You are currently viewing The Affair saison 4 : une affaire qui tourne à la tragédie…

The Affair saison 4 : une affaire qui tourne à la tragédie…

Acte IV et avant-dernier de la tragédie The Affair. Sara Treem, co-créatrice de la série, a confirmé que la saison 5 de The Affair serait la dernière tout en promettant une fin satisfaisante pour ses téléspectateurs. En effet, en accord avec la chaîne Showtime diffuseur américain, les créateurs de la série, elle et Hagaï Levy ont estimé que cinq saisons étaient la limite de cette histoire et qu’elle ne serait pas étirée pour des questions de business. Mais, la saison 4 a dû faire face aux désidératas de l’actrice Ruth Wilson alias Alison Bailey qui a donc peut-être imposé un chemin non souhaité par les créateurs au départ. Si comme moi, vous avez vu la saison 4 sur Canal +, je vous propose un retour sur celle-ci à travers les quatre points de vue de nos héros.

 

Noah égal à lui-même

the affair saison 4 noahQuand un épisode commence par « Part I : Noah » vous savez dès le début que vous allez être irrité par ce personnage franchement agaçant depuis la saison 1. Même si son interprète est un excellent acteur Dominic West, le personnage de Noah Solloway est à baffer. Ce n’est pas la première fois que je le dis et en saison 4, Noah ne change pas d’un iota toujours égal à lui-même : égoïste, se victimise en permanence, violent et séducteur.  Cette saison au lieu de s’occuper de ses propres enfants ce dont clairement il n’arrive pas à faire, il prend sous son aile Anton, le fils de la directrice de l’école où il enseigne en tant que simple professeur de lycée. La chute sociale est vertigineuse pour le romancier à succès passé par la case prison. Mais bon, il s’occupe d’Anton et de sa mère aussi comme par hasard. Il ne peut pas s’en empêcher Noah, l’appel de la chair est plus fort que lui. Dès qu’on rencontre la mère d’Anton, le scénario était prévisible. Noah est un peu mis de côté dans cette saison avec moins de projecteurs braqués sur lui et tant mieux. Mais, il y a un moment où Noah a su émouvoir c’est quand il bénéficie des cinq dernières minutes de l’épisode 8 où on change du point de vue de Cole au sien pour voir un homme en larmes dans un restaurant de nuit. Il pleure une femme qu’il a aimé alors que pendant tout son temps avec Cole dans cet épisode, il est resté digne ne versant aucune larme.

 

Helen fatiguée

the affair saison 4 helenElle a toujours été la plus fascinante et à chaque épisode, l’on découvre la puissance du jeu d’actrice de Maura Tierney qui est tout simplement remarquable. En saison 4, Helen est épuisée et subit sa vie. Comme elle l’avouera dans le final, être avec Vik c’était facile. Il gérait tout et elle n’avait plus qu’à suivre. Mais est-elle heureuse ? sûrement pas. Amoureuse ? certainement pas. Elle a opté pour le confort et elle découvre que ça ne lui convient pas. Un Noah plus chaotique, incertain, c’est ce qu’elle veut. Leur dialogue final est évocateur, Noah lui dit que s’il devait passer le restant de ses jours avec quelqu’un ça serait elle. Se séparer pour mieux s’aimer, le fondement du couple Noah/Helen ? Quoiqu’il en soit, Helen est quand même mise à rude épreuve avec le cancer de Vik. Finalement, le train ne file pas droit surtout quand il lui demande un enfant. Helen a eu quatre enfants, elle a assez donné et n’aime pas assez Vik pour lui faire ce cadeau. C’est dur de dire non à la dernière volonté d’un mourant. Mais, heureusement il y a la voisine envahissante Sierra qui est là pour régler le problème. Une coucherie et un enfant en route. Puis, elle couche avec Helen aussi tant qu’à faire. On sent que ce personnage a été mis exprès sur la route de notre couple. C’est fait de façon grossière mais bon ça a le mérite de poser des interrogations.

Petit aparté sur Vik : une partie de l’épisode 5 lui est consacré et même si au départ, j’étais réticente car je n’aime pas trop dévier de nos quatre points de vue attitrés, celui de Vik avait le mérite d’être poignant. Cet homme, médecin émérite dont les parents se sont sacrifiés pour lui en venant aux Etats-Unis a tout fait comme il fallait sans savoir réellement ce qu’il voulait. Maintenant, atteint d’un cancer il se réveille en quelques sortes. Avec son point de vue, les scénaristes créent le minimum d’empathie dont nous téléspectateur avons besoin pour comprendre ce personnage.

 

Cole à la dérive

the affair saison 4 coleEn cette saison 4, le parcours de Cole est comme qui dirait chaotique. Il est avec Louisa sans l’être, il est amoureux d’Alison mais ne fait rien pour y remédier et il part rendre visite à la maîtresse de son défunt père. Cole erre, on ne sait trop où, comme perdu, ne sachant que faire de sa carcasse. J’avoue cette saison, Cole m’a ennuyé et cet épisode avec la maîtresse de son père était soporifique. Puis, son affaire avec le jeune surfeur toxico est tout aussi improbable, on a l’impression que l’on ne savait pas quoi donner à Joshua Jackson pour le faire patienter avant le moment fatidique, celui où l’acteur se révèle. Alors que Noah est dans la retenue à la mort d’Alison, Cole s’effondre aussi bien au sens littéral que figuré du terme. Alison est et restera l’amour de sa vie, sa perte autant que celle de Gabriel est un déchirement. D’ailleurs, comment Cole va-t-il pouvoir remonter la pente ? Y arrivera-t-il pour la petite Joannie sans maman à présent ? Il part avec elle vers de nouveaux horizons pour le moment. Comme le dit Cole, le drame de sa vie, c’est d’arrivé trop tard.

 

La tragédie d’Alison Bailey

the affair saison 4 comment est morte alisonAlison, la torturée, n’est plus… Noyée dans l’océan, elle met fin à ses souffrances ou l’a-t-on aidé ? Deux points de vue s’opposent : celui d’Alison et celui de Ben. Il était son dernier prétendant en date. Alison attire toujours tous les hommes autour d’elle comme un aimant mais tous finissent par lui faire du mal. Ben n’a pas échappé à la règle, le tout est de savoir s’il a été un peu trop fort au point d’avoir porté le coup fatal ? C’est ambigu, c’est The Affair. C’est ce que l’on aime dans la série. Le final de la saison 4 ne dit rien laissant supposer que Ben n’est pas inquiété même s’il est l’auteur de ce geste mortel ? Personnellement, je trouve cette issue pertinente. Alison était une morte vivante qui tentait de vivre malgré sa souffrance. Mais, il semblerait que ce n’était pas l’idée initiale, disons que la mort d’Alison a été la solution au départ de l’actrice Ruth Wilson. Elle n’a pas le droit de s’exprimer sur les raisons de son départ (rumeurs : retrouver sa famille ou inégalité des salaires) mais peut-être que si elle avait voulu assurer la dernière saison, Alison aurait eu un sort différent. Les auteurs se sont adaptés et ont décidé de choisir l’option radicale, pas du goût de l’actrice visiblement mais c’est ainsi. Désolé pour les fans d’Alison au moins le personnage est sorti sur une belle note avec cet épisode 9 assez troublant avec deux points de vue différents qui ne racontent pas la même chose mais qui mène pourtant à une mort inévitable. Bon, on va pas se le cacher comme la voisine Sierra, Ben était un peu là pour un seul et unique but, être le potentiel assassin d’Alison. Ce personnage était inintéressant et il a été grossièrement mis là pour jouer la carte du tueur car ni Cole ni Noah aurait pu oser l’irréparable si c’est ça la vérité…

 

Helen reste la meilleure de toute avec une Maura Tierney dont je ne tarie pas d’éloges car c’est sûrement elle participe en grande partie au côté captivant de la série. Cette saison 4 de The Affair n’est pas dingue mais les trois derniers épisodes sur la mort d’Alison relève l’ensemble prouvant que d’une simple affaire de coeur, la tragédie n’est jamais loin…

Ma note saison :

 

coffret dvd the affair saison 4

 

La saison 4 est disponible en coffret 4 DVD

 

Lubiie

Plus de 10 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival, intervieweuse aux multiples questions en séries ou chroniqueuse radio. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Laisser un commentaire