Retour sur la table ronde professionnelle animée par Marie-Anne Le Pezennec (SACD) avec Solen Roy-Pagenault (créatrice Candice Renoir), Vincent Poymiro et David Elkaïm (auteurs Ainsi-soient-ils), Clothilde Jamin et Olivier Dujols (auteurs Falco), Marie Guilmineau (coauteure Les Hommes de l’ombre saison 2)

ecrire une saison 2 quels enjeux et risques

En résumé

  • David Elkaïm : "Une série n'est pas vraiment une série tant qu'il n'y a pas de saison 2"
  • A partir du moment où il y a une saison 1,  il y a une confiance qui s'installe entre le diffuseur & l'équipe. Mais il y a aussi des attentes donc une certaine pression sur la saison 2.
  • La pression dépend aussi de la chaîne. Par exemple Ainsi soient-ils : il y avait plus de conflits avec la chaîne pendant la saison et pas du tout pour la saison 2.
  • Olivier Dujols soulève un problème de méthodologie dans notre pays : "En France on a l'habitude de dire qu'il faut du temps pour bien faire les choses. On devrait aller plus  vite pour livrer plus d'épisodes".
  • L'écriture en saison 2 est différente car les scénaristes connaissent mieux leurs personnages et ils sont imprégnés du jeu de l'acteur.
  • Le métier de scénariste est trop isolé en France.
  • Discussion intense sur le droit d'auteurs en France : un statut plus adapté ?
  • Les scénaristes consultent les réactions des gens sur Twitter pendant la diffusion, l'occasion de jauger le public voire de prendre le contre-pied de ce qu'ils ont apprécié dans la série.
  • Le marché américain "n'a rien à voir" avec celui de la France : pays quasi continent et langue parlée par beaucoup d'individus vs petit pays européen et langue latine peu parlé en dehors du pays.

 
Pour en savoir plus, voici les livetweets sur ce storify :