You are currently viewing Ice : loin d’être un diamant qui brille !

Ice : loin d’être un diamant qui brille !

Ice est une série disponible sur Audience Network à l’origine de la très bonne série Kingdom. Loin de la M.M.A (combat libre), la chaîne décide de nous plonger dans un autre univers celui du business du diamant sûrement dans l’idée de faire un écho au film Blood Diamond mais de très loin tout de même.

Ice relate l’histoire de la famille Green, réputée dans le business du diamant. Isaac (Raymond J. Barry), le père reste dans le métier même si ces fils ont pris la relève. Jake (Cam Gigandet) s’en sort bien en véritable professionnel des affaires et à titre personnel en père modèle et mari aimant. Quant à Freddy (Jeremy Sisto), son demi-frère ce n’est pas un exemple et c’est à cause de lui qu’arrivent les ennuis. En effet, Freddy tue un négociant en diamant. La famille Green est alors menacée par la partie moins propre du business de diamants et les Green n’ont pas d’autres choix que de collaborer.

 

Ice, série sans brillant

J’ai réussi à voir trois épisodes afin de pouvoir assurer une conversation avec Jeremy Sisto lors du MIPCOM. Le point de vue d’un talent sur sa série peut vous la faire voir différemment. Même si Jeremy Sisto a été convaincant, Ice je ne peux pas. Déjà trois épisodes c’est beaucoup sachant que le pilote fait quasi 1h30 et il est ultra lent. Étonnamment, c’est l’unique épisode réalisé par le célèbre réalisateur de cinéma Antoine Fuqua à l’origine de films comme Training Days (2001) ou Shooter, tireur d’élite (2007). Il est producteur exécutif de la série donc on imagine qu’il a un œil sur la série et les décisions qui sont prises au point de vue artistique. L’épisode 2 est peut-être moins spectaculaire mais bien plus clair que le pilote très long, très soporifique et très compliqué. Disons que comme première approche, c’est un peu rebutant…

Ice oscille entre le crime et le thriller et son manque d’affirmation donne un côté bas de gamme à la série. En plus, le casting n’est pas éblouissant à part Jeremy Sisto qui s’en sort pas trop mal, le reste propose des performances très insipides. Cam Gigandet est un acteur monoface (même tête à chaque situation) et à part regarder au loin de façon pensive, il n’est pas convaincant. Or, c’est problématique, l’acteur a le rôle titre ! Heureusement, Jeremy Sisto assure le contraste avec un personnage de Freddy plus torturé et complexe que ce lisse Jake Green. En plus, en homme qui gère la situation, Cam Gigandet en fait des caisses dans le genre tout va bien, je suis là.

Même si la critique américaine n’est pas plus tendre et que cette série sera pas la plus évidente à vendre à l’international (clairement en France, je ne la vois sur aucune chaîne), Audience Network voit un potentiel et a commandé une saison 2 de la série. Peut-être que les premiers épisodes ne sont pas les meilleurs, quoiqu’il en soit, moi j’arrête la chasse aux diamants et je mets Ice dans mes archives.

 

Ma note :

 

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire