Lubie en Série

Irresponsable : chronique d’une génération ?

Julien Chandelier est un drôle d’irresponsable !

À 31 ans, Julien est sans emploi, ni argent, il est contraint de retourner vivre chez sa mère, dans sa ville natale. Là, il tombe par hasard sur Marie, son premier grand amour d’adolescent qui avait à l’époque disparu du jour au lendemain, sans explications. Elle lui annonce qu’elle a un fils. Jacques. Il a 15 ans. Et Julien est son père…

Ces adultes qui reviennent vivre chez leur parent à défaut sont malheureusement de plus en plus nombreux en France. Le rapport avec les parents n’est plus le même car l’enfant est adulte et les règles ne sont plus contraignantes. Différent du phénomène Tanguy, l’adolescent devenu adulte qui peinent à quitter ses parents, Irresponsable s’intéresse aux “enfants boomerang” ceux qui reviennent chez leurs parents après avoir vécu des coups durs tels qu’une perte d’emploi et ne pouvant plus s’assumer seul. Un phénomène croissant d’une génération qui ne parvient pas à joindre les deux bouts et retrouve du réconfort au sein de la famille. Cependant, Julien Chandelier est un cas ! Un cas d’irresponsabilité !

Et c’est pour ça qu’il est drôle ! Irresponsable est une série française d’actualité avec du bon humour. Sébastien Chassagne, interprète de Julien est non seulement drôle par sa démarche et son attitude mais ses répliques sont à mourir de rire. Le meilleur, ce sont ses échanges avec sa mère jouée par Nathalie Cerda, les dialogues sont hilarants. La mère qui essaie de bien faire avec les conseils de son psy Jean-Pierre et son fils qui fait tout pour la rendre chèvre. Le duo est tout simplement magique à tel point qu’on attend avec impatience leurs échanges.

Julien a tout de l’attitude de l’adulescent ce qui donne lieu à des scènes mythiques. Il semblerait que son fils Jacques, âgé de 15 ans, est bien plus mature que son géniteur. Jacques, un prénom bien choisi et qui renforce cette idée du fils plus adulte que le père. Petit moment drôle dans le pilote quand Jacques essaie de rendre son prénom sexy en le prononçant à l’anglaise : Jack 🙂

Un pilote qui séduit dès le départ et donne le ton avec cet humour maîtrisé donnant des répliques cultes. Les dix épisodes s’enchaînent bien avec un scénario sans véritables surprises et simple du moins ce qui arrive à la fin est prévisible. Néanmoins, ce n’est pas le plus important car l’histoire est sympathique et tient la route ce qui importe c’est les dialogues. C’est là où réside le potentiel de la série. L’humour est bon et on rit à gorge déployée.

Irresponsable est une bonne série comique et actuelle. Les personnages sont attachants, drôles et interprétés par des comédiens de qualité. Un coup de coeur du festival Séries Mania basé sur deux épisodes et qui se confirment sur l’ensemble de la saison 1. Même le générique est plaisant à voir en début d’épisode.

Pour la petite anecdote, Frédéric Rosset est un étudiant de la filière Séries de la Fémis. Il présente comme projet de fin d’étude Irresponsable en 2014. Le pilote tourné au sein de l’école, lui permettra de sortir avec un diplôme en poche et les félicitations du jury. Une belle histoire française et cela prouve qu’il y a des talents à découvrir en séries !

Découvrir cet IRRESPONSABLE sur OCS !

Exit mobile version