You are currently viewing Totally Serialized : jour 1

Totally Serialized : jour 1

En direct de Londres au Festival Totally Serialized organisé par l’Institut Français au Royaume-Uni, voici un petit compte-rendu de la première journée dédiée aux professionnels du secteur de l’audiovisuel. Les panels sont orientés business et exportation. Puis, les professionnels anglais ont pu découvrir les Témoins et voir sur grand écran le premier épisode de la saison 5 (la série est actuellement en cours de diffusion sur BBC Four).

Panel : Quels sont les nouveaux modèles de financements des Coproductions européennes ?

Les intervenants : Agnieszka Moody (Creative Europe Desk UK), Alex Marshall (Warp Films) et Olivier Bibas (Atlantique Productions) animé par Neil Midgley, commentateur Media  pour Forbes.

festival totally serialized 1

Ce panel s’intéresse au financement des coproductions : convaincre les investisseurs et savoir faire les bons choix en la matière pour rentabiliser chaque sous. Cela va jusqu’au choix de l’équipe de tournage, une équipe professionnelle est largement souhaitable à une mauvais équipe allant jusqu’à faire perdre de l’argent. Visiblement, c’est pas évident à trouver et tous les pays ne sont pas égaux sur ce plan. Par ailleurs, les taxes d’un pays à un autre sont un sujet de grande préoccupation pour les producteurs. Cependant, Olivier Bibas rappelle l’essentiel concernant une série « tout commence par un talent, un bon auteur » et à cela Agnieszka Moody ajoute que l’important dans le métier et surtout dans le monde des coproductions c’est de « rencontrer des gens ».

Panel : Comment créer et produire une série TV européen innovante ?

Les intervenants : Gub Neal (producteur de The Fall), Greg Brenman (producteur de The Honourable Woman), Florence Dormoy (productrice de Scarlett Productions) et Pascal Breton (Producteur de Federation Entertainment) animé par Nick Edwards, journaliste media pour le Financial Times.

festival totally serialized 2

Tour d’horizon des projets de chacun :

  • Gub Neal espère fortement une saison 3 pour The Fall.
  • Greg Brenman voulait à tout prix travailler avec Hugo Blick et cela s’est fait pour The Honourable Woman.
  • Pascal Breton évoque Marseille, la série produite par Netflix : « Quand Netflix a dit oui pouur Marseille, on était super content et on s’est imaginé un budget illimité » mais il y a tout de même des limites. Carte blanche sur la création. Il s’agira d’une série sur la politique française et la ville de Marseille est la scène idéale pour aborder ce thème. Pascal Breton parle d’une sorte de House Of Cards à la française mais pas tout à fait non plus. Les sujets de la drogue et du djihad seront abordés par exemple. De plus, le producteur français travaille sur une série médicale également.
  • Florence Dormoy travaille sur une série intitulée pour le moment « Cinq Étoiles ». Une production TF1 qui s’intéresse à un hôtel 5 étoiles dans le sud-est de la France.

Si les deux français regrettent le manque d’enthousiasme des chaînes publiques françaises à produire du contenu plus original et prendre des risques, les deux britanniques soulignent l’évolution positive du métier de producteur de séries. Gub Neal apprécie que « les spectateurs ne regardent pas la chaîne de diffusion mais davantage la « marque » de la série ». Une grande avancée ?

Étude de cas sur la série Peaky Blinders

Les intervenants : Caryn Mandabach (productrice exécutive), Frith Tiplady (productrice exécutive) et Grant Montgomery (directeur artistique).

festival totally serialized 3

Cette étude de cas fut très brève mais on y apprend des petits trucs. L’histoire de Peaky Blinders vient de Steven Knight, le créateur qui a proposé le sujet à Caryn Mandabach en disant que les Peaky Blinders faisaient partie de son histoire familiale car il vient de Birmingham. Caryn Mandabach est ensuite allée proposer l’idée auprès de la BBC et le script était commandé. La saison 3 est en cours d’écriture par Steven Knight et les productrices ont vu les premiers essais. Steven Knight a fait beaucoup de recherches et Peaky Blinders est très proche de la réalité. Par exemple, Thomas Shelby a bien acheté un appartement à sa soeur à Londres et le lieu de l’appartement est choisi avec précaution car Thomas Shelby est un calculateur. Enfin, la musique de la saison 3 restera dans l’esprit de la série mais légèrement différente.

Panel : exportation des séries françaises au Royaume-Uni

Les intervenants : Sue Deeks (BBC), Laetitia Recayte (Newen Distribution), Caroline Torrance (Zodiak Rights)  et Dominic Schreiber (consultant en co-productions).

festival totally serialized 4

L’exportation des séries françaises en Angleterre a commencé en 2006 avec Engrenages appelé Spiral par les anglais. La série est sous-titrée en anglais sur BBC Four et elle a dépassé le million de téléspectateurs. Cependant, toutes les séries françaises ne sont pas forcément exportables comme les séries scandinaves, certaines sont vues à l’international mais il y a en beaucoup plus. Habituellement l’Angleterre s’allie aux américains pour la co-production alors que maintenant les anglais regardent ailleurs comme la France.

Masterclass avec Hervé Hadmar, co-créateur Les Témoins

festival totally serialized 5

Hervé Hadmar revendique son inspiration des séries scandinaves. Le créateur remercie les séries Engrenages et Les Revenants d’avoir montré le potentiel des séries françaises à l’international. Hervé Hadmar explique privilégier l’humain sur le réalisme. Par exemple, les policiers ne sont pas des policiers très réalistes. Pas plus de trois saisons pour Les Témoins.

Masterclass avec Anne Landois, showrunner Engrenages

anne-landois-engrenages

Anne Landois pense que les anglais aiment Engrenages car ils sont habitués à des séries très réalistes. Elle est ravie du succès en Angleterre. Pourquoi les séries françaises ont tant de succès à l’étranger ? D’abord, il y a une évolution dans l’art français de faire des séries et les auteurs regardent plus de séries internationales : une source d’inspiration.

Anne Landois : « je vois Engrenages comme une grande famille et Laure Berthaud est à la tête de cette famille »

Anne Landois : « je parle des heures avec des consultants et une petite remarque peut être une idée »

Quelques indiscrétions !

Rien d’officiel mais The Fall pourrait continuer du moins Gub Neal a l’air confiant à première vue. Si vous aussi, vous demandez si Jamie Dornan sera toujours de la partie car avec 50 nuances de Grey l’acteur risque de voir sa notoriété explosée, Gub Neal répond il faudra voir la suite et ne pas se fier aux rumeurs.

Dans la saison 5 d’Engrenages la mort de Pierre Clément est dû à une demande de Grégory Fitoussi qui souhaitait quitter la série pour se lancer dans une carrière plus internationale. Le choix du décès du personnage est volontaire car plus impactant sur les personnages et il permet un rapprochement entre Joséphine et Laure.

Une des productrices exécutives de Peaky Blinders, Caryn Mandabach porte la même casquette que les Shelby !

Lubiie

Plus de 10 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival, intervieweuse aux multiples questions en séries ou chroniqueuse radio. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire