que j’ai trouvé pas trop mal, c’est quand la caméra fait un tour sur le personnage pour indiquer aux téléspectateurs que le personnage parle toujours chinois mais on le fait parler anglais pour que vous puissiez suivre plus facilement et peut-être rentré dans cette histoire.

Dans le genre Into The Badlands est bien créative que Warrior qui utilise les arts martiaux pour le spectacle davantage que pour les besoins de l’histoire. Warrior ne parvient pas à proposer une originalité dans son genre celui de la série d’arts martiaux. L’appellation « série de Bruce Lee » est surtout un atout marketing mais le produit est décevant au final.

Ma note :

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Laisser un commentaire