Lubie en Série

Cheat : une obsession mortelle

Cheat : quand la haine entre deux femmes devient fatale…

Tout commence par un essai plagié et une professeur qui s’en rend compte. De cet incident en découle tout une haine profonde de Rose pour sa professeur Leah. La jeune fille va tout faire pour pourrir la vie de Leah en s’introduisant dans son intimité quitte à chambouler tout ce que Leah a construit. Mais n’est-ce pas excessif pour un essai plagié d’en arriver à des extrêmes ? Oui, cette question va bien évidemment vous venir à l’esprit dès le début et comme moi, vous allez vous dire il y a forcément anguille sous roche…

Bien sûr ! Rose ne s’attaque pas Leah par hasard. Elle a une raison que l’on découvre à l’épisode 3. Elles sont demi-soeurs et Rose fait payer son père biologique en s’attaquant à Leah. Là, alors l’histoire prend un autre sens et la haine de Rose se justifie quoique elle est un peu excessive. En fait, c’est un peu une psychopathe cette Rose ! C’est aussi une menteuse professionnelle et sur l’affaire Adam, c’est un peu gros le double mensonge mais bon à partir du moment où on traite avec une psychopathe tout est permis.

Dans Obsession, ce qui est intéressant, c’est justement cette obsession entre les deux femmes qui en viennent à s’empoisonner la vie l’une l’autre. Même si Rose est une empêcheuse de tourner en rond, son obsession pour Leah ne la rend pas forcément heureuse et elle se nuit à elle-même en étant aussi focaliser sur sa haine. Cependant, il y a tout de même des facilités de scénario et des invraisemblances préjudiciables. Déjà, l’implication de Ben est très voire trop obscure ! Il facilite drôlement les affaires de Rose. Espérons que la saison 2 expliquera son rôle davantage. Obsession a un bon concept mais qui aurait pu être un peu soigné. La mini-série est portée par une duo d’actrices remarquables Katherine Kelly et Molly Windsor. Pour cette dernière, je lui pressens un destin à la Jodie Comer.

Ma note :
Exit mobile version