Site icon Lubie en Série

Retour sur le festival Série Séries saison 4 !

Deuxième édition pour moi et quatrième pour le festival, cette année j’ai pu rester 2 jours à Fontainebleau pour parler séries !

Le festival Série Séries débute par une conférence Eurodata TV sur le monde des séries : enjeux et prospectives, idéal pour poser les bases avant de rentrer dans le vif du sujet. Ainsi, on apprend qu’en 2014, les téléspectateurs passent en moyenne 3h52 durée d’écoute TV par jour dans le monde ou bien que The Blacklist et Broadchurch sont les séries les plus vues en catch-up (télévision de rattrapage) en France gagnant jusqu’à 1 million de téléspectateurs en plus de la diffusion télé ou que Bitorrent se lance dans la série. Le site de téléchargement illégal proposera la série « Children of the Machine » légalement. Bref, un point statistiques utiles.

Première masterclass du festival, c’est d’Eric Rochant, showrunner de l’excellente série le Bureau des Légendes. Eric Rochant a fait l’éloge des séries en disant entre autre qu’il y a une évolution des mentalités par rapport à cet art : « Plus de honte à faire des séries voire c’est une honte de ne pas faire de la série » dit-il. Tout en vantant les mérites de la manière de faire des américains. Très optimiste (et tant mieux), le showrunner pense que tout est à faire en France en matière de séries. Déjà, le principe d’une saison par année lui semble une évidence, un moyen de gérer au mieux l’attente du téléspectateurs. Il a évoqué rapidement son projet de série The Oligarchs (les oligarques) avec les frères Kessler.

En parlant de frères Kessler, l’un d’entre eux est parmi nous : Todd A.Kessler connu avec son frère Glenn et leur associé Daniel Zelman pour former le trio de showrunner appelé les KZK à l’origine de la série Damages et plus récemment Bloodline. Le showrunner américain a évoqué son travail dans Damages et Bloodline. Il explique comment se passe l’écriture à trois et que la majorité l’emporte sur les décisions à prendre concernant l’histoire. Todd A.Kessler s’arrête un instant sur la série Friday Night Lights expliquant qu’il était admiratif du travail de Kyle Chandler dans le rôle de Coach Taylor. Quant à Bloodline, soyez rassuré le triste sort de Danny n’est pas censé s’appliquer aux autres membres de la famille Rayburn : « l’objectif de la série n’est pas de tuer l’ensemble des frères et sœurs » rigole Todd A.Kessler.

Avant la session « ça tourne », j’ai pu réalisé une petite interview d’Eric Rochant. « ça tourne » c’est l’occasion de voir des bandes-annonces de futurs projets qui arrivent bientôt à l’antenne. Découverte de Panthers (France), Anomalia (Suisse), Nobel (Norvège) et Labyrinth (République Tchèque). Ce genre de session permet de voir un avant-goût de ce qui se passe en Europe en matière de séries et de voir des bandes-annonces de séries françaises comme Panthers en avant-première.

Le soir place à la cérémonie d’ouverture du festival Série Séries ! Hommage au décès de Patrick Macnee, l’acteur de Chapeau melon et bottes de cuir avec une petite mise en scène sobre mais efficace. Après le mot du Maire de Fontainebleau, du président du Château de Fontainebleau et de la représentante de la région Ile-de-France, la projection en avant-première France de Humans a commencé. Il s’agit de l’adaptation de la série suédoise Real Humans par les anglais (Channel 4) avec l’aide des américains (AMC). Sur scène, Sam Vincent (scénariste), Jonathan Brackley (scénariste), Derek Wax (producteur), Chris Fry (producteur), Kristin Jones (AMC), Simon Maxwell (Channel 4) et deux actrices de la série Katherine Parkinson (Laura) et Gemma Chan (Anita).

Le lendemain matin, cette même équipe de Humans étaient là pour une étude de cas sur la série. Ainsi, Gemma Chan confie qu’elle a suivi avec cinq de ses camarades « synth » (le nom des humanoïdes de la série) un entrainement avec un chorégraphe. L’objectif étant de ne pas tomber dans le robot mais de ne pas faire trop humain. Katherine Parkinson explique ne pas avoir vu la série car elle ne souhaitait pas être influencé par la version suédoise. Un épisode de Humans coûte environ 1.2 millions de pounds.

En parallèle, c’est la journée de la création audiovisuelle APA et j’ai rejoins la table ronde très agité sur Apartheid social à la télé ? La question de la diversité à la télévision et de la représentation des jeunes a fait débat aussi bien au sein des intervenants sur scène que du public. Après enchaînement avec la projection de la série espagnole The Refugees : Dans le futur, suite à une grave catastrophe, une partie de l’humanité est forcée à l’exode dans le présent avec pour seules règles de ne parler ni du futur ni à sa famille. Ani, réfugié, demande l’asile à Samuel et Emma, mais son arrivée dans leur maison ne semble pas liée au hasard…

Regards croisés : une discussion entre Eric Rochant et Todd A.Kessler a été organisée. Les deux showrunners ont comparé leur expérience et exposer les spécificités de leur pays. A un moment, Todd A.Kessler a pris l’initiative de poser une question à son comparse : « si j’ai envie de faire une série en France comment je dois faire »? Eric Rochant répond en rigolant « on te déroule le tapis rouge »! Après, cet échange franco-américain, je poursuis la conversation avec Todd A.Kessler avec une table ronde presse histoire d’en savoir plus sur Bloodline et les intentions de lui et ses collègues sur la suite de la série. En tout cas, sachez que Ben Mendelsohn est de retour pour la saison 2 !

Deux jours au festival Série Séries chauds mais très sympathiques. De belles rencontres et de nouvelles séries découvertes. Merci aux équipes au top !

Quitter la version mobile