You are currently viewing Fortitude saison 1 : quand se brise la glace …

Fortitude saison 1 : quand se brise la glace …

Au plus fort de l’altitude les crimes les plus infâmes sont permis ?

fortitude-séries

Situation géographique

Fortitude : île (fictionnelle) de l’Arctique peuplée de 700 habitants située au nord de la Norvège.

Il fait froid à Fortitude mais une fois pénétrée la glace, on a envie d’y rester ! Dans cette contrée lointaine, éloignée de toute civilisation connue, les habitants de Fortitude vivent une vie tranquille. Allez à Fortitude est un choix, bien souvent motivé par l’envie de fuir une vie passée chaotique. Alors, oui les personnages de Fortitude sont un peu dérangés sur certains points et font des trucs étranges. Le froid sûrement qui agit sur le cerveau.

Mais, ces bizarreries sont-elles volontaires ou le fruit d’une force obscure qui altère leurs comportements ? Même s’il y a une part de vérité, des individus comme le shérif Dan Anderson semble tout simplement étrange de nature peut-être trop d’isolement provoque ce genre d’attitude, d’autant plus visible quand il est non loin de la belle et mystérieuse Elena.

Tout s’écroule quand la ville connaît un assassinat. Pour investiguer, un homme venu tout droit de Londres : Eugene Morton. En fait, le cadavre n’est pas n’importe qui mais un sujet de la Reine, le scientifique britannique Charlie Stoddart. L’inspecteur en charge d’éclaircir tout ça va non seulement affronter le froid mais également montrer ses talents d’investigateur british et mettre ainsi un peu d’ordre dans les techniques policières vétustes de Fortitude.

La tragédie de Fortitude

Rapidement, l’épisode 1 montre que Fortitude est une série de policière et l’arrivé d’Eugene Morton sur les lieux confirme son statut. Cependant, au fil des épisodes et avec surprise, la série devient une série policière givrée ! En effet, plus de la simple enquête policière en milieu hostile. Fortitude révèle des aspects intrigants plutôt surnaturels. Le point fort laissait supposer que le virus impacte non seulement les victimes mais les habitants d’où leurs comportements très bizarres par moment. Le meilleur exemple reste le shérif Anderssen.

Néanmoins, pour suivre les péripéties de Fortitude, il faut s’accrocher car parfois, le jeu sur le mystère devient incompréhensible telle la scène d’Elena entrain de tituber dans le froid dans les derniers épisodes. En plus, au cours des 12 épisodes, c’est pas un meurtre sur lequel il faut enquêter mais plusieurs. Et ils ne sont pas tous de même nature, certains impliquent l’occulte d’autre le vice humain. On passe du meurtre de Charlie à Billy en passant par l’attaque du docteur Allerdyce sans de véritables liaisons.

À Fortitude, on retient les paysages à couper le souffle, les scènes glaciales, les effets spéciaux glaçants (les oeufs de guêpes qui éclosent sur le corps du docteur Allerdyce sont horriblement réalistes) et des acteurs convaincants dans leur rôle. Personnellement, la famille Sutter avec le petit Liam est celle qui m’a le plus intriguée et passionnée que ce soit les infidélités de Frank, les délires de Liam ou le combat d’une mère, Jules, pour son enfant.

Malgré des maladresses dans la construction du scénario sur la longueur, en effet, une impression de tirer sur la corde pour écrire les 12 épisodes, Fortitude parvient à intriguer suffisant pour accepter l’isolement dans le grand nord. Une excellente série à binge watcher au chaud sous une couette avec un chocolat chaud pendant que les personnages à l’écran lutte avec le froid glacial et autres péripéties givrées.

Fortitude est à voir sur Canal + Séries

Lubiie

Plus de 10 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival, intervieweuse aux multiples questions en séries ou chroniqueuse radio. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Laisser un commentaire