Lubie en Série

En pleine négociation avec Luke Roberts de Ransom

luke roberts ransom

Ransom est une série imaginée par l’illustre Frank Spotnitz (X-Files, The Man in The High Castle, Médicis : les maitres de Florence) et David Vainola. Pour cette série, l’auteur s’est inspiré de la vie d’un homme et un français en plus, appelé Laurent Combalbert, connu pour ses talents de négociateurs pour la police. Dans Ransom, ce négociateur expert s’appelle Eric Beaumont (so french !) et il est incarné par l’acteur Luke Roberts. Rencontré lors du MIPCOM, j’ai pu négocié une interview avec Luke Roberts.

 

Avez-vous rencontré Laurent Combalbert, le négociateur français dont est inspiré Ransom ?

Luke Roberts : “Oui je l’ai rencontré. Je fais connaissance avec lui sur facetime lors d’une longue interview, en fait, on a discuté. Il a été très utile, les pieds ancré sur terre, quelqu’un avec qui il est facile de parler. On a une conversation très intéressante avant que je commence le tournage. C’était aussi précieux qu’une série de recherches sur le sujet pour être honnête. Ses histoires sont nos sources d’inspiration pour nos histoires. Il m’a fait entrer dans le monde de la négociation et quelles sont leurs stratégies. Il m’a expliqué l’état d’esprit que vous devez avoir dans ce genre de scénario et l’importance des données récoltées par l’équipe pour la négociation. Il est brillant et c’est un homme très charismatique. Je parle le français pidgin*. Je regardais ses séminaires en ligne mais vous pouvez dire que quand il commence à parler d’un de ses sujets, c’est un monde qu’il connaît. C’est un homme précieux à avoir dans notre équipe”.

*pidgin = langage simplifié

 

Est-il consultant sur la série ?

Luke Roberts : “Oui, lui et son collègue de travail Merwan Mery. Ils forment une formidable équipe de consultant pour nous. Ils lisent les scripts et nous donnent ce qu’il faut. Evidemment, ils ne veulent pas compromettre leur travail ou n’importe qui avec qui, ils travaillent avec ou pour. Ils nous permettent de rester sur le bon chemin et rester authentiques”.

 

Est-ce que les histoires racontées sont véridiques ?

Luke Roberts : “Je crois que c’est une phrase de Frank Spotnitz donc je me permets de l’emprunter : pour les besoins de la télévision, les scénarios sont clairement une source d’inspiration pour nous mais on intensifie afin de répondre aux besoins de la série. Beaucoup de ces scénarios ont existé ou en partie. C’est intéressant parce que je pense que moi et Frank nous étions pas au fait de ce monde discret de la négociation. Vous voyez des négociateurs à la télévision ou dans les films en tant qu’agent associé à la police. Mais ce que nous faisons, c’est mettre la lumière sur l’intéraction mentale du négociateur du preneur d’otage ou quelque autre personne soit-il. C’est en quelque sorte, une organisation qui joue en coulisse. En apprendre plus sur ce monde est intéressant et c’est un moyen d’éducation parce que vous apprenez des choses sur leur stratégie et comment la plupart du temps les choses se résolvent calmement et sans couverture médiatique C’est un monde intriguant”

 

A voir sur TF1 !

Exit mobile version