You are currently viewing [VIDEO] Portrait de Connie Britton, une icône de la série !

[VIDEO] Portrait de Connie Britton, une icône de la série !

Certains la connaissent de la série Spin City (1995-2000) dans le rôle de Nikki Faber, d’autres (comme moi) la connaissent grâce au rôle de Tami Taylor dans Friday Night Lights le film et la série qui ont changé sa carrière. En effet, depuis ce rôle, Connie Britton a fait un véritable bond dans sa carrière. Elle enchaîne les séries à succès : American Horror Story : Murder House, Nashville, SMILF, 9-1-1, Dirty John et The White Lotus. Figure incontournable de la télévision américaine dans des rôles variés du comique au drame, Connie Britton mérite largement son statut d’icône ! C’est pourquoi elle reçoit à Canneseries le prix Variety Icon Awards ! Lors de sa venue au festival, j’ai eu la chance de poser une question à l’actrice pendant une table ronde ainsi de l’interviewer sur le tapis rose. Une de mes plus belles rencontres étant une grande admiratrice du travail de l’actrice.

 

Une question à Connie Britton !

Dans Friday Night Lights, Tami Taylor est un personnage clef et surtout la meilleure maman de la télévision ! Quelle part de vous avez-vous mis dans le personnage ? Et pourquoi tout le monde la veut comme maman ?

Connie Britton : « Tout d’abord, je vous remercie tellement pour cette question car cela signifie beaucoup pour moi parce que je n’étais pas une mère à cette époque. Je suis une mère maintenant, mais je ne l’étais à l’époque. Et je me souviens avant d’aller faire le plateau, restant debout prête, en attendant le ‘Action’. Je commençais alors à me mettre dans la peau de ma mère, ma mère qui, n’était d’ailleurs pas, la meilleure mère du monde mais c’était une bonne mère. C’était ce que je connaissais. J’essayais de trouver quelque chose auquel j’avais accès que je connaissais. Vous souvenez peut-être de la scène où je dois parler de sexe avec Julie. Je me souviens quand je devais la tourner, on avait cette scène ce jour-là et j’étais assise dans ma loge en train de paniquer parce que je ne savais pas comment faire. Je ne suis pas une mère. Je n’ai pas la moindre idée au monde de comment accéder à ça. Je ne sais pas ce que je devais dire. Je me suis dit ça va sonner faux. Puis, j’aime penser en matière d’authenticité, ce que je suis. J’ai alors réalisé que ce qui était vrai pour moi c’est que je n’avais aucune idée de ce que je faisais. Aucune idée. Et je me suis dit peut-être que c’est ainsi que je dois le ressentir. Donc, je vais jouer avec ça. Puis, je me suis dit que c’était peut-être ça d’être une mère ? Et maintenant, je suis une mère et c’est exactement comme ça. En fait, c’est encore pire. Je n’avais pas compris que c’était encore pire même si vous avez le sentiment de ne pas savoir, vous apprenez au fur et à mesure que vous avancez. Mais de toute façon, je suis très reconnaissante et honorée de de vous entendre dire cela parce que je pense que j’essayais juste de trouver le moment juste qui me semblait aussi authentique que possible dans mes connaissances limitées, et cela a été une vraie découverte pour moi. Alors merci ».

 

Interview tapis rose de Connie Britton

Alors que Connie Britton allait monter les marches du palais des festivals de Cannes pour recevoir son prix d’icône, elle s’est arrêtée au micro de Lubie en Série pour parler American Horror Story, Nashville, Dirty John et encore Friday Night Lights !

 

 

Quelques secrets supplémentaires !

La table ronde avec Connie Britton à Canneseries était passionnante bien que courte. J’ai pu glaner quelques informations supplémentaires sur l’icône !

La révélation Friday Night Lights ! Connie Britton dit : « Friday Night Lights pour moi était vraiment une grande opportunité pour moi. C’était une grande découverte pour moi sur quel genre d’actrice je voulais être, comment je voulais travailler, comment je voulais tourner ».

Tami Taylor, le personnage coup de coeur. Connie Britton dit : « J’ai vraiment adoré joué tous les personnages que j’ai joué. Aussi intéressant qu’ils le sont tous, je dirais que mon personnage favori est probablement Tami ».

Imposer un rôle de femme dans une série sur le football américain masculin ! Connie Britton dit : « Quand j’ai commencé à avoir ce sentiment que j’allais être coincée à jouer ce second rôle de femme dans une série sur le football américain, j’étais alors déterminée pour que ce ne soit pas mon destin. Puis, j’étais aussi déterminée que ce ne soit pas le destin d’une autre série de télévision. On doit faire mieux. On doit laisser les femmes existaient dans une série dans ce monde qui est si masculin. Je m’y suis engagée ». L’actrice ajoute : « Je pense que l’idée qu’il existe une série sur le football et dans ce monde dominé par les hommes où nous pouvons aussi avoir des femmes fortes et où les femmes fortes peuvent même l’emporter. Je pense que c’est une important ».

Pourquoi Connie Britton a-t-elle eu envie de jouer dans White Lotus ? Connie Britton répond : « Avec White Lotus, je voulais vraiment explorer et vraiment regarder ce privilège blanc en face. C’est comme ces oeillères que nous avons pour ceux d’entre nous qui sont blancs et privilégiés, vous savez, nous avons ces oeillères et elles prennent différentes formes mais elles sont là ».

 

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Laisser un commentaire