You are currently viewing INTERVIEW DES GENS BIEN comme Bérangère McNeese !

INTERVIEW DES GENS BIEN comme Bérangère McNeese !

Qu’est-ce se passe-t-il lorsque des «gens bien», s’estimant injustement lésés par le système, décident des petits arrangements avec la légalité ? DES GENS BIEN comme Tom et Linda Leroy. Endettés jusqu’au cou et promis à la saisie, Tom et Linda Leroy (Lucas Meister et Bérangère McNeese) montent un plan pour repartir à zéro loin des brumeuses Ardennes belges. Mais rien ne va se passer comme prévu… C’est le début d’une tragicomédie franco-belge sur fond d’arnaque à l’assurance. Des Gens Bien a été imaginé par le trio Stéphane Bergmans,Benjamin d’Aoust et Matthieu Donck  qui est aussi à l’origine de la série belge à succès La Trêve. mention spéciale aux guest-stars François Damiens, en expert accidentologue, et Corinne Masiero, en guichetière
du rail. Pour vous en dire plus sur la série et vous donner envie de la regarder j’ai interviewé Berangère McNeese qui joue le rôle de Linda Leroy et qui est aussi connue pour son rôle de Daphné dans la série H.P.I.

 

Bérangère McNeese est la rêveuse Linda Leroy !

Linda Leroy est un personnage un peu perché ? Comme la voyez-vous ?

Bérangère McNeese : « Moi je pense que son côté perché vient d’une énergie du désespoir et on la voit se raccrocher à des petits espoirs alors que la situation s’effondre irrémédiablement.  je pense que c’est plutôt cette chose là, des actes un peu désespérés qu’on fait, on a l’impression qu’il n’y a pas d’issue. Elle les multiplie parce qu’elle a cette espèce d’envie. C’est quand même un personnage hyper lumineux et elle est un peu dans le déni aussi. Elle pense que les choses vont se régler et qu’il y a des issues possibles. Alors que quand même, à un moment elle se retrouve dans des situations vraiment compliquées. Et moi c’est ce truc-là qui m’a vraiment plu. C’était cette énergie du désespoir, cette façon de voir une jeune femme se battre alors qu’en fait beaucoup baisseraient les bras. Et alors il s’avère que des fois elle se bat et ses combats vont dans d’autres directions assez créatives et pas toujours légales par exemple. Mais ça reste quand même un combat. Et ça, c’était quelque chose qui me plaisait beaucoup et qu’en plus, je n’ai pas eu tellement la chance de jouer avant. Donc c’est assez nouveau pour moi ce personnage là. Il y a quelque chose de presque enfantin chez elle, d’un peu déconnecté, que je trouve super beau. »

 

Linda a cette capacité à embarquer Tom dans ces plans farfelus alors que tout indique que c’est une mauvaise idée. Mais Tom la suit. Linda a-t-elle un pouvoir de persuasion redoutable ?

Bérangère McNeese : « je pense que c’est à moitié un pouvoir de persuasion. Ça implique peut être un peu de manipulation et je ne pense pas qu’il y ait tellement de manipulation. Je crois que c’est un couple qui s’aime vraiment follement et qui a très envie de s’en sortir ensemble et ils ont quand même cette espèce d’espoir d’être heureux ensemble. C’est ce que Linda n’arrête pas de le répéter : Ça va aller, on va être heureux ensemble, tout ira bien. En fait, elle rêve de la Thaïlande à deux amoureux, d’avoir un enfant. Il n’y a aucun moment où ses rêves s’adaptent à la situation c’est-à-dire elle ne bouge rien et elle a un déni qui est quand même assez phénoménal. Donc je pense que c‘est pas tellement son pouvoir de persuasion à elle, si ce n’est qu’elle rappelle à Tom en permanence que ça c’est la ligne à suivre et qu’au bout il y a une vie à deux, voire à trois, voire plus. Et je crois que lui aussi il s’accroche à ce rêve. Après il y a d’autres enjeux. C’est que des fois il n’a pas très envie de la blesser. Mais je crois que ça vient quand même beaucoup de l’amour. Elle a un petit pouvoir de persuasion quand elle par exemple, elle fait ce grand discours devant la communauté religieuse dans laquelle elle ne fait pas du tout partie et même elle fait tellement tâche. Et c’est vrai qu’au début, on voit bien que c’est pas juste une impression qu’elle fait tâche, c’est même le cas, elle est rejetée de cette communauté-là. Mais quand elle fait ce discours, il y a une vraie sincérité. C’est pareil, il y a une espèce de vraie sincérité de ce qu’elle veut faire et elle y croit et elle emmène tout le monde avec elle parce qu’elle y croit. »

 

Bérangère McNeese
Bérangère McNeese
© ARTE France, Hélicotronc, Unité, RTBF

 

Linda Leroy fait-elle partie « des gens bien » ?

Bérangère McNeese : « Oui. Oui. Ça je suis convaincue. Et c’est d’ailleurs ce qui est hyper riche. C’est ce qui est si intéressant à jouer. C’est qu’on joue quelqu’un de bien et qui est amené à faire des choses terribles mais avec les meilleures intentions et qui est tout le temps dépassé. C’est trop chouette à jouer. Parce quelque part, ça amène toute cette nuance qui est trop agréable c’est-à-dire que personne n’est ni tout blanc, ni tout noir. Il y a mille nuances de gris chez chacun et elle fait des choses terribles. Mais parce qu’elle a l’impression de ne pas avoir le choix, parce qu’elle veut sauver sa peau, mais parce qu’elle veut aussi sauver la peau de l’homme qu’elle aime. Donc il y a un peu une forme d’égoïsme, mais en même temps, il y a aussi du désespoir et l’envie de s’en sortir qu’on ne peut pas lui reprocher. Mais je suis convaincue que c’est quelqu’un de bien. Linda Leroy, oui, ça j’en suis sûre et certaine. »

 

Qu’est-ce que vous aimeriez que le public retienne de la série ?

Bérangère McNeese : « Je trouve vraiment riche dans cette série et qui me rend assez fière d’en être. C’est ce ton qui est assez différent que j’ai l’impression avoir peu vu. Je pense que les auteurs ont fait, à mon sens, un travail vraiment phénoménal. C’est univers un peu dans un no man’s land et un peu hors de tout et en même temps hyper coloré. Et moi, je voudrais qu’on retienne surtout leur travail. C’est ça que je trouve le plus impressionnant dans ce projet. »

 

des gens bien série arte
Lucas Meister & Bérangère McNeese
© ARTE France, Hélicotronc, Unité, RTBF

 

Avis série

Des gens bien est une série assez originale et on se laisse vite embarquer dans cet univers un peu perché. Même si Linda et Tom Leroy se lance dans un projet un peu fou en imaginant un scénario loufoque pour obtenir des sous, ils sont entourés de personnages ahuris qui rendent encore plus drôle cette situation. Linda et Tom Leroy sont touchants et on veut croire à leur plan même un peu bancale juste pour le plaisir de l’aventure et du fun. C’est une série qui de prime abord ne paie pas de mine et qui s’avère être une pépite aussi bien au niveau de l’écriture qu’au niveau du jeu d’acteurs réunissant les meilleurs des belges.

La série a été un succès en Belgique aussi bien en linéaire qu’en replay. Il paraît que Des Gens Bien a explosé les chiffres du replay de la RTBF selon Bérangère McNeese. L’actrice qui souhaiterait renfiler le costume de Linda Leroy pour une saison 2 ce qui est possible quand on voit la fin qui reste un peu ouverte et intrigue… Rien n’a été encore décidé pour le moment. Pour rappel, il s’agit d’une coproduction entre Arte et la RTBF.

 

Des gens bien (6×52′) est à découvrir sur Arte 

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire