Lubie en Série

The Americans saison 4 épisode 1

Une nouvelle mission pour les Jennings et de nouveaux enjeux en saison 4 de The Amaricans. Pour rappel, la saison 3 nous laissait sur un cliffhanger intenable avec Paige révélant à son pasteur Tim, la véritable identité de ses parents loin de ces américains qu’ils prétendent être. Pourtant, ce premier épisode ne répond pas aux questions laissées en suspens et se concentre sur la nouvelle mission du couple.

Erreur de débutante !

Débutante dans l’espionnage, la jeune fille connaît une erreur en annonçant la nouvelle au pasteur par téléphone. Rapidement, ces parents le sauront, ce sont des espions tout de même ! Dès les premières scènes de Paige, elle fait face à deux sentiments pas évident à gérer surtout si jeune : premièrement, la perte d’identité. Qui est-elle une citoyenne russe ou américaine ? À quel pays doit-elle faire allégeance ? La scène où elle fait exprès d’arriver en retard en cours pour éviter le champ du matin où les élèves prêtent serment aux États-Unis montre ce sentiment confus chez la jeune fille. D’ailleurs, l’actrice Holly Taylor parvient à nous faire ressentir toute sa difficulté et tristesse à ce moment-là. Deuxième sentiment, la culpabilité. En discutant davantage avec Pasteur Tim, Paige regrette et culpabilise d’avoir fait cet aveu à l’homme saint. En fait, la proposition de Pasteur Tim ne lui convient et elle pensait qu’en homme d’Église, il serait là juste pour épancher sa conscience. Or, ce dernier pense que le secret de l’Église doit être révélé dans certains cas et celui-ci y répond. Peu importe, pasteur Tim semble vivre ses derniers instants en étant lié à ce secret il signe sans le savoir son arrêt de mort… Quoiqu’un miracle peut toujours arrivé ?

Destin d’un espion sanguinaire ?

Les Jennings héritent d’une nouvelle mission impliquant une arme biologique. Un autre stade de la guerre est atteint et nous rappelle que celle-ci est à tous les niveaux. Une mission qui déplaît à Philip pas aussi convaincu que son épouse par la cause devenant plus américain que jamais. En effet, Philip accompagné de Sandra, ex-femme de Stan son voisin agent du FBI, se rend à des EST meetings (un organisme fondé par Wener Erhad en 1971 et démantelé en 1984. objectif : transformation spirituelle). C’est là que Philip se remémore le passé : l’époque où il répondait au nom de Misha en Russie et où il a fait ses premières victimes en fracassant le crâne d’un de ses camarades avec un caillou. Destin d’un tueur ou d’un super espion, Misha semblait avoir des prédispositions ou bien on lui a donné très tôt dans son enfance. Mais, Philip ressent de la culpabilité ce qui semble être rarement le cas d’Elizabeth apparaissant parfois aveuglée et inhumaine. Philip a tout de l’américain parfait et ne semble pas revenir en arrière. Explorer le passé de Misha, celui de Philip promet d’être intéressant et un arc de la saison 4.

Peur au ventre !

Enfin, il y a la double vie de Philip avec Martha. Cette pauvre femme découvre chaque jour sans le vouloir dans quelle machinerie, elle est impliquée. Son Clarke lui fait de plus en plus peur et les enjeux sont de plus en plus dur à supporter pour cette innocente. Même si Philip joue la carte de la sécurité pour elle, Martha apprend avec stupeur les capacités de son homme : son collègue Gene a été tué par Philip qui lui fait porté le chapeau de la taupe à la place de Martha. L’assistante de direction du FBI en qu’est encore plus apeuré :

Martha : I didn’t agree to this! I didn’t want this!What have you done? What have I done? It’s my fault. I killed him.

Martha : Je n’étais pas d’accord sur ça ! Je ne veux pas ça ! Qu’as-tu fait ? Qu’ai-je fait ? C’est ma faute. Je l’ai tué.

Même si Philip tente de la rassurer, il y parvient avec difficulté car lui aussi ne souhaitait pas en arriver là du moins, on le lit sur son visage. Cette culpabilité de faire son job d’espion, un à-côté qu’il aimerait abandonner mais avec Elizabeth. Or, celle-ci ne semble pas décider à abandonner la cause.

L’attente de la nouvelle saison de The Americans est toujours une torture en mode Goulag. Cette saison 4 de la série fait replonger en quelques minutes le téléspectateur dans cette atmosphère de Guerre Froide où on se sent si bien avec Jennings. L’enjeu de cette saison va être la parcours de Paige : serait-elle la digne descendante de ces espions de parents ? Le plus de The Americans, c’est que malgré les précautions que prennent Philip et Elizabeth au quotidien dans leur mission, on sent que l’étau se rapproche sans vraiment faillir; Jusqu’où iront-ils en parfait américains ? Espérons le plus longtemps possible car c’est un plaisir de retrouver une nouvelle saison chaque année.

Exit mobile version