Site icon Lubie en Série

LE MONDE DE DEMAIN : interview d’une génération Hip Hop !

le monde de demain arte

Dans les années 1980, les débuts du hip-hop français racontés à travers la naissance du groupe mythique NTM, et de la danseuse et graffeuse Lady V, le parcours du DJ pionnier Dee Nasty et de sa compagne Béatrice jeune parisienne rebelle et frondeuse. Réalisée par Katell Quillévéré  et Hélier Cisterne, une chronique sociale et musicale explosive qui embrasse la révolution culturelle d’une jeunesse en quête de reconnaissance. C’est la série qui a remporté le prix de la meilleure série dans la compétition internationale de Séries Mania ! Rien que ça ! La série française était en face de séries américaines et anglaises. Elle n’a pas démérité car en effet, LE MONDE DE DEMAIN d’Arte est une véritable pépite !

C’est lors de Séries Mania que je me suis retrouvée face à l’équipe du Monde de Demain en conférence de presse avec les créateurs Katell Quillévéré  et Hélier Cisterne ainsi que les comédiens Anthony Bajon (Bruno / Kool Shen), Melvin Boomer (Didier / Joey Starr), Andranic Manet (Dee Nasty) et Victor Bonnet (DJ S).

Il faut savoir pour que ces quatre acteurs ont dû réaliser de véritable performance en plus du jeu d’acteur. Katell Quillévéré explique : « En fait, ils étaient quasiment à l’école pendant au moins quatre mois pour atteindre ce niveau et être crédibles chacun dans leur pratique. » Le Monde de Demain, c’est une série exigeante comme elle le dit :« il n’y a pas beaucoup de rôles qui demandent une préparation aussi intense que l’a été cette série. Ils  ont vraiment passé quatre mois avec trois ou quatre cours de sport par semaine, du coaching de jeu ou du coaching de rap ».

 

Les artistes du Monde de Demain

Pourquoi avoir choisi ces artistes pour raconter votre histoire du hip hop en France ?

Katell Quilléveré : « En fait, dès le départ, on savait qu’ils auraient Les personnages de Joey Starr et Kool Shen parce que les pionniers dans la naissance du mouvement hip hop en France. Ce qui fait la particularité de NTM et ce qui fait la rareté de NTM c’est deux garçons qui ont embrassé la culture hip hop. C’est eux, ont d’abord été danseur, puis graffeur, puis rappeur. C’est le seul en fait à avoir eu ce parcours qui est passé par tous les éléments, ce qu’on appelle les éléments du mouvement hip hop, puisqu’il y a vraiment une philosophie du hip hop à la base dont on parle dans la série. Et donc on savait qu’avec eux, on allait pouvoir raconter des histoires d’amour. Mais on a toujours comme ambition d’en faire une série chorale avec une dimension collective et aussi de s’intéresser à des personnages qui ont peut-être est hyper important pour ce mouvement et qui ont ensuite potentiellement disparu parce qu’ils n’avaient pas réussi à percer pour x ou y raison et en fait des parcours entre guillemets moins flamboyants, nous touchaient et nous intéressait tout autant. Et le personnage qu’on a découvert en chemin parce qu’en effet, il n’a pas accédé à la notoriété comme NTM, c’est Dee Nasty qu’incarne Andranic Manet. C’est une personne, parce qu’il est toujours là, essentielle à la découverte de cette musique en France. ça était vraiment un passeur et donc très vite on s’est rendu compte que c’était lui qui avait ouvert les portes de plein d’espaces. Et chaque épisode raconte en fait une histoire bouclée autour de ses combats et des lieux qu’il a ouvert. Donc lui il est arrivé très vite. Très vite, on s’est dit qu’il fallait absolument des personnages féminins évidemment dans cette histoire. Donc on a exploré toute l’histoire du mouvement hip hop. Alors évidemment, à la base, il y avait il y a deux ou trois bouquins fondamentaux sur cette époque donc on a tout lu, tout ce qui existait sur cette histoire. On a vu toutes les archives possibles et on a rencontré toutes les personnes possibles qui voulaient bien venir nous raconter leur vie. Et et comme on est à la recherche de ces personnages féminins, ce qui a surgi, en fait, c’était les personnages de De Vivi, Lady V, sa mère Patricia , et puis la compagne de Dee Nasty, Béatrice. En fait, il fallait des personnages féminins qui soient reliés forcément à l’histoire du hip hop, mais aussi à l’histoire de nos personnages principaux. Et c’est ces trois filles là qui dans nos recherches sont apparues ».

 

La différence entre le film Suprêmes et la série sur NTM ?

Hélier Cisterne : « Quand on parle avec Didier, il nous dit pourquoi pas à fond mais je parle d’un film avec quelqu’un d’autre et j’abandonne pas le film pour la série ou peut être qu’on peut faire les deux. Et en fait, les deux sont faits comme ça. Parallèlement, il n’y a pas eu de découverte. Dès le début, le film savait qu’on existait et nous, on savait qu’ils existaient. »

 

Les surprises du Monde de Demain

Qu’est-ce qui vous a surpris dans ce monde du hip hop des années 80 ?

Anthony Bajon : « Moi, je dirai juste leur soif de liberté. Dans la manière avec laquelle ils pouvaient aller très loin, juste pour leur liberté. Parce que finalement, il y a un endroit où il leur restait que ça. Moi, ça m’a surpris et je pense même ça m’a aidé peut être à trouver l’attitude et à trouver deux ou trois points d’accroche. Ce truc de c’est quasiment de l’ordre de la survie, en fait, leur soif de liberté. Donc moi, je me suis un peu imprégné de ça et ça m’a agréablement surpris. »

Melvin Boomer : « J’ai vraiment voulu montrer c’est ce côté en fait. Quand tu connais l’histoire de Joey et tu comprends pourquoi il agit comme ça avec les autres, c’est à dire que quand tu connais son passé, tu vois son passé, que tu joues son passé, tu dis en fait, c’est juste un enfant qui n’avait aucune liberté, qui, dès qu’il arrivait, se faisait défoncer, qui baissait la tête, qui n’avait pas le droit de placer un mot plus haut que l’autre, sinon c’était la merde pour lui. Et tu comprends après son rapport avec les autres. Mais en même temps il y a ce truc. S’il est aimé, c’est que c’est que derrière c’est le mec qui peut rire, qui peut t’écouter et qui peut chialer avec toi et qui peut énormément t’apporter. J’ai vu ces deux facettes là du mec et moi ça m’a énormément appris et ça, c’est ce que j’essaye vraiment de transmettre en tout cas dans les premiers épisodes. Ce changement de mood. En fait il s’est construit sur une base tellement fragile. Tu vois que c’est dur, C’est devenu, comme je l’ai dit tout à l’heure, un personnage à deux facettes en fait. Et c’est pour ça aussi qu’à tout moment, le mec, il est tout le temps sur ses appuis parce qu’il ne peut pas se faire clasher. En fait, s’il se fait clasher pour lui, il a perdu et ça le ramène à son père. »

Victor Bonnel : « Moi, ce qui m’a surpris, c’est de voir, pour rejoindre Anthony, cette volonté de liberté qui en fait, elle est comblée juste par le travail. C’est des mecs, ce sont des acharnés de travail et c’est assez dingue. En fait, c’est important de rendre honneur à dire que ce n’est pas des gars qui sont talentueux, Ce n’est pas des gars qui ont forcément des facilités dans leur domaine. Par contre, c’est des mecs qui en veulent. Et pour obtenir ce qu’ils ont obtenu, c’est des mecs qui ont travaillé, travaillé, travaillé, travaillé des nuits et des nuits de scratch, des nuits et des nuits de break sous la pluie. Voilà, ça transpire le travail. Quand tu abordes ça, nous, en tant qu’acteur, il y a une espèce de truc de OK. Il faut qu’on soit à la hauteur et nous aussi, à notre échelle, on va travailler et on va donner du mieux qu’on peut en fait pour retranscrire ça et cette mentalité là« .

Andranic Manet : «  Je n’ai pas été surpris ou étonné de par le personnage de Dee Nasty puisque je le connaissais, mais au final,  c’est plus une fierté que je ressens par rapport à comment on a raconté cette histoire ».

 

LE MONDE DE DEMAIN vu par Kool Shen !

Le jeune acteur Anthony Bajon joue le rôle de Bruno, le futur Kool Shen, co-créateur de NTM. Lorsque j’ai rencontré Kool Shen pour Syndrome E, je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander son avis sur Le Monde de Demain. L’acteur et ex-chanteur de NTM vous recommande la série !

La force des personnages et son ambiance font de la série Le Monde De Demain, un véritable bijou. Dès le départ, on plonge volontiers dans un autre monde celui des années 80 à un moment où tout est possible et les jeunes veulent trouver de l’espoir en l’avenir.

Le Monde de Demain est une série Arte !

Quitter la version mobile