You are currently viewing NORMAL PEOPLE : une romance enivrante !

NORMAL PEOPLE : une romance enivrante !

C’est une histoire d’amour normale celle entre Marianne et Connell que l’on suit des premiers émois au lycée jusqu’à leur étude au célèbre Trinity College en Irlande. NORMAL PEOPLE est l’adaptation en série du best-seller du même nom de Sally Rooney. Véritable succès au Royaume-Uni via BBC Three et aux Etats-Unis via Hulu, c’est autour des français de succomber au charme de cette histoire d’amour addictive sur Starzplay ou sur France 5.

Normal People a battu des records sur la BBC avec plus de 16 000 demandes de visionnage sur Iplayer la plateforme de replay de la chaîne britannique. Mais, Normal People c’est aussi la série BBC qui a le plus de scènes de sexe*. Selon les spécialistes sur 12 épisodes de 30 minutes environ, il y a 41 minutes de sexe à l’écran entre Marianne et Connell. Des petits malins ont fait une compilation de 22 minutes de ces scènes de sexe pour la mettre sur PornHub mais heureusement des mesures ont été prises pour retirer cette vidéo. Si certains sont choqués comme quelques puristes, ces scènes de sexe sont esthétiques et on a véritable but celle de montrer la passion qui anime ce couple. Dans Normal People, il y a peu de dialogues, l’essentiel passe par l’image et le jeu des acteurs. Et quel jeu d’acteur ! Découvrez un duo remarquable avec une véritable alchimie Daisy Edgar-Jones (vue dans La Guerre des Mondes ) et Paul Mescal dont c’est le tout premier rôle ! 

 

Pourquoi regarder NORMAL PEOPLE ?

Une romance tendre et à laquelle on peut s’identifier ! Le pitch de la série est déroutant et pas très engageant. Cependant, une fois avoir vu le premier épisode on ne sait pas exactement quoi mais il y a quelque chose qui vous attire dans cette relation complexe entre Marianne et Connell. On a envie de les suivre dans leur histoire d’amour. Il y a un côté addictif dans cette romance à laquelle chacun d’entre nous peut s’identifier.

Tout est dans l’image ! Non pas que les dialogues soient mauvais bien au contraire, ils sont justes et impactant mais beaucoup des émotions de cette histoire d’amour passent par l’image essentiellement. Le jeu des acteurs y est pour beaucoup mais aussi la manière dont la série est filmée qui donne cette impression d’être au plus proche des sentiments de notre couple. C’est une sensation étrange et agréable comme si on vivait chaque vibration dans leur amour.

Daisy Edgar-Jones et Paul Mescar vont vous faire tomber amoureux d’eux ! L’actrice Daisy Edgar-Jones avait déjà attiré mon attention par son jeu dans La Guerre des Mondes mais là dans Normal People, elle est encore merveilleuse dans le rôle de Marianne. Quant à Paul Mescal, c’est assez dingue de penser que c’est son premier rôle et qu’il le maîtrise à la perfection. Une des forces de la série, c’est cette alchimie entre ces deux acteurs qui est assez incroyable et essentielle pour que l’adaptation du livre soit un succès.

Une série qui donne envie de lire le livre ! Parfois, on sent que la série est bien l’adaptation d’un livre mais ce n’est pas si dérangeant car on devient vite accro à cette série. À tel point que la série donne envie de lire le livre si ce n’est pas déjà fait. D’après les lecteurs du livre, la série est très fidèle au roman à part un changement dans la chronologie et la fin même si l’issue reste la même. Malheureusement, pas d’édition française du roman mais peut-être une bonne occasion de lire en anglais ?

Il y a une super bande son ! Si vous souhaitez découvrir de jolies musiques, Normal People la série a une très bonne bande son. Souvent vous savez que c’est la fin de l’épisode quand vous entendez la musique qui prend le pas sur l’histoire. Une bande son enivrante tout comme la série.

 

normal people serie starzplay avis
© Element Pictures / BBC

Quand on y réfléchit le pitch de Normal People n’est vraiment pas très aguicheur car les histoires d’amour à la télé il y en a des milliers et celle de Marianne et Connell semble classique. Et pourtant, il y a quelque chose qui se passe dès le premier épisode. C’est difficile à définir mais il y a quelque chose qui vous attire dans ce récit. En plus, c’est pas évident car la série peut apparaître comme très lente. En fait, elle prend son temps pour déployer les sentiments et essayer de transmettre au téléspectateur ce sentiment amoureux qui est si particulier. On sent quand même que c’est une adaptation de livre en série car faire retranscrire des sentiments visuellement est bien plus difficile que par les mots. Néanmoins, le pari est réussi grâce à un duo d’acteurs incroyables avec une alchimie parfaite. Ce couple imaginé par Daisy Edgar-Jones et Paul Mescal est juste magique et on vibre à chaque instant avec Marianne et Connell. Mais, surtout tout n’est pas rose entre eux. Ils se font souffrir l’un l’autre et reviennent toujours l’un vers l’autre comme une fatale attraction. Cette romance a un pouvoir addictif indéniable et elle est filmée avec délicatesse et grâce.

Ma note :

Normal People à voir sur Starzplay ou France 5!

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Cet article a 2 commentaires

  1. MarieG

    12 x 30 minutes = 360 minutes durée totale, dont 41 minutes de sexe, soit 11 % en moyenne. Pas de quoi fouetter un chat. Ceux qui sont choqués feraient bien de se battre également contre certaines séries très violentes ou qui banalisent la torture, le viol, etl… Par exemple, je me suis arrêtée au milieu du premier épisode de « La servante écarlate », j’ai été incapable de voir le côté romancé.
    Belle soirée.

    1. Lubiie

      On est d’accord pas si traumatisant mais aux Etats-Unis et les adeptes de la BBC tout devient si shocking facilement :p

Laisser un commentaire