You are currently viewing DAS BOOT : plongée totale en pleine guerre !

DAS BOOT : plongée totale en pleine guerre !

Peut-être que ce mot allemand « Das Boot » (Le Bateau) évoque quelque chose pour certains ? Comme le titre d’un film de 1981 réalisé par Wolfgang Petersen. Le film qui lui-même une adaptation d’un roman du même nom de Lothar-Günther et intitulé Le Styx en français. Le film de 1981 est considéré par les cinéastes comme un des meilleurs films de guerre en milieu sous-marin. De ce chef d’oeuvre cinématographique, les studios allemands Bavario Studio, ont décidé d’en faire une série. Il s’agit d’un sequel qui se déroule 9 mois après les événements du film de 1981.

Das Boot, la série plonge le téléspectateur en 1942, sous l’occupation allemande, au moment où le sous-marin U-612 va à prendre la mer pour la première fois. Son équipage, composé de jeunes recrues menée par un nouveau capitaine, Klaus Hoffman, s’apprête à prendre part au conflit mondial, toujours plus violent. La série Das Boot composée de 8 épisodes d’environ 1h et déjà renouvelée pour une saison 2. Elle est disponible sur la plateforme Starzplay et j’ai eu la chance de voir les deux premiers épisodes doublés en français ce qui est étrange car lors d’un interrogatoire, l’allemande Simone doit traduire les propos de Nathalie la française mais elles parlent toutes les deux français donc l’intérêt de la traduction est limitée.

Casting international au sein du sous-marin

Dans cette série allemande, le casting est très international. Chez les américains, Lizzy Kaplan (Masters of Sex) et Vincent Kartheiser (Mad Men) font partie de l’incroyable histoire du sous-marin. Côté français, on a Thierry Frémont et Hubert Delattre et enfin, chez les allemands Tom Wlaschiha et Vicky Krieps qui a décroché le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique à la cérémonie des Nymphes d’or au 59ème Festival de Télévision de Monte-Carlo. Un très bon casting pour une histoire historique relativement bien menée dans son ensemble. En fait, il y a un manquant de liant entre les différents personnages et donc, on ne comprend pas bien la présence de certains dans l’intrigue. Pour avoir échangé brièvement avec les producteurs, la série dit s’inspirer du modèle d’Un Village Français et on ne peut ne pas penser à la référence. En revanche, les personnages sont très prévisibles. Il est vrai que le personnage de Vicky Krieps, Simone Strasser, est le seul qui est attachant et permet de s’impliquer réellement dans l’histoire.

das boot la série avis

Pour la plupart des adeptes du film, cette série est une catastrophe qui soi-disant détruit le chef d’oeuvre en utilisant la bande-son du film. Pour les non-initiés comme moi, je ne vois pas une catastrophe loin de là juste une série qui s’éparpille un peu dans ses personnages et ses intrigues mais en soit les deux premiers épisodes sont prometteurs et ne rebute pas l’envie de voir la suite. Dans le genre œuvre de guerre, Das Boot remplit son rôle avec un beau sous-marin et une plongée dans la Seconde Guerre Mondiale convaincante.

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire