You are currently viewing EUPHORIA : jeunesse en détresse !

EUPHORIA : jeunesse en détresse !

Euphoria est la première série ado de la chaîne HBO. Avec cette adaptation d’une série israélienne du même nom imaginée par Sam Levinson, HBO a décidé de se lancer à la conquête des jeunes mais à sa manière. Euphoria est une série très loin des séries ado que l’on trouve sur les chaînes comme CW ou Freeform, ici le trash et la provocation sont de rigueur. Mais, avec HBO, on se doutait bien que la première série teen ne serait pas conventionnelle et bien au contraire choquer le public était le minimum syndical pour le lancement de la section « teen » officielle sur la chaîne.

Quelques infos sur le contexte d’Euphoria avant de débuter la série. C’est la première série de Sam Levinson (fils de Barry Levinson, grand réalisateur ciné/TV, dont vous avez un portrait dans le documentaire Art of Television) qui endosse alors le rôle de créateur, auteur, réalisateur et producteur. Euphoria parle de ses années ado et de sa propre addiction à la drogue qu’il a transmise au personnage de Rue. Zendaya est Rue. Cette jeune mannequin, actrice et chanteuse pur produit Disney a décidé de faire sa crise anti-Disney avec Euphoria en montrant un côté moins sage et plus trash de sa personnalité. Enfin, parmi les producteurs de la série, il y a le chanteur/acteur Drake.

Grâce à OCS qui diffuse la série sur son antenne, j’avais 4 épisodes à disposition mais je me suis volontairement arrêtée à deux épisodes. J’ai voulu dépasser le pilote me disant que peut-être, j’allais trouver quelque chose de plus qui me donnerait envie de poursuivre l’histoire que me racontait Rue. Peut-être que je suis trop vieille pour apprécier ce genre de série. Mais, en réalité, j’ai été plutôt agacée par ce style qui se veut provocateur pour rien.

 

Avis Euphoria

Le pilote réunit tous les ingrédients de ce qui peut choquer une audience : un full-frontal (à savoir un homme nu de devant où on voit son pénis et là, il est en érection pour plus de trash et c’est Eric Dane ex-McSteamy de Grey’s Anatomy qui casse son image = double choc !), excès de drogue à outrance, un viol et de la violence (avec mutilation car plus choquant bien sûr). En plus, c’est nickel car ce combo va faire parler la toile et donc faire parler sur la série. Mais, le fond d’Euphoria c’est quoi ? Montrer que notre jeunesse est déglinguée ? Ok. Mais, dans quel but ? Juste choquer les gens ? Faire la morale aux gens pour leur dire, regarder le carnage ? En fait, je n’arrive pas à cerner l’objectif de cette série en dehors de la provocation pure et simple. Est-ce que l’on doit la considérer comme une série esthétique sur la jeunesse en détresse ou bien une pure série provocatrice ado ? Est-ce qu’Euphoria est là pour casser purement et simplement le mythe du teen drama ? Si oui, dans quel but ?

Euphoria est difficile à cerner et si vous voulez une bonne dose de trash, vous allez être servi. En plus, vous aurez la primeur de voir Zendaya casser son image Disney en tentant de jouer les drogués. L’actrice essaie tant bien que mal de se donner une image de mauvaise fille que ça en devient risible. Peut-être allez-vous trouver de l’euphorie dans cette série et je vous le souhaite car niveau réalisation, ça se défend. Moi, l’euphorie fut de courte durée.

Ma note :

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire