Lubie en Série

Il est toujours temps de rattraper… BORGEN : une femme au pouvoir !

Comme vous le savez tous, sériephiles avertis, impossible de tout voir en temps et en heure à notre époque donc parfois, on revient en arrière pour découvrir des pépites. Mon dernier retour dans le passé en date était pour la série danoise Borgen : une femme au pouvoir diffusée dans son pays d’origine de 2010 à 2013 et chez nous en 2012 sur Arte. Pensant pouvoir décrocher une interview en tête à tête avec Sidse Babett Knudsen à Canneseries, je me suis dit que c’était l’occasion idéale pour rattraper Borgen, cette série dont de nombreuses personnes m’ont vanté les mérites.

Borgen : quand femme et pouvoir riment avec succès !

Trois saisons de 30 épisodes avalées en quasi trois semaines ! Totalement captivée par l’histoire de Birgitte Nyborg, je n’ai pu arrêter mon binge-watching délaissant les séries du moment pour me concentrer sur les roulages de la politique danoise et sur cette femme au pouvoir que j’admirais de plus en plus à chaque épisode. Non seulement, Sidse Babett Knudsen est une brillante actrice au sourire contagieux mais elle incarne aussi un personnage splendide à l’écran. On partage tout le cheminement de Birgitte au pouvoir que ce soit sur le plan politique et les compromis incessants qu’elle doit faire pour se maintenir à sa place, puis, il y a sa vie personnelle et les conséquences de sa fonction sur celle-ci. Par exemple, la saison 2 qui traite de la maladie de sa fille Laura et ses implications sur les responsabilités de Premier Ministre de Birgitte sont extrêmement bien traitées et surtout passionnantes. D’ailleurs, je crois bien que la saison 2 est ma favorite.

Mais, il n’y a pas que Birgitte Nyborg qui brille. Chaque personnage a sa raison d’être que ce soit Katrine, Kasper, Ulrik, Torben et les autres. Une force de l’écriture qui permet de donner vie à des personnages attachants et qui ont de réels enjeux. Katrine est également un personnage fort et l’association des deux en saison 3 est non seulement une idée remaruqable mais aussi un beau modèle de solidarité et puissance féminine. En plus, le scénario tient la route de saison en saison rendant presque la politique danoise accessible à tous. D’ailleurs, trois saisons c’est court, j’aurais volontiers fait quelques mandats supplémentaires aux côtés de Birgitte Nyborg.

Même si la fin de Borgen est cohérente et que Birgitte se retrouve à la place qu’il lui convient après une nouvelle pirouette dont elle seule à le secret, on aurait bien voulu assister à ce nouveau chapitre de sa vie politique.

 

Un reboot de Borgen ?

C’est pourquoi que lorsque j’ai pu posé une seule question à Sidse Babett Knudsen sur le tapis rose de Canneseries, j’ai interrogé l’actrice sur un éventuel reboot de la série avec reprise de son rôle. C’est légitime vu la frénésie des reboot à l’heure actuel mais visiblement plus une culture américaine le reboot que danoise. Découvrez la réponse de Sidse Babette Knudsen sur le reboot de Borgen : une femme au pouvoir et réponse en français en plus !

 

 

 

Pourquoi rattraper Borgen : une femme au pouvoir ?

Pour convaincre définitivement à la politique de Borgen et de regarder cette série magnifique si ce n’est pas déjà fait, je vous la recommande avec huit bonnes raisons :

  1. Une femme au pouvoir : c’est pas tous les jours et c’était innovant pour l’époque (2010) tout en restant d’actualité.
  2. Une série avant-gardiste : certains pendants de l’histoire feront écho avec nos politiques.
  3. Immersion et réelle découverte du système politique danois méconnu des européens.
  4. Birgitte Nyborg, la politique dont on rêve tous de voir un jour à la tête de son pays, juste, intègre et pleinement au service de son pays.
  5. Des personnages de la sphère politique ou cercles proches ancrés dans une réalité avec une gestion vie professionnelle et personnelle fascinante.
  6. Des acteurs danois méconnus chez nous, mais qui méritent d’être connus en particulier, la fantastique Sidse Babett Knudsen.
  7. Plus que du jargon politique à tout va, un vrai jeu de stratège dans les plus hautes sphères du pouvoir danois.
  8. Une Première Ministre qui assure aussi le rôle de mère de famille sans excès ou fioritures.

Votez Birgitte Nyborg !

Exit mobile version